Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Visite guidée d'un chantier

Pour faire une route, il faut un peu de technique, des hommes, des engins et des matériaux. Il surtout organiser tout cela.

 

Sur une départementale, un ralentissement. Des feux de signalisation ont été installés. La SACER est en train de rénover un tronçon de route.
Il faut d’abord raboter la route pour qu’il n’y ait pas de différence de niveau entre l’ancienne couche et la nouvelle. Une «répandeuse» répand ensuite l’émulsion qui va servir de couche d’accrochage. Les engins s’affairent. Il n’y a pas de temps à perdre, tout doit être parfaitement orchestré. Les camions arrivent avec l’enrobé qui doit être répandu à 150°. Derrière les camions un conducteur d’engins manoeuvre le «finisseur», à l’arrière le régleur finisseur (un des postes clés du chantier) règle la hauteur de la machine et donc de la couche d’enrobé. Il indique le sens de la pente et la largeur désirée. Puis viennent les «compacteurs» pour amener le sol à la densité voulue en fonction des charges qu’il doit supporter.

Le chef de chantier dirige au quotidien ce ballet. La moindre fausse note peut coûter cher à l’entreprise. Dès 7 heures du matin, il regarde la météo et il contacte la centrale d’enrobage pour commander la quantité de matériaux dont il a besoin. Il faut prévoir les camions qui transporteront l’enrobé, ceux qui ravitailleront les engins en carburant et en eau. Il vérifie tous les détails au quoitidien, gère les équipes et supervise le travail.