Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

 

Etudier après le bac en situation de handicap

De plus en plus de jeunes handicapés font des études supérieures. En dix ans, leur nombre a plus que doublé. Avec, à la clé, une meilleure insertion professionnelle. Les employeurs recherchent des personnes handicapées avec une formation d’au moins deux ans après le bac. Une grande variété de métiers sont possibles grâce à de très nombreux aménagements de postes et de conditions de travail. Un élève qui remplit les conditions pour accéder à l’enseignement supérieur, s’y inscrit de droit. C’est l’établissement d’enseignement supérieur qui s’adapte. Des dispositions particulières existent aussi pour passer les examens.

 

Plus d'info dans le guide Elèves à besoins éducatifs particuliers


 Anticipez


Il faut préparer son projet le plus tôt possible, dès la classe de première si possible. Pour ne pas interrompre les financements, notamment, les démarches doivent avoir lieu au plus tard en janvier de l'année de terminale. Même si l’élève n’a pas choisi précisément sa formation, il est important d’effectuer assez tôt les formalités nécessaires à toute poursuite d’études. L’enseignant référent peut accompagner l’élève dans cette étape importante : aide à l’évaluation des besoins, recensement des aides à mettre en place, etc. Ces enseignants sont aussi référents pour les étudiants de classes de BTS et de classes préparatoires. Pour connaître l’enseignant référent du lycée, s’adresser à l’établissement lui-même ou à la Direction départementale des services de l'éducation nationale-Inspection académique du Département. Les psychologues de l'éducation nationale (anciennement conseillers d’orientation psychologues), certaines associations peuvent également apporter leur aide. (voir plus bas.)

 

Pour compenser le handicap en entreprise
Il est souhaitable de demander la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) dès le début des études en temps plein ou par apprentissage, voire dès l’année de terminale. Elle sera indispensable pour solliciter une compensation du handicap pendant les périodes en entreprise.

 

 Inscriptions après le bac


  Dans la plupart des cas, il faut s’inscrire sur le portail https://www.parcoursup.fr/de janvier à mars. Pour certaines écoles il est nécessaire de constituer un dossier spécifique. Sur Parcours Sup, une fiche de liaison à remplir peut être remplie si le candidat le souhaite. Elle est accessible depuis votre dossier au moment de votre inscription puis à tout moment dans la rubrique "Profil". Cette fiche ne sera pas transmise aux formations que vous demandez et ne sera donc pas utilisée pour l’examen de votre dossier. Elle sera, par contre, transmise à la Commission d’accès à l’enseignement supérieur (CAES) et, si le candidat est d’accord, au référent handicap de l’établissement choisi, après la procédure d’affectation.
 

Un référent handicap est indiqué pour chaque formation inscrite sur Parcoursup. Il est chargé de répondre aux questions du jeune en situation de handicap ou de sa famille sur les aménagements possibles. Les conseillers de la plateforme Parcoursup peuvent également répondre aux questions posées par les candidats en situation de handicap. Ils peuvent être contactés en composant le numéro vert 0 800 400 070. Ce service est accessible aux personnes sourdes et malentendantes.

 

En cas d’affectation non compatible avec leur situation de handicap ou leurs besoins particuliers, les candidats peuvent demander au recteur d’académie un réexamen de leur situation. Le ou la candidate doit adresser sa demande au recteur de l’académie dont il relève. Il ou elle peut présenter cette demande tout au long de la procédure nationale de préinscription. Une commission académique,Commission d’accès à l’enseignement supérieur (CAES), examine la demande et soumet alors une ou plusieurs propositions d’inscription au recteur d’académie en accord avec les compétences et les besoins spécifiques du candidat.

 Au lycée (BTS, CPGE)


En section de technicien supérieur pour préparer un BTS, ou en classe préparatoire aux grandes écoles, l’étudiant/e bénéficie dans les mêmes conditions qu'au lycée, du projet personnalisé de scolarisation (PPS) établi  avec l’équipe de suivi de la scolarisation (ESS). Un enseignant référent existe aussi pour chaque secteur scolaire en lycée après le bac.

A l'université et à l’IUT (Institut universitaire de technologie)

 L’élève doit prendre contact le plus tôt possible avec le service universitaire d’accueil des étudiants/es handicapés/es. Ce service mettra en place l’accompagnement pédagogique et les adaptations nécessaires.

 

 

En écoles de commerce et d'ingénieurs

Un ou une enseignant·e référent·e présent·e dans l’école met en place des adaptations variées : temps majorés, cours supplémentaires ou numériques, ordinateur avec logiciels adaptés, secrétaire, voire cours par correspondance.

Aides des entreprises. Certaines entreprises proposent une bourse aux étudiants pour financer les surcoûts liés au handicap ; d’autres ont mis en place un système de tutorat et d’accompagnement pendant les stages. L’information est donnée par le ou la référent·e Handicap.

Concours adaptés : L’accompagnement peut commencer dès les concours : temps des épreuves allongé, adaptation du pupitre, logements adaptés pendant les oraux, etc.

Un concours spécifique. Par ailleurs, Grenoble Ecole de Management propose un recrutement spécifique dès la terminale via le concours Post-Bac Diversité..

Plus d'infos et d'adresses sur http://www.etudiant.gouv.fr/pid38441/etudiants-en-situation-de-handicap.html Quand il n’y a pas encore de correspondant/e handicap dans un établissement, l’accueil est très souvent possible : il faut prendre contact avec la direction à l’avance pour demander la mise en place des aménagements nécessaires. Il ne faut pas hésiter à se faire accompagner par une personne d’une association au service des étudiants handicapés.
 

 

En apprentissage
 

 Pour les jeunes handicapés qui envisagent un apprentissage, il existe un référent pour les accueillir et les informer dans chaque Centre de Formation d’Apprentis.
Pour les formations par apprentissage à l’université, dans les écoles d’ingénieur et les sections de techniciens supérieurs en lycées, voir plus haut.

L'employeur peut être une entreprise ou une administration publique.
A noter : il n'y a pas de limite d'âge pour commencer un apprentissage lorsqu'on est en situation reconnue de handicap (RQTH, reconnaissance de travailleur handicapée accordée par la CDAPH (commission des droits et  de l'autonomie des personnes handicapées). Le contrat d'une personne handicapée peut être prolongé d'un an. Si l'apprenti ne peut fréquenter le CFA du fait de son handicap, il peut suivre un enseignement à distance (sur autorisation du recteur).

Les aménagements et aides possibles :

- formations préparatoiresremise à niveau,

- accompagnement renforcé pour la recherche d‘un contrat,

- aménagements pédagogiques ou enseignement à distance, possibilité de tutorat.
Les apprentis handicapés qui perçoivent l’AAH peuvent la cumuler avec leur salaire dans la limite de 115 % du SMIC.
L’AGEFIPH verse aux employeurs une prime à l'embauche en apprentissage qui peut aller jusqu'à 3000€.
L'AGEFIPHFP et le FIPHFP (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique ) financent des aides techniques et humaines permettant la prise en compte du handicap par les employeurs. C'est aux employeurs de  faire toutes les demandes de financement nécessaires.
 

Vie quotidienne 


- Des aides sont accordées par la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) dans le cadre de la Prestation de compensation du handicap (PCH) : aides à la personne (lever, coucher, soins, prise de repas), aides techniques, logement, transport, surcoût lié à l’adaptation du véhicule pour passer le permis etc … Anticipez vos démarches pour que tout soit pris en compte et notifié par la MDPH avant votre entrée dans l’enseignement supérieur.

- Logement : le CROUS propose des logements adaptés. S’adresser au CROUS de Rennes, 7, place Hoche, CS 26428, 35 064 Rennes Cedex, tél. : 02 99 84 31 31 ou dans chaque CLOUS (Lannion, Saint-Brieuc, Brest, Quimper, Rennes, Vannes) coordonnées sur http://www.crous-rennes.fr/
 - Restauration : les restaurants universitaires sont accessibles aux étudiants handicapés moteurs et nombreux sont ceux qui proposent des menus adaptés pour les personnes devant suivre un régime particulier.

- Bourses d’enseignement supérieur : trois droits annuels supplémentaires peuvent être attribués

- Transport : les frais de transport des étudiants reconnus handicapés et ne pouvant utiliser les transports en commun sont pris en charge par les départements. Adressez-vous à la MDPH ou à votre enseignant référent.

 

Vers l'emploi

 

De nombreuses entreprises cherchent à employer des personnes handicapées, sous réserve qu'elles disposent d'une qualification et de compétences. Avoir un diplôme de l'enseignement supérieur facilitera l'emploi. De même que la multiplication d'expériences de stages et de petits jobs. Des aides et des aménagements sont possibles sur le poste de travail. Plus d'infos

Dans chaque établissement d’enseignement supérieur, un dispositif accompagne les étudiants dans la recherche d’emploi ou de stages. A l’université, c’est le bureau d’aide à l’insertion professionnelle (BAIP) du SUIO-IP (Service universitaire d'information, d'orientation et d'insertion professionnelle). Il travaille en collaboration avec le service d'accueil des étudiants en situation de handicap.
Des associations peuvent aussi vous accompagner dans vos recherches de stages et d’un premier emploi (voir plus bas).

 

 

Adresses utiles

 

La MDPH


La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) permet la reconnaissance officielle du handicap. Elle offre des conseils et aussi des prestations comme la carte d’invalidité, l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, la prestation de compensation de handicap, etc. Sur notification de la MDPH, il est possible de bénéficier d'aides financières, d’obtenir un transport accompagné ou une aide humaine.


Coordonnées

 

Les Centres d’information et d’Orientation (CIO)


Les psychologues de l'éducation nationale aident à faire un bilan et à analyser motivations et capacités pour construire un projet de formation. Rencontrez-les dans les Centres d’Information et d’Orientation (voir Rubrique Où s'informer). Ils sont également présents dans les lycées publics et les SUIO-IP (Services universitaires d'information et d'orientation).

Coordonnées des CIO

 

Les associations régionales


Handisup Bretagne


« Handisup Bretagne » accompagne les lycéens et étudiants dans leurs démarches extra pédagogiques (informations sur les dispositions législatives, les aides mobilisables, les logements et transports adaptés, interface avec les MDPH...), leurs recherches d’expériences professionnelles pendant le cursus (stages, jobs, alternance, etc.)
Infos : www.handisupbretagne.org
Courriel : contact@handisupbretagne.org
Handisup est présent sur deux antennes mais peut se déplacer sur l’ensemble de la Bretagne :
Rennes (Siège social)
9/11 rue de Flandre - 35000 Rennes
02 99 14 66 35
Brest
40 rue de la République - 29200 Brest
09 81 89 10 21

 

OSONS l’égalité


informe et accompagne les lycéens en situation de handicap jusqu’au BTS.
Siège : CCI des Côtes d’Armor - Rue de Guernesey BP 154
22000 Saint-Brieuc cedex 1
02 96 78 14 86
Courriel : contact@osonslegalite.fr
Infos : www.osonslegalite.fr
 

Autres associations :

 

Le collectif des associations de personnes handicapées du Finistère

1C rue Félix le Dantec – Creach Gwen - 29018 Quimper Cedex

Tél. : 02 98 90 01 46

Courriel : caph.29@orange.fr

 

Le collectif Handicap 35

3 rue Alexandre Lefas 35700 Rennes

Tél. 09 75 41 68 07

Courriel : collectif.handicap35@wanadoo.fr

 

Handicap auditif

URAPEDA (Unions régionales des associations de parents d'enfants déficients auditifs )

Ces unions regroupent des associations de parents et certaines gèrent des « pôles de soutien », véritables services d'accompagnement des jeunes étudiants sourds pour une meilleure intégration dans l'environnement.

URAPEDA Bretagne

31 boulevard du Portugal

35200 Rennes

Tél. : 02 99 51 91 41

Courriel : contact@urapeda-bretagne.fr

- Service Études Emploi Formation

Tél. : 02 99 51 63 81

Courriel : emploiformation@urapeda-bretagne.fr

http://www.urapeda-bretagne.fr

 

Handicap moteur

 

AFM (association française contre les myopathies)

105 route de Moncontour

22950 TRÉGUEUX

Tél. : 02 96 71 91 82

Courriel : bretagne@afm.genethon.fr

 

APF (association des paralysés de France)

- Brest :

87 rue de Gouesnou

29200 BREST

Tél. : 02 98 42 07 70

Courriel : dd.29@apf.asso.fr

http://www.apf29.fr

- Rennes

40 rue Danton

35700 RENNES

Tél. : 02 99 84 26 66

Courriel : dd.35@pf.asso.fr

- Plérin

1 avenue Chalutier sans pitié

22190 PLÉRIN

Tél. : 02 96 33 00 75

Courriel : dd.22@apf.asso.fr

http://apf22.blogs.apf.asso.fr/

- Vannes

8 rue des Frères Lumière

56000 VANNES

Tél. : 02 97 47 14 62

Courriel : dd.56arrobaseapf.asso.fr

http://dd56.blogs.apf.asso.fr/

 

Handicap visuel

 

Centre Angèle Vannier

5 Rue Albert Martin

35000 Rennes

Tél. : 02 99 53 61 33

Courriel : centreangelevannier.dv@orange.fr

 

Association IPIDV (Institut pour l'insertion des déficients visuels-Clair-Obscur)

Rue Alfred Sauvy, ZI de Kerscao

29480 Le Relecq-Kerhuon

Tél. : 02 98 43 41 94

Courriel : association@ipidv.org

 

AVH (Association Valentin Haüy)

- Brest :

50 rue de Lyon

29200 Brest

Tél. : 02 98 44 65 58

- Rennes :

14 rue de la Baudrairie

35000 Rennes

Tél. : 02 99 79 20 79

 

Troubles psychiques

 

Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (UNAFAM)

 

- Unafam 22 - Côtes-d'Armor

Maison de la Famille 28, boulevard Hérault

22000 SAINT-BRIEUC

Tél : 02 96 33 53 84

courriel : 22@unafam.org

 

- Unafam 29 - Finistère

Pôle santé de Brest 16, rue A. Ribot

29200 Brest

Tél : 06 74 94 09 21

courriel : 29@unafam.org

 

- Unafam 35 - Ille-et-Vilaine

4 avenue d'Italie

35200 Rennes

Tél : 02 99 53 88 93

Courriel : 35@unafam.org

 

- Unafam 56 - Morbihan

12 rue Colbert - Cité Allende - BP 257

56102 Lorient Cedex

Tél : 02 97 84 97 71

courriel : 56@unafam.org

 

- Fil Rouge 35

lnsertion socio-professionnelle des personnes ayant des troubles psychiques

1 rue Jean Coquelin

35000 Rennes

Tél. : 02 99 36 67 67

 
 Sites utiles

Scolarité et handicap sur le site de l'ONISEP www.onisep.fr/handicap

 

La scolarisation des élèves handicapés sur le site du Ministère de l'Education Nationale http://www.education.gouv.fr/cid207/la-scolarisation-des-eleves-handicapes.html