Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Conseillère d'insertion et de probation. Accompagner les condamnées

Cécile est conseillère d'insertion et de probation. Elle accompagne au quotidien les femmes en détention à la prison de Rennes. Elle prépare aussi leur sortie et leur réinsertion.

Cécile est conseillère d’insertion et de probation (CIP) à la prison des femmes de Rennes. Son rôle est d’accompagner les personnes incarcérées. Elle doit faciliter le maintien des liens familiaux, avec les enfants, le conjoint… Elle travaille en partenariat avec le service de l’aide sociale à l’enfance, le CDAS (centre départemental d’action sociale), les associations. « Je passe beaucoup de temps au téléphone ! Je prépare les rencontres, je demande les permis de visite, je m’assure que le mari va amener les enfants au parloir, etc. Je veille aussi à l’état de santé des condamnées. » Le travail au quotidien comporte de nombreux entretiens individuels avec les détenues.

Préparer la sortie

La CIP doit vérifier le besoin de soins psychologiques et prévenir le suicide. Elle oriente les femmes vers le service médico-psychologique régional du Centre hospitalier spécialisé (CHS) s’il le faut. « Le contact avec les surveillants permet de bien connaître les femmes et d’être alertée rapidement. » Préparer la sortie et l’insertion après la prison fait partie de ses responsabilités. Une des grosses difficultés est de leur trouver un logement.  « Je participe aux réunions dans l’établissement pour décider des formations à mettre en place. Certaines sont décidées par l’administration pénitentiaire au niveau national. Mais pour d’autres il y a possibilité de faire des propositions. J’interviens aussi dans les commissions qui examinent les demandes de travail et de formation des femmes. »
 

"Tous les aménagements de peine passent par moi"

Le centre pénitentiaire propose différentes activités : façonnage, confection, remise en état de films pour l’'INA (Institut national de l'audiovisuel), réponses téléphoniques aux usagers du web. Les détenues peuvent préparer un CAP de cuisine ou de maintenance et hygiène des locaux. Cécile valide aussi les stages en entreprise à l’extérieur. « Il faut trouver un endroit qui leur convienne et qui ne les mette pas en échec.Tous les aménagements de peine passent par moi. Je les présente à la commission d’application des peines présidée par le juge d’application des peines.»

"Je découvre des personnes..."


« Il faut beaucoup d’ouverture et d’écoute et aussi être très équilibrée pour faire face à  des cas parfois difficiles. » Les peines peuvent concerner des crimes sexuels, des violences sur mineurs... Mais Cécile trouve sa motivation dans la relation avec l’autre. « Je découvre des personnes que je n’aurais pas rencontrées autrement. C’est un réel enrichissement et un travail passionnant. »

Les conseiller/ère-s d'insertion et de probation sont recrutés sur concours ouvert aux candidats titulaires d'un diplôme de niveau bac+2.

Les admis suivent une formation rémunérée de deux années à l'ENAP (Ecole nationale d'administration pénitentiaire) à Agen (47).
Des infos sur les métiers, les recrutements et les formations : www.metiers.justice.gouv.fr


   

Article publié le 1.02.2011