Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Etudes de santé. La réforme en marche

Disparition de la Paces, diversification des voies d'accès et des profils d'étudiants, poursuites d'études facilitées en cas d'échec... La réforme de l'admission dans les études de santé est sur les rails et va s'appliquer dès 2020.

L'accès aux études de santé, maïeutique, médecine, odontologie et pharmacie, est totalement revisité. En 2020, la Paces (première année commune aux études de santé) disparaît et laisse la place à trois voies d'accès aux filières santé.


1ère voie, une licence avec option "accès santé" (L.AS).

Les lycéens pourront opter pour une licence (en sciences de la vie, mathématique, droit...) proposant un module de formation "accès santé". Ils pourront se présenter aux épreuves d'admissibilité en fin de L1 pour intégrer une des formations santé, ou se laisser un peu de temps et le faire en fin de L2 ou L3. En cas d'échec, ils pourront toujours obtenir la licence choisie.

2e voie, le parcours spécifique santé (PASS).

Les lycéens pourront s'inscrire dans une année de formation spécialement mise en place dans les universités proposant une filière santé. Cette année comportera une majorité de cours du domaine santé mais avec une option au choix (droit, biologie, langues...) permettant de se réorienter. L'objectif est de permettre aux étudiants qui auront validé leur année mais échoué aux épreuves d'admission dans les filières santé de pouvoir accéder à d'autres métiers de santé ou de poursuivre en 2e année de licence. Le redoublement n'est pas autorisé, si l'année n'est pas validée il faut se réorienter.

3e voie,

celle ouverte aux titulaires d'un titre ou diplôme d'Etat d'auxiliaire médical préparé en 3 ans post bac minimum, infirmier, kiné, ergothérapeute, etc.

 

En Bretagne, on anticipe...

A Brest, l'UBO propose depuis 2018 une Paces adaptée proche dans ses objectifs de la 2e voie décrite ci-dessus : un tronc commun  d'enseignements plus des UE de spécialité des filières santé, une UE "Projet de vie professionnelle-santé" pour travailler sur son projet, et deux UE complémentaires destinées à préparer une poursuite d'études en licence en cas d'échec aux concours de santé. A Rennes, Rennes 1 et Rennes 2 expérimentent le dispositif AlterPaces qui permet à des étudiants inscrits en L2 ou L3 de certaines licences de candidater à la 2e année d'une filière santé.
A ce jour, les universités n'ont pas encore arrêté leurs propositions pour la rentrée 2020.

 

 

Plus d'infos sur : www.terminales2019-2020.fr
et www.parcoursup.fr
(ouverture le 20 décembre 2019)

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Publié le 21/11/2019