Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

CAP Agricole, une insertion sous influences multiples

Le ministère de l’agriculture a enquêté sur le devenir en 2009 des CAPA sortis en 2005 de l’école. La spécialité de formation, le sexe et le statut du jeune influent sur l’insertion

L’effectif global d’élèves de CAPA par la voie scolaire a augmenté de 36,2% entre 2003 et 2005. Cette hausse concerne surtout le CAPA Services en milieu rural qui double ses effectifs et scolarise 4 élèves de CAPA sur 10. Du coup, les filles qui choisissent massivement cette spécialité sont majoritaires en CAPA par la voie scolaire (55,5%).
Le nombre total d’apprentis progresse plus faiblement (+4,4%). La spécialité travaux paysagers accueille 4 apprentis sur 10. Les garçons représentent la grande majorité des apprentis (86%) sauf dans la catégorie soigneurs d’équidés (66% de filles).

Le chômage des garçons augmente


Les diplômés CAPA « uniques » sont des jeunes entrés sur le marché du travail directement après le CAPA ou qui ont poursuivi des études sans obtenir un diplôme de niveau supérieur. Les deux tiers des diplômés de 2005 se trouvent dans cette situation en 2009. Pour la première fois le pourcentage de CAPA uniques de la voie scolaire dépasse légèrement celui de l’apprentissage (67,2% et 66,9%)
En 2009, le taux de chômage, en particulier celui des garçons, augmente fortement. Celui des filles, s’il reste beaucoup plus élevé que celui des garçons, est par contre plus stable. Il est de 30,7% pour les filles scolaires (30,6 % en 2007) et 20,9% pour les apprenties (34% en 2007) Il est de 15,6% pour les apprentis (9,3% en 2007) et de 24,3% pour les garçons scolaires (8,8%en 2007).


Ouvriers et employés

En emploi, plus de 7 garçons sur 10 occupent un emploi d’ouvrier (8 apprentis sur 10). Ils sont ouvriers agricoles polyvalents ou ouvriers paysagistes, plus de 14% travaillent dans le bâtiment comme maçons, conducteurs d’engins ou manutentionnaires.
Près de 7 filles sur 10 travaillent comme employées, elles sont agents de service, aides ménagères, assistantes maternelles et moins souvent techniciennes de surface.


> Plus d'infos sur www.chlorofil.fr




Article publié le 16.05.2011


Publié le 08/06/1905