Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Victor, un sourire et de la volonté

Victor Gaugry aime le relationnel et apprécie le service au client. Très sociable et très volontaire, il travaille dans la restauration rapide. Grâce à ses qualités, il a réussi à changer le regard sur lui et son handicap.

Victor aime le conctact avec les clients

 

Dynamique et souriant, Victor Gaugry est très à l’aise avec les gens. Il travaille depuis 8 mois comme équipier polyvalent chez McDonald’s à Rennes. « Ce que je préfère dans ce travail, c’est le contact avec la clientèle. Dans la partie McCafé du restaurant, je sers des pâtisseries, des viennoiseries et des boissons, différentes sortes de café, du chocolat chaud, des sodas, etc. Je propose aussi des dégustations.»

 

Un chemin pas toujours facile

Le chemin pour arriver à ce poste n’a pas toujours été facile. Victor souffre d’un handicap : il n’a commencé à parler qu’à 4 ans et a fait toute sa scolarité dans des classes adaptées. Mais grâce à sa ténacité et sa grande sociabilité, il peut maintenant exercer un métier qui lui plait.

 

La relation avec le client

"Au départ je voulais être cuisinier. Pendant des vacances chez ma belle-mère en Ardèche, j’ai fait un stage dans un restaurant étoilé. Après 14 ans d’IME (institut médico-éducatif), j’ai eu des difficultés à trouver un patron dans ce secteur. J’avais deux oncles charcutiers. J’ai fait des stages de découverte en boucherie qui m’ont décidé à préparer un CAP Boucher en apprentissage. Ce que j’y ai appris de la relation avec les clients, me sert actuellement ».

 

Une équipe sensibilisée au handicapVictor et Mme Morzadec, Responsable des ressources humaines

Après deux ans sans emploi, Victor est embauché par McDonald’s, qui recherchait des personnes en situation de handicap. « L’équipe du restaurant est sensibilisée au handicap, le manager est très à l’écoute. Je travaille 20 h par semaine. Les horaires sont variables, je travaille le dimanche mais jamais le soir. Cela me laisse du temps, je me promène une heure par jour, j’en ai besoin.» Le métier demande amabilité et politesse. «  Même si on n’est pas en forme, il ne faut pas le montrer. En cas de problème, je fais appel au manager. Mais en général, ça se passe très bien.»

 

Des rencontres motivantes

Au cours de son parcours, Victor a bénéficié de rencontres qui l’ont mis en confiance et motivé. C’est d’abord une professeure de théâtre en 2009 à l'IME de Pontivy. « Elle m'a fait surmonter ma peur de parler en public. » Plus tard, c’est un membre de l'association Grafic Bretagne qui l'aide à réviser ses cours, et qui fait des bilans réguliers avec son patron boucher. C’est encore la chargée de ressources humaines de son employeur actuel, Bénédicte Morzadec, qui accompagne et favorise son intégration dans le restaurant de Rennes.

 

De nombreux projets

Enfin, c’est la maman de Victor qui le soutient depuis le début dans tous ses projets... qui sont nombreux ! Victor déborde d’idées. Il voyage en France et à l’étranger. Il participe à des émissions de télévision, de radio, des conférences, des échanges dans des établissements scolaires, des librairies, des salons comme, à Paris, celui de « Littérature et handicap »... Il rencontre des politiques, la ministre des affaires sociales et de la santé, le président de la République lui-même... Il est aussi mannequin et participe à de nombreux castings et défilés

 

"Ma vie est plus facile"

«Il est important de ne pas rester à rien faire, explique Victor. Je me suis battu pour réussir ma vie. Je n’aime pas qu’on me prenne pour un idiot. Même si je suis différent ! Jusqu’à mes 10 ans, je ne savais ni lire, ni écrire. C’est encore difficile aujourd’hui mais je sais plein de choses. Ma vie est plus facile maintenant, elle est intéressante et j’ai plein de choses à raconter... »

 

Faire connaître son parcours

Victor fait connaître son parcours et sa vie dans un livre, le « Carnet d’aventures de Victor », qu’il vend lui-même (le contacter sur sa page Facebook). Il anime deux blogs http://carnet-aventures-victor.blogspot.fr/, et http://vic35.skyrock.com/ et une page Facebook.

 

Une volonté d'intégration

Bénédicte Morzadec est responsable des ressources humaines pour Mario Piromalli, un employeur franchisé McDonald's en Ille-et-Vilaine. Celui-ci dirige 20 restaurants en Ille-et-Vilaine. Chaque franchisé McDonald’s impulse ses orientations en matière de gestion des ressources humaines.

Une politique volontariste

« Avec M. Piromalli, nous menons une politique très volontariste concernant le handicap, explique Mme Morzadec. Nous travaillons avec les associations pour l’emploi de handicapés : Cap Emploi, Handisup, L’Adapt, qui nous envoient des candidats.

Adapter le poste

Nous travaillons ensuite ensemble pour adapter le poste, en fonction du handicap de chaque personne. Si par exemple, une trop grande affluence est synonyme de stress pour la personne, alors, nous la planifions sur des périodes plus creuses. Nous sommes bien conscients qu’une baisse de rentabilité doit bien souvent être envisagée et dans certains cas, elle peut être compensée par des aides de l’AGEFIPH. Nous travaillons aussi beaucoup auprès des équipes pour qu’elles comprennent la différence de traitement et l’acceptent. »

Pour info, voir la vidéo « La tête de l’emploi » réalisée avec L’ADAPT


 

 


 

 

 

 

Publié le 05/05/2015