Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

CAP Conchyliculture (maritime)

En bref

Les titulaires de ce CAP sont des ouvriers qualifiés chargés de l'élevage des huîtres et des coquillages (moules, palourdes…). Ils connaissent les espèces, savent apprécier un gisement naturel. Ils surveillent la reproduction, préparent les terrains d'élevage, suivent les étapes de la croissance. Ils participent à la surveillance sanitaire de la production. Au stade de l'expédition, ils assurent le lavage, le triage, le calibrage, le stockage et l'emballage. Ils savent utiliser et entretenir le matériel conchylicole.

Au cours de leur formation, ils ont également été initiés au commerce, à l'hygiène et au secourisme.

Après une expérience professionnelle et une formation complémentaire, ces ouvriers peuvent accéder à la capacité professionnelle maritime, obligatoire pour l'ouverture d'une concession.

Objectifs

Le conchyliculteur sème, fait pousser, puis récolte moules, huîtres, palourdes, coques et bigorneaux. Il  contribue aux opérations nécessaires à l'obtention des produits d'élevage : 
  • reproduction, captage des naissains (les larves de coquillages qui dérivent en pleine eau) ;
  • mise en élevage, alimentation ;
  • protection et soins ;
  • suivi et sélection ;
  • transport entre les lieux d'élevage et l'établissement.

Selon le type de production, les techniques utilisées diffèrent. La moule s'élève sur des pieux, l'huître peut grossir sur des tables ou en eau profonde, les bébés coque sont semés directement sur l'estran, la bande littorale dégagée par la basse mer. En CAP, on maîtrise les différents processus.

Les diplômés pratiquent les matériels de production et les instruments de mesure des différents paramètres des milieux d'élevage. Ils se font marins, voire plongeurs, pour aller vérifier les pieux ou les parcs en eau profonde. Ils utilisent les engins qui allègent des tâches très physiques : grues hydrauliques, "pêcheuses" mécaniques, navires amphibies, etc. Ils en assurent la maintenance et sont capables de fabriquer une pièce simple ou de monter un muret.

L'ouvrier conchyliculteur participe aussi à la préparation des produits pour la mise sur le marché :l'affinage, le contrôle de la qualité, la purification, le contrôle de la salubrité, le conditionnement et l'expédition.

Les conchyliculteur(trice) se définissent souvent comme des paysans de la mer. Leur profession est à la fois agricole par l'activité, et maritime par le lieu d'exercice.

La conchyliculture se pratique dans des sites qui se trouvent en mer, constamment immergés ou découvrant avec les marées. L'activité se transporte aussi à terre, selon l'âge du coquillage, en bassins naturels ou en milieu intégralement contrôlé.

Le titulaire du CAP débute comme employé dans une entreprise conchylicole. Avec un peu d'expérience, et une formation complémentaire, il pourra étendre le champ de ses responsabilités. Puis envisager de s'installer, à son compte ou en s'associant.

Formation

La biologie met l'accent sur l'anatomie, la physiologie et les pathologies des mollusques bivalves.

L'écologie détaille les caractéristiques physiques et biologiques des milieux de production conchylicoles. On y étudie les différentes méthodes de mesure : température de l'eau, salinité, turbidité, etc. Et aussi les interactions entre les espèces, l'influence des pollutions sur les productions de coquillages et réciproquement, l'influence des installations conchylicoles sur le milieu.

Production conchylicole : les différents systèmes de production conchylicole en France et dans l'Union européenne. Les élèves apprennent à mener à bien une opération de captage de naissain (les larves de coquillages). Huîtres creuses, huîtres plates, moules, coques, palourdes : l'enseignement décrit par le menu les caractéristiques de chaque élevage. On n'oublie pas les techniques d'affinage et l'expédition des coquillages. Les élèves apprennent à ouvrir correctement une huître !

Evolutions de la conchyliculture, les nouvelles techniques de production, de conditionnement, de transformation et d'expédition. Elle inclut l'étude de la réglementation spécifique au secteur, l'organisation de la profession, les procédures d'installation.

En fonctionnement de l'entreprise, on se prépare à une installation future :  gestion, documents comptables, statut de l'entreprise, partenaires administratifs et financiers.

L'utilisation du matériel de production permet aux élèves de s'initier à la conduite et à la maintenance des bateaux et des engins terrestres roulants. Ils apprennent à entretenir les machines, les équipements, les moteurs thermiques et électriques. Et aussi à lire un plan, un schéma électrique, à fabriquer et assembler des pièces simples.

Période en entreprise : 12 semaines.

NB : Pour être admis en formation, il faut avoir été déclaré apte par un médecin des gens de mer.

Examen - validation

Les candidats doivent montrer qu'ils savent sélectionner et analyser des informations, mesurer, calculer et comparer des grandeurs, appliquer les textes réglementaires, utiliser les langages techniques spécifiques.

En Bretagne : diplômes retenus en priorité

Poursuite

Si le CAP permet d'abord de trouver un emploi en bord de mer, certains diplômés motivés peuvent aussi continuer des études en bac pro Cultures marines. Celui-ci permet d'obtenir des aides à l'installation.

Le CAP permet aussi d'aborder bien armé les différents niveaux de la formation continue, importante dans le secteur.

En Bretagne : principales poursuites d'études

Fiche générale du diplôme

Qu’est-ce qu’un CAP ? un Bac pro ? un BTS ?... Pour tout savoir sur votre diplôme, consultez sa fiche générale

Publications ONISEP Nationales

DiplômesDu CAP au BTS/DUT - Décembre 2009
DiplômesLes bacs pro - Août 2011
DossiersLe dico des métiers - Avril 2013
DossiersQuels métiers pour demain ? - Juillet 2011

Pour vous procurer les publications nationales de l'ONISEP

Référentiel du diplôme

Consultez le site du CNDP, rubrique « Brochures administratives ».

Lieux d'information

Pour connaître l'adresse des Centres d'Information et d'Orientation (CIO) de la région Bretagne et les autres structures d'information des jeunes (Mission Locale, PAIO...).

Fiches métiers

Explorez les métiers du secteur d'activité.

Liens utiles du secteur Mer

Une sélection de sites web intéressants en fonction du secteur d'activité de cette formation.

Les établissements

Publics Privés* Apprentissage et Contrat pro** Tous établissements
Bretagne 1
1
Côtes d'Armor
Finistère
Ille et Vilaine
Morbihan 1
1
* Etablissements privés sous contrat, consulaires et privés reconnus
** Sont recensés uniquement les contrats de professionnalisation des Licences professionnelles

Vous pouvez rechercher également tous les établissements, France Entière, préparant cette formation sur notre site rubrique Atlas des formations.

Voir les secteurs d'activité :