Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Solenne et Mathieu, éducateurs sportifs au Cercle Paul Bert

Le Cercle Paul Bert de Rennes, grande association d'éducation populaire, compte 10.000 adhérents dont 7.500 sportifs. La section sport emploie 25 personnes et de nombreux vacataires. Solenne et Mathieu sont éducateurs sportifs, "footeux" tous les deux...

 

Mathieu Blouin – Educateur sportif

 Le « chef du foot » au CPB


Mathieu, jeune éducateur sportif, a en charge depuis deux ans les 6 clubs de foot CPB de Rennes regroupant 1.800 « footeux » (dixit). 
Coordonnateur de l’activité, il s’occupe d’organiser les animations, les entraînements, la formation des éducateurs, des bénévoles, la gestion des vacataires, les stages etc. Et en plus, il passe 22 heures par semaine sur le terrain en tant qu’entraîneur/animateur.  
Gérer et animer 6 clubs avec chacun leur président est "une tâche un peu compliquée car les projets sont très divers. Il y a  un grand écart entre le petit club de quartier et le grand club avec des équipes de haut niveau jouant en National. Les attentes ne sont pas les mêmes, et pour moi ce sont deux métiers différents..."

"Mon travail est, certes, très riche mais aussi usant. J’aimerai être dégagé d’une partie de mon temps d’animation sur le terrain afin de pouvoir travailler sur un nouveau projet", explique-t-il, car il souhaite développer le foot et cela passe par un projet bien structuré… animé par un passionné du foot !

 

Le foot et les copains


Son père, entraîneur de rugby, aurait aimé que le fils devienne rugbyman mais Mathieu a choisi le foot pour être avec les copains. Doué il rejoint la section sport études du Lycée Bréquigny à Rennes à l’âge de 14 ans. A 17 ans, il obtient son bac ES (Economique et social) et entre à la fac en STAPS "pour faire comme les copains". Réaliste, il renonce vite à une carrière de professionnel mais continue à pratiquer sa passion de manière intensive pendant ses études. Il obtient sa licence STAPS éducation et motricité en 2004 après avoir redoublé la dernière année "car avec 3 à 4 entraînements par semaine plus des matchs le week-end, ce n’était pas évident de suivre des études". 
En 2005, il entre à l’IUFM pour préparer le CAPES mais échoue deux années de suite.
Pendant ses études il entraîne bénévolement des jeunes au CPB qui lui paye la préparation de son BEES 1 puis le  recrute. L’année prochaine, il va préparer le BEES 2. Et après ? Travailler dans le foot, certes, mais avec des ambitions et des idées pas seulement pour lui-même mais également pour le foot. Parions qu’il va réussir à faire une belle carrière de dirigeant « footeux ».

.
 

Le Cercle Paul Bert (CPB) à Rennes

Le Cercle Paul Bert (CPB) a été créé il y a 120 ans avec comme objectif de « faire reculer l’ignorance et l’obscurantisme ». L’esprit d’éducation populaire est toujours en vigueur dans cette grande association qui, sur Rennes, compte 10.000 adhérents dont 7.500 sportifs.
Le sport de proximité
Le CPB Rennes propose 40 activités sportives différentes reparties sur toute la ville dans 11 clubs de quartier. « L’enjeu le plus important pour le CPB est d’être le proche possible des habitants. Nos activités sportives vont de la pratique de loisir et de proximité à la pratique de compétition de haut  niveau. Actuellement, la pratique de loisir se développe alors que la pratique compétitive a une tendance à stagner », explique Emmanuel Halet, chargé de mission du secteur sportif au CPB Rennes.  Le foot constitue le pôle d’attraction principal avec 1.800 pratiquants suivi de l’activité Fitness et ses 1.600 pratiquants.
25 emplois au service du sport
Au Cercle, Emmanuel Halet s’occupe de la  gestion du secteur sportif. Un travail qui englobe la gestion des équipes de salariés, l’animation des réunions, l’élaboration de projets de développement, les recrutements, les relations avec la Ville de Rennes principal financeur… Un travail lourd car la section sport du CPB Rennes emploie 25 personnes et de nombreux vacataires.
Au CPB, le BE d’éducateur sportif est obligatoire
Tous les salariés s’occupant d’activités sportives sont titulaires d’un brevet d'Etat d’éducateur sportif (BEES). M. Halet souligne que le recrutement se fait sur des critères précis. Les candidats doivent être titulaires d’un BEES correspondant à la discipline. Il souligne que beaucoup de sportifs de haut niveau se recyclent dans l’animation sportive avec le BEES.
Très importantes également, les capacités d’animation et les qualités relationnelles car l’essentiel du travail se fait en équipe avec les collègues, les bénévoles et bien sûr les sportifs de tous âges et de tous niveaux.
A noter aussi qu’il y a peu d’évolution de carrière possible dans le secteur associatif. Au CPB, la promotion se limite à un emploi de directeur de section.

Infos : www.cerclepaulbert.asso.fr

 

 

Solenne Rescan - Educatrice sportive

Le foot au féminin


Solenne travaille à mi-temps au CPB et à mi-temps à la Ligue de football de Bretagne. Son intérêt pour le foot vient de sa famille, "où tout le monde se passionne pour le foot. J’ai commencé à jouer à l’âge de 13 ans dans une équipe féminine", raconte-elle. Une passion toujours intacte, car aujourd’hui elle joue toujours dans une équipe de National 2.

Au CPB, elle intervient dans deux clubs de quartier. Trois fois par semaine, elle entraîne les filles, trois autres entraînements sont consacrés aux gardiens de but et encore deux à l’école de foot (9-12 ans). A cela s’ajoute un travail de bureau pour une semaine de 17h30. Elle est aujourd’hui surtout investie dans le développement du foot féminin, un axe prioritaire au CPB. Elle prépare actuellement un projet d’action et d’animation dans les écoles rennaises.
A la ligue de football de Bretagne elle occupe un poste d’assistante de communication (20h par semaine). Une semaine bien remplie !

 

Des études bien ciblées


Solenne est titulaire d’un bac S (Scientifique) obtenu au lycée Bréquigny à Rennes au sein de la section sport-études foot féminin (fermée aujourd’hui). A l’université elle obtient un master 1 STAPS  en management du sport. Un cursus universitaire en cohérence avec son projet professionnel qui était de travailler dans le foot et dans l’événementiel. But atteint avec son travail à la Ligue et au CPB !
Son souci principal est aujourd’hui de concilier les deux emplois : la Ligue de foot de Bretagne est de plus en plus demandeuse et souhaite qu’elle augmente son temps de travail chez elle... Le CPB aussi !

 

 

Article publié le 15.04.2010