Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Directeur général des services : l'homme orchestre de la mairie

Préparer le budget, coordonner l’activité des services, monter un dossier pour la cons-truction d’un lotissement… Dans une mairie, le champ d’action du directeur général des services est vaste. Ce fonctionnaire touche-à-tout doit faire preuve de compétences juri-diques, budgétaires, administratives… Et relationnelles.

 

Franck Nivet est directeur général des services à la mairie d’Erquy, dans les Côtes d’Armor. Un métier plus connu sous le nom de secrétaire de mairie. « Le directeur général est son équivalent dans les communes de plus de 3500 habitants », précise-t-il.
Si le public est familier de ce fonctionnaire territorial, peu de gens connaissent l’étendue de ses attributions. Collaborateur direct du maire, il assiste et conseille les élus, organise les services de la mairie, élabore le budget, gère le personnel… Son activité varie suivant la taille de la commune. « Dans les petites mairies, un secrétaire de mairie doit être polyvalent. Il enregistre les dossiers d’urbanisme, saisit la comptabilité… C’est également lui qui accueille le public, prépare les mariages... »
 

Collaborateur direct du maire

 
La commune d’Erquy compte 3.800 habitants l’hiver contre 25 000 l’été. La mairie adapte ses effectifs, passant de 50 à 80 agents en pleine saison. Franck Nivet coordonne les différents services de la structure : services techniques, administratifs, scolaires, campings municipaux, cuisine centrale… « Pour l’ensemble des services, je vois avec eux la façon dont on peut organiser le travail, explique-t-il. Il s’agit d’un cadrage. Chaque service a un responsable et fonctionne ensuite de manière autonome ».
Ce rôle de coordinateur lui permet d’avoir une vue globale de l’activité des services. Il est ainsi l’interlocuteur du maire pour le suivi des travaux. « Il n’y a pas une journée sans discussion avec lui, note-t-il. Je l’informe de l’état d’avancement des dossiers administratifs et j’assure un rôle de conseil ».
 

Participer aux choix stratégiques

 
Le directeur général des services participe à la définition des choix stratégiques de la mairie. Il prépare les dossiers à traiter et se doit d’attirer l’attention des élus sur certaines opportunités. « Les élus ont des dossiers à suivre, mais ils ont souvent une vie professionnelle. Mon rôle, c’est aussi de « stopper le chrono », et de leur permettre, sur certaines questions, d’organiser des temps de réflexion collective ».
Voirie, lotissements, embauche d’un technicien… Les dossiers montés par le directeur général sont variés. Pour leur préparation, Franck Nivet collabore avec le directeur technique de la mairie. « Au-delà de la hiérarchie, nous formons un tandem. Je collecte les informations budgétaires et m’occupe des aspects juridiques, lui me fournit les données techniques. En ce moment, sous l’autorité de la municipalité, nous travaillons sur un projet de création d’un espace socioculturel. Nous en avons discuté le lieu d’implantation et le principe architectural. Le directeur technique a établi le programme fonctionnel du bâtiment, pendant que je me suis focalisé sur la faisabilité budgétaire et l’instruction administrative. Pour chaque dossier, on confronte nos analyses. On en dégage des orientations communes que je soumets ensuite au maire et à ses adjoints. »

 

Pas une journée ne se ressemble

 
Franck Nivet est en étroite relation avec les élus pour répondre à leurs interrogations ou les consulter sur certaines orientations. Au quotidien, il peut rédiger les délibérations du conseil, gérer les plannings, établir les demandes de subventions, superviser les finances, préparer le budget en début d’année…
Pour le directeur général, pas une journée ne se ressemble. « Je dois m’intéresser à tous les dossiers, conclut-il. On pourrait craindre une dispersion intellectuelle. En fait, j’apprécie cette variété dans mon travail. Et puis, il y a l’intérêt de voir les projets aboutir ».
 
 
 
Compétences indispensables pour exercer le métier : un bon relationnel et des connaissances juridiques, budgétaires et administratives, que le professionnel a pu acquérir au long de son parcours. Après un bac économique, Franck Nivet a suivi la filière AES (administration économique et sociale) avant d’élaborer pour le Département des Côtes d’Armor, dans le cadre d’un DESS (aujourd’hui Master), un projet de loi relatif à l’instauration d’une servitude de passage le long des cours d’eaux. Puis il a décroché le concours d’attaché territorial, nécessaire pour occuper son poste.

Voir les métiers :