Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Chargé-e d'améliorer les conditions de travail

Cécile Goudeau, est une des cinq chargé-e-s de mission à l'ARACT, (Association Régionale pour l'Amélioration des Conditions de Travail), association paritaire, dont le conseil d'administration est composé pour moitié de représentants de salariés et de représentants d'employeurs.

"Nous travaillons pour améliorer les conditions de travail des salariés et sur la performance de l'entreprise, raconte Cécile. Nous intervenons uniquement à la demande des entreprises. Notre démarche nécessite une large concertation et une participation de tous. Notre avantage est d'être une organisation paritaire qu'on ne peut pas soupçonner d'être là pour préparer un plan social ! Ce qui est parfois le cas pour les consultants privés."

Transmettre les bonnes pratiques

.

"Nous travaillons sur la santé au travail, les troubles musculo squelettiques (TMS), les risques psychosociaux, la prévention de risques professionnels, etc., et aussi l'évaluation et l'évolution des compétences des salariés, les mutations technologiques, l'usure professionnelle avec l'allongement des carrières, la répartition sexuée du travail... C'est un travail très varié où il n'y a jamais deux interventions identiques. Nous sommes en relation avec toutes sortes de partenaires à commencer par les chefs d'entreprises et les salariés mais également avec les administrations, les syndicats... Nous avons aussi pour mission de diffuser nos analyses, transmettre les bonnes pratiques. C'est une dimension aussi importante que les interventions elles-mêmes."

 

Cécile a commencé par faire des études de médecine à Rouen sans réussir le concours. Elle bifurque alors vers des études de biologie mais qui ne lui conviennent pas. Son souhait est de travailler avec les gens, en rapport avec le corps humain, le contact... Elle prépare ensuite une licence pro en ergonomie - physiologie au travail, à Nancy, suivie d’un Master pro 1 de la même filière. Le trouvant trop axé sur la santé, elle s’oriente alors vers un Master pro 2, plus tourné vers les entreprises, en Ergonomie et conception des systèmes de travail, à Bordeaux. Et en décembre 2009 elle se fait embaucher à l’ARACT à Rennes.

 

Voir concrètement ce qui se passe

Le travail commence par l'analyse de la demande et l'observation des postes de travail suivies par des entretiens avec le personnel. "Pour voir concrètement ce qui se passe et comment ça se passe. Ensuite nous pouvons créer des plans d'actions que l'entreprise peut s'approprier ainsi que les solutions à mettre en œuvre : réorganisation des espaces de travail, amélioration de la fluidité des chaînes de production, de la communication interne entre l'encadrement et les ouvriers, entre les nouveaux et les anciens etc.  C'est un travail qui me plaît énormément par la richesse des contacts, des interventions, la réflexion permanente et le transfert de compétences", souligne Cécile. Elle avoue que parfois le fait d'être jeune et femme peut poser un problème pour être prise au sérieux, mais quand elle a bien positionné sa mission, "ça roule", affirme-elle avec un grand sourire.




Article publié le 28.04.2011


Publié le 08/06/1905