Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Contrôleur/euse technique auto

Contrôleur technique auto - Contrôleuse technique auto

 
 

Tout comme les personnes, les autos et les motos ont besoin de bilans de santé. Sécurité oblige, ces véhicules sont systématiquement contrôlés dès lors qu'ils ont dépassé les quatre années de mise en circulation, à raison d'une visite tous les deux ans. Au programme de la vérification : le freinage, la direction, l'éclairage et la signalisation, le train roulant, la structure de la carrosserie, les équipements, les organes mécaniques, la pollution, le niveau sonore. Il faut savoir utiliser divers appareils électroniques de mesure et de contrôle ainsi que l'informatique. Travaillant dans un centre de bilan presque toujours associé à un réseau, le contrôleur est encadré par un chef de centre.

La profession exige de bien maîtriser la mécanique et la réparation automobile, mais aussi de connaître les textes réglementaires (en matière de sécurité routière, par exemple, ou de lutte contre la pollution). Elle suppose aussi d'avoir le sens des responsabilités. Pour éviter tout abus, le contrôleur ne peut pas exercer en parallèle une activité de réparation automobile.

Le métier comporte un aspect relationnel (et administratif) très marqué : accueil de la clientèle et commentaire du bilan effectué ; il faut également entretenir de bonnes relations avec les experts, les assureurs et les entreprises d'entretien des équipements de contrôle.

Le métier est accessible, après obtention d'un agrément préfectoral, aux professionnels du secteur ayant cinq ans d'expérience : mécaniciens auto ou moto, carrossiers-réparateurs.

Après la 3ème

Deux ans d'études pour préparer un CAP ou BEP de l'automobile, puis un an pour obtenir le certificat de qualification professionnelle (CQP) de contrôleur technique. Avec la complexité croissante des véhicules, le niveau de qualification requis devrait être celui du bac pro.