Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Le conseil aux entreprises

L’entreprise est un organisme vivant avec un équilibre parfois fragile. Elle peut rencontrer des problèmes financiers, techniques, humains, etc. et se retrouver démunie et incapable de les résoudre. Elle peut aussi être à un tournant où il faut réagir, innover, changer de cap…

Souvent les chefs d’entreprises sont trop absorbés par le travail quotidien pour pouvoir prendre du recul afin de mener une réflexion de fond sur des nouveaux projets ou une réorientation des activités…

L’entreprise a alors besoin d’un coup de main. C’est souvent le cas, par exemple, des PME (petites et moyennes entreprises) et des TPE (très petites entreprises). Leur taille ne leur permet pas d’avoir tous les spécialistes nécessaires dans leur personnel.


Petites ou grandes sociétés peuvent faire appel à des spécialistes des études et du conseil. Les spécialités de conseils sont nombreuses : juridiques, financières, en ressources humaines, communication, management, marketing, informatique, etc. Le point commun de ces métiers est la nécessité d’un bon niveau de formation, en général 5 ans après le bac, et des qualités bien précises : capacités d’analyse et d’observation, sens de l’organisation et souvent une bonne part d’imagination.
Les qualités relationnelles sont aussi essentielles pour être en mesure de comprendre et d’accompagner les clients. Des compétences en psychologie, sociologie, ethnologie, assorties d’une expérience professionnelle sont, dans certaines spécialités, indispensables.

 

Les métiers du conseil sont aussi caractérisé par la grande variété des situations à traiter. Chaque entreprise cliente est différente et nécessite une approche particulière. Le conseiller d’entreprises doit par conséquent posséder de bonnes capacités d’adaptation.

 

Attention à ne pas confondre conseil et audit. L’audit est une activité d’analyse et d’étude réglementée, avec souvent une certification à la clé. Il procède à un constat. La fonction de conseil va plus loin que le constat et inclut une démarche d’étude des solutions, voire un accompagnement pour traiter les  problématiques.

 


 Article publié le 19 avril 2011

Publié le 08/06/1905

Voir les rubriques :