Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

DUT Génie industriel et maintenance

En bref

Dans un service de maintenance, la polyvalence du DUT Génie Industriel et Maintenance (GIM) lui permet d'intervenir sur des systèmes pluritechnologiques. Il établit les programmes de maintenance (visites, contrôles, entretien) de chaque équipement. Il définit les méthodes d'intervention (diagnostic, assistance technique avec les procédures à suivre, outillages à utiliser). Il rédige un compte rendu et renseigne la Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO). Il gère les personnels de son service, s'occupe des approvisionnements. Quand l'amélioration d'un système de production est nécessaire, il commence par étudier les équipements pour repérer les dysfonctionnements et en déterminer l'origine. Il propose des solutions techniques pour améliorer la partie mécanique et/ou électrique d'une installation. Il organise les travaux, en assure le suivi, effectue les tests de validation, procède à la remise en service. Il participe aussi au choix de nouvelles machines et à leur installation.

Tous les secteurs industriels peuvent recruter un titulaire du DUT GIM : agroalimentaire, construction mécanique, aéronautique, automobile, construction électrique ou électronique, chimie, nucléaire, production d'énergie, industries extractives et de transformations, transports… Il peut travailler dans différents types de services : études et travaux neufs, maintenance, production, qualité, sécurité, services technico-commerciaux, services chargés des problèmes d'énergie et d'environnement, services après-vente, etc.

Objectifs

Le DUT GIM forme l'étudiant à la maintenance et à l'amélioration permanente des équipements, installations ou systèmes industriels.

En maintenance, il est formé aux diagnostics, aux méthodes d'intervention, aux procédures et outillages à utiliser, aux différents types d'assistance technique à fournir aux équipes d'intervention. 

Des enseignements en mécanique, en électricité, en électronique lui permettent de proposer des solutions d'optimisation de performance des équipements, de programmer les opérations de suivi et de définir les méthodes d'intervention en cas de dysfonctionnements.  Sur tout ou partie d'une installation, il sait organiser les travaux, en assurer le suivi avant les tests de validation et la remise en service. Il doit être capable de participer au choix de nouvelles machines et à leur installation.

En amélioration de système, il étudie les équipements d'une usine ou d'un atelier, leur mise en conformité. 

Le diplômé peut exercer dans les secteurs aussi divers que l'agroalimentaire, la construction mécanique, l'automobile, l'aéronautique, la construction électrique ou électronique, la chimie, le nucléaire, les transports, le médical, les travaux publics et le bâtiment.... Il peut travailler dans  la production, la qualité,  l'après-vente, etc...

Formation

La formation de 1800 heures (1500 heures pour le coeur de compétences et 300 heures pour les modules complémentaires préparant à la poursuite d'études) comporte des enseignements répartis sur quatre semestres.

Les enseignements se déclinent sur les quatres semestres en trois thèmes  : un enseignement général, des enseignements scientifiques et technologiques et des enseignements en génie industriel et maintenance. 

L'enseignement général porte sur les mathématiques, l'informatique, la communication, l'organisation et les méthodes de maintenance, sécurité et développement durable.

Les matières des enseignements scientifiques et technologiques concernent l'électricité, l'électronique, la mécanique, la résistance des matériaux, l'électrotechnique, l'automatique, la thermodynamique.

En maintenance sont traités l'automatisme, l'informatique industrielle, l'analyse, les études industrielles des installations. L'organisation, les méthodes et les outils de maintenance sont vus au 2e semestre ; l'ingénierie de la maintenance au 3e semestre.

Ces enseignements sont complétés par
  • un projet tutoré et un projet interdisciplinaire débouchant sur une réalisation concrète
  • le projet personnel et professionnel de l'étudiant
  • un stage industriel de 10 semaines au 4e semestre suivi d'un mémoire ou d'un rapport de stage

Poursuite

Si le DUT prépare directement à l'insertion professionnelle, 81% des diplômés du DUT GIM poursuivent leurs études d'après l'enquête d'insertion 2014 du ministère de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur.

Après un DUT génie industriel et maintenance, les diplômés peuvent poursuivre en licence sciences pour l'ingénieur, en licence professionnelle mentions métiers de l'industrie ;  maintenance et technolologie... . Ils peuvent également postuler dans une classe préparatoire ATS ingénierie industrielle en un an, ou en écoles d'ingénieurs sur admissions parallèles voire des écoles de commerce..

En Bretagne : principales poursuites d'études

Fiche générale du diplôme

Qu’est-ce qu’un CAP ? un Bac pro ? un BTS ?... Pour tout savoir sur votre diplôme, consultez sa fiche générale

Publications ONISEP Nationales

DiplômesDu CAP au BTS/DUT - Décembre 2009
DossiersAprès le bac - Janvier 2013
DossiersEcoles d'ingénieurs - Novembre 2012
DossiersLe dico des métiers - Avril 2013
DossiersQuels métiers pour demain ? - Juillet 2011
ParcoursLes métiers de la mécanique - Mars 2011
Zoom sur les métiers Les métiers des compagnons du devoir et du tour de France - Août 2012

Pour vous procurer les publications nationales de l'ONISEP

Référentiel du diplôme

Consultez le site du CNDP, rubrique « Brochures administratives ».

Lieux d'information

Pour connaître l'adresse des Centres d'Information et d'Orientation (CIO) de la région Bretagne et les autres structures d'information des jeunes (Mission Locale, PAIO...).

Fiches métiers

Explorez les métiers du secteur d'activité.

Liens utiles du secteur Mécanique et automatismes

Une sélection de sites web intéressants en fonction du secteur d'activité de cette formation.

Les établissements

Publics Privés* Apprentissage et Contrat pro** Tous établissements
Bretagne 2 2
2
Côtes d'Armor
Finistère
Ille et Vilaine 1 1
1
Morbihan 1 1
1
* Etablissements privés sous contrat, consulaires et privés reconnus
** Sont recensés uniquement les contrats de professionnalisation des Licences professionnelles

Vous pouvez rechercher également tous les établissements, France Entière, préparant cette formation sur notre site rubrique Atlas des formations.

Plus de vidéos