Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc
Bâtiment

Bâtiment

Flash doit être installé pour pouvoir visualiser les photos.Obtenir Flash Macromedia.
En Bretagne, le secteur du Bâtiment représente un  peu plus de 6 % de l’emploi.
Les métiers du bâtiment sont variés et de tous niveaux de qualification. les professionnels interviennent sur  des  chantiers qui vont de la maison individuelle à la construction d’ hôpitaux ou de bâtiments agricoles en passant par la rénovation du patrimoine.
Traditionnellement, on distingue les métiers du gros oeuvre et ceux du second œuvre. Les premiers construisent les fondations,  les murs et  la charpente. Les seconds couvrent la charpente, rendent étanche la construction, plâtrent les murs, posent le carrelage, peignent l’intérieur et l’extérieur et équipent l’ensemble d’installations sanitaires, thermiques et électriques. Mais aujourd'hui l’évolution de la réglementation en matière de développement durable oblige à développer une approche globale du  chantier et à travailler en complémentarité plutôt qu'en séparant le gros oeuvre et le second oeuvre .
Enfin, technicité et matériaux nouveaux exigent une adaptation constante des compétences des salariés. 
 

Est-ce vrai ?

 

Que les salaires sont peu élevés ?

Faux. La comparaison des salaires ouvriers et employés tourne souvent à l’avantage du Bâtiment par rapport aux autres secteurs industriels.  Ainsi, en Bretagne,  le bâtiment est le deuxième secteur industriel pour les salaires  après l’industrie automobile. Le salaire net moyen d’un ouvrier qualifié est supérieur de 2% à la moyenne régionale pour la même catégorie d’emplois (source : Indicateurs du BTP en Bretagne, juillet 2010).

 

Qu’il faut être “costaud” pour travailler dans le  bâtiment ?

Vrai et Faux. Il sera plus juste de conseiller une certaine robustesse et une bonne santé. Les outils mécaniques (engins de levage, lance à béton...) occupent une place de plus en plus importante sur les chantiers. Et les sacs de ciment ou de plâtre sont passés de 50 à 35 kg.

 

Que le travail sur les chantiers est dangereux ?

 Vrai. Les métiers du bâtiment sont des métiers qui comportent des risques particuliers concernant les manutentions manuelles, les chutes de hauteur ou les accidents avec des engins. Il y a toujours deux fois plus d’accidents du travail en moyenne dans le bâtiment que dans  les autres secteurs d’activité. Mais ces risques peuvent être évalués et évités. La sécurité sur les chantiers  s’est  beaucoup améliorée ces dernières années. Le nombre d’accidents graves a baissé de moitié en 10 ans.
Les règles de sécurité sont strictes (port de casque, de chaussures de sécurité, barrières de protection...) et le respect absolu de ces règles diminue les risques d’accident. Sur de nombreux chantiers, on trouve aujourd’hui des animateurs sécurité et des coordonnateurs santé-sécurité chargés d’informer, de conseiller et de contrôler le respect des consignes de sécurité.


Qu'il y a des filles dans les métiers du bâtiment ?

Vrai. Les femmes ont toujours du mal à se faire une place dans un monde  très masculin. Mais elles y arrivent et par le haut. En effet, dans le bâtiment les femmes occupent plus souvent des postes techniques et d’encadrement que des postes d’exécution.

 

Que les métiers du bâtiment sont des métiers traditionnels ?

Vrai et Faux. Les métiers de base continuent d’exister mais ce sont les conditions de mise en œuvre qui évoluent. Il faut connaître les nouveaux matériaux et équipements, savoir comment travaillent les autres, avoir une vision globale du chantier, mettre  en place le suivi et les contrôles.  Le développement de la mécanisation et de la préfabrication permet de gagner en performance et rapidité mais amène aussi une perte de savoir faire traditionnels. Ces derniers restent cependant très présents en particulier dans la restauration et la rénovation. De plus, de nouvelles techniques de construction se développent et font appel à d’anciens savoir-faire. (maisons en terre, toiture végétalisée…).

 

Que le niveau de qualification est faible dans le bâtiment ?

Vrai et Faux. En Bretagne, trois quarts des salariés sont des ouvriers. le niveau de qualification majoritaire reste le CAP. Mais avec l’évolution des métiers et des techniques, le niveau Bac pro sera de plus en plus recommandé surtout si l’on veut un jour reprendre  ou créer une  entreprise.
On note  également une augmentation constante des emplois d’encadrement  depuis  10 ans.


Qu’il suffit de savoir travailler avec ses mains ?

Faux. Etre adroit avec ses mains est certes nécessaire mais les métiers du bâtiment sont aussi des métiers  relationnels. Il faut être capable de dialoguer avec les autres corps de métier. Il faut aussi avoir un bon contact avec les clients, comprendre leur demande et les conseiller.

 

 

 



Un secteur en pleine évolution

La réglementation sur la construction durable  et la nécessité des économies d’énergie ont bouleversé le secteur. Pour l’ensemble des logements, l’application de la norme Bâti Basse Consommation (BBC) devra être appliquée à tous les permis de construire à partir de janvier 2013  et pour les bâtiments tertiaires et publics à partir de fin octobre 2011
Pour les bâtiments existants, les travaux de rénovation devront permettre à l’horizon 2020 de  réduire de 38% la consommation énergétique. Cela se traduira en Bretagne par 16 600 logements à rénover par an.

Cette évolution aura des impacts importants sur l’organisation des entreprises et des métiers.
 A une vision segmentée, se substitue une vision globale du chantier. Charpentiers, couvreurs, bardeurs, maçons doivent travailler en harmonie avec les menuisiers, électriciens ou plombiers chauffagistes…Il faut trouver les solutions techniques globales les mieux adaptées  en tenant compte de la mise en œuvre des nouveaux matériaux et des nouvelles technologies.
Le chef d’entreprise doit pouvoir offrir un bouquet de services à son client, seul ou en réseau avec d’autres. L’importance du bureau d’études augmente afin d’analyser dès le début des projets les meilleures solutions possibles. Enfin, le suivi du chantier doit être très rigoureux   et permettre une bonne coordination des différents corps de métiers. Des contrôles intermédiaires et des tests tout au long du chantier doivent être prévus afin d’intervenir rapidement en cas de problème.

 

Des métiers en mouvement

 

Les métiers de base continueront d’exister mais enrichis de compétences nouvelles sur la mise en oeuvre de nouveaux matériaux et  sur  le dialogue avec les autres corps d’état. On recherchera des professionnels autonomes et capables de contrôler leur travail. Le CAP devient le diplôme minimum. Le Bac pro est de plus en plus  demandé. Les frontières entre certains métiers vont également bouger. On  assiste à l’apparition de professionnels de l’isolation aussi bien intérieure qu’extérieure ou d’entreprises spécialisées « façade » multi matériaux.

 

 


 L’activité des  entreprises  en  Bretagne

Deux tiers de l’activité des entreprises est en second œuvre et un peu plus d’un tiers en gros œuvre.
Elle se partage entre les constructions neuves et les travaux d’entretien-réparation de la manière suivante.

  Le type d’entreprises diffère selon les marchés. Les grosses entreprises se positionnent davantage sur marché de la construction de bureaux, bâtiments publics, industriels, entrepôts et sur les gros travaux de rénovation. Les petites entreprises sont plus sur les travaux d’entretien, d’amélioration et la construction  individuelle.

(Source : Indicateurs du BTP en Bretagne, juillet 2010)

 

 L’emploi en Bretagne

 

Avec près de 90 000  actifs, le Bâtiment représente un peu plus de 6 % de l’emploi breton.
Un quart de ces actifs sont des chefs d’entreprise à grande majorité artisanale et les trois quarts sont des salariés, essentiellement des ouvriers qualifiés (75%). Mais depuis 10 ans, on  constate une progression constante des postes d’encadrement. Ainsi le nombre d’ingénieurs et de cadres assimilés est passé de 2760 à 4182 entre 2000 et 2008. Quant aux techniciens, agents de maîtrise et employés, ils sont passés d’un peu plus de 10 000 à 14 712. (source : Indicateurs du BTP en Bretagne, juillet 2010)

Le secteur artisanal (artisans seuls et entreprises de moins de 10 salariés) représente 58% des actifs du bâtiment. La taille moyenne  des entreprises artisanales est de 3 salariés. Cependant le nombre de PME de plus de 10 salariés a augmenté et elles emploient 55% de l’effectif salarié. Leur taille moyenne est de 25 salariés.
On assiste à un rajeunissement des salariés du bâtiment : 18% ont moins de 25 ans  en 2010 (contre 10 % il y a 10 ans). L’  évolution des équipements a réduit la pénibilité et amélioré la productivité. Cependant le bâtiment reste une industrie de main d’œuvre. L’augmentation prévue de la population bretonne, et donc des besoins en logement, les réglementations issues du Grenelle de l’environnement devraient créer de l’activité. Enfin, il faut prévoir un fort renouvellement dans les années à venir des chefs d’entreprise, particulièrement dans les entreprises artisanales (Source : Indicateurs du BTP en Bretagne, juillet 2010).

 

 

 


 

 

Les métiers

Ascensoriste
Synonyme : technicien ascensoriste. Ascenseurs, monte-charge, escaliers mécaniques... n'ont pas de secret pour lui, qu'il soit chargé de l'installation des appareils ou plutôt de leur réparation. Le... >> Lire la suite
Climaticien-ne
Synonymes : chauffagiste ; dépanneur en installations climatiques ; technicien de maintenance en chauffage. Professionnel de l'ambiance et du confort, le climaticien est le spécialiste des appareils qui assurent la climatisation, le... >> Lire la suite
Peintre en bâtiment
Dans la grande chaîne des métiers du bâtiment, le peintre en bâtiment arrive en dernier pour apporter sa touche finale. Une qualité irréprochable s'obtient d'abord au prix d'un long travail de préparation des murs et des plafonds. Il faut boucher, enduire,... >> Lire la suite
Il existe de très nombreuses formations à tous les niveaux de qualification dans le domaine du bâtiment. Elles permettent de se former progressivement et d’accéder selon les goûts et les ambitions aux métiers d’ouvrier/ère qualifié-e, de technicien-ne et aux postes à responsabilité comme chef de chantier, conducteur/trice de travaux… Un secteur qui offre aux jeunes des possibilités réelles de faire rapidement une carrière en bénéficiant de la promotion interne ou en créant sa propre entreprise.

Après la 3ème CAP Carreleur mosaïste   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
apprentissage, temps plein

CAP Constructeur en béton armé du bâtiment   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 1 an - 2 ans
apprentissage, temps plein

CAP Couvreur   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
apprentissage

CAP Installateur sanitaire   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 1 an - 2 ans
apprentissage, temps plein

CAP Installateur thermique   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 1 an - 2 ans
apprentissage, temps plein

CAP Maçon   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 1 an - 2 ans
temps plein, apprentissage

CAP Maintenance de bâtiments de collectivités   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
apprentissage, temps plein

CAP Marbrier du bâtiment et de la décoration
Durée : 2 ans
apprentissage

CAP Menuisier aluminium-verre
Durée : 2 ans
apprentissage

CAP Peintre-applicateur de revêtements   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
apprentissage, temps plein

CAP Plâtrier - plaquiste   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
apprentissage

CAP Préparation et réalisation d'ouvrages électriques   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
apprentissage, temps plein

CAP Solier-moquettiste
Durée : 1 an
apprentissage

CAP Staffeur ornemaniste   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 1 an - 2 ans
apprentissage, temps plein

BACPRO Aménagement et finition du bâtiment   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 3 ans
apprentissage, temps plein

BACPRO Etude et réalisation d'agencement
Durée : 3 ans
temps plein

BACPRO Menuiserie aluminium-verre
Durée : 3 ans
temps plein

BACPRO Technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques
Durée : 3 ans
temps plein

BACPRO Technicien d'études du bâtiment option A : études et économie  Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 3 ans
temps plein

BACPRO Technicien d'études du bâtiment option B : assistant en architecture  Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 3 ans
temps plein

BACPRO Technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros oeuvre
Durée : 3 ans
apprentissage, temps plein

BACPRO Technicien du froid et du conditionnement d'air
Durée : 3 ans
temps plein

BACPRO Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques
Durée : 3 ans
apprentissage, temps plein

BACPRO Technicien géomètre - topographe
Durée : 3 ans
temps plein

BACTEC STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement durable spécialité architecture et construction
Durée : 2 ans
temps plein

Haut de page Après le CAP CAP Etancheur du bâtiment et des travaux publics
Durée : 1 an
apprentissage

MC Maintenance en équipement thermique individuel
Durée : 1 an
apprentissage

MC Plaquiste
Durée : 1 an
apprentissage

MC Zinguerie
Durée : 1 an
apprentissage

BMA Volumes : staff et matériaux associés
Durée : 2 ans
apprentissage

BP Carrelage mosaïque
Durée : 2 ans
apprentissage

BP Couvreur
Durée : 2 ans
apprentissage

BP Maçon
Durée : 2 ans
apprentissage

BP Menuisier aluminium-verre
Durée : 2 ans
apprentissage

BP Métallier
Durée : 2 ans
apprentissage

BP Métiers de la piscine
Durée : 2 ans
apprentissage

BP Métiers du plâtre et de l'isolation
Durée : 2 ans
apprentissage

BP Monteur en installations du génie climatique et sanitaire
Durée : 2 ans
apprentissage

BP Peintre applicateur de revêtements
Durée : 2 ans
apprentissage

Haut de page Après le Bac MC Maquettes et prototypes   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 1 an
temps plein

MC Peinture décoration
Durée : 1 an
apprentissage

MC Technicien en énergies renouvelables option A : énergie électrique
Durée : 1 an
apprentissage, temps plein

MC Technicien en énergies renouvelables option B : énergie thermique
Durée : 1 an
apprentissage

FCIL CAO - DAO du bâtiment
Durée : 1 an
temps plein

BTS Aménagement finition   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
apprentissage, temps plein

BTS Bâtiment
Durée : 2 ans
apprentissage, contrat de professionnalisation, temps plein

BTS Design d'espace
Durée : 2 ans
temps plein

BTS Enveloppe des bâtiments : conception et réalisation
Durée : 2 ans
contrat de professionnalisation, temps plein

BTS Etude et réalisation d'agencement
Durée : 2 ans
temps plein

BTS Etudes et économie de la construction
Durée : 2 ans
temps plein

BTS Fluides, énergies, domotique option C domotique et bâtiments communicants
Durée : 2 ans
apprentissage, temps plein

BTS Fluides, énergies, domotique option A génie climatique et fluidique
Durée : 2 ans
apprentissage, temps plein

BTS Fluides, énergies, domotique option B froid et conditionnement d'air
Durée : 2 ans
apprentissage, temps plein

DUT Génie thermique et énergie
Durée : 2 ans
temps plein

DIVSPEC Responsable de chantier bâtiment et travaux publics
Durée : 2 ans
apprentissage

DIVSPEC Responsable de chantier en installation électrique (CESI)
Durée : 2 ans
apprentissage

ARCHI Diplôme d'études en architecture (grade de licence)
Durée : 3 ans
temps plein

Haut de page Après un Bac +2 LICENCEPRO Sciences humaines et sociales mention aménagement paysager : conception, gestion, entretien
Durée : 1 an
apprentissage, contrat de professionnalisation

LICENCEPRO Sciences, technologies, santé bâtiment et construction spécialité éco-construction et éco-matériaux
Durée : 1 an
temps plein

LICENCEPRO Sciences, technologies, santé énergie et génie climatique spécialité gestionnaire énergies
Durée : 1 an
contrat de professionnalisation, temps plein

LICENCEPRO Sciences, technologies, santé mention gestion et maintenance des installations énergétiques
Durée : 1 an
contrat de professionnalisation

LICENCEPRO Sciences, technologies, santé mention métiers du BTP : bâtiment et construction
Durée : 1 an
apprentissage, contrat de professionnalisation

LICENCEPRO Sciences, technologies, santé mention domotique
Durée : 1 an
contrat de professionnalisation, temps plein

LICENCEPRO Sciences, technologies, santé mention métiers de l'énergétique, de l'environnement et du génie climatique
Durée : 1 an
contrat de professionnalisation

LICENCEPRO Sciences, technologies, santé mention métiers du BTP : performance énergétique et environnementale des bâtiments
Durée : 1 an
apprentissage, contrat de professionnalisation, temps plein

DSAA Design mention espace
Durée : 2 ans
temps plein

DU Etudes technologiques internationales
Durée : 1 an
temps plein

ARCHI Double cursus architecte-ingénieur
Durée : 7 ans
temps plein

Haut de page Après un Bac +3 ARCHI Diplôme d'Etat d'architecte (grade de master)
Durée : 2 ans
temps plein

Haut de page Après un Bac +5 ARCHI Habilitation à l'exercice de la maîtrise d'oeuvre en son nom propre
Durée : 1 an
alternance sous statut scolaire



    Artisanat du bâtiment (Capeb)

    Les métiers du bâtiment répertoriés en 8 familles : couverture plomberie chauffage, équipement électrique et électronique, maçonnerie carrelage, charpente menuiserie agencement, peinture vitrerie revêtements, métiers et techniques du plâtre et de l'isolation, serrurerie métallerie, métiers de la pierre.

    Cellule économique de Bretagne

    Dans le cadre de l'Observatoire Régional de l'Emploi et de la Formation dans le BTP, la cellule économique réalise des études sur les formations, l'emploi et les entreprises du BTP en Bretagne (en ligne dans la rubrique base documentaire).

    Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics

    Le CCCA informe sur la formation professionnelle initiale dans les métiers du bâtiment et des travaux publics, en particulier par la voie de l’apprentissage. Deux espaces importants dans le site "l'espace jeunes" et "l'espace entreprises".

    Les métiers du BTP

    L'observatoire prospectif des métiers et des qualifications du BTP apporte des informations et des outils pour mieux anticiper les évolutions des métiers du secteur. Deux rubriques importantes et très fournies : les "métiers et qualifications" et " les diplômes, titres et certificats".

    Onisep.fr

    Une présentation générale de 31 secteurs d'activité, les métiers rattachés avec leur fiche de présentation et quelques idées de formations.
Plus de vidéos

Formations, emploi et métiers

de l'efficacité énergétique
en Bretagne

 

Perspectives : les métiers de l'efficacité énergétique du bâtiment en BretagneLes fiches "Perspectives" présentent le secteur en Bretagne. Points de repères, formations, descriptifs du secteur.

A télécharger : les métiers de
l'efficacité énergétique en
Bretagne.