Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Université - Bac ST2S

 

La licence se prépare en trois ans après le bac au sein d'une UFR (Unité de formation et de recherche). Organisée en parcours, elle permet une spécialisation progressive.
La licence est la première étape vers le master, à bac + 5. Elle permet aussi une insertion professionnelle directe.

 

Plutôt les filières sciences sanitaires et sociales

Les études universitaires sont difficiles pour les bacheliers ST2S. Les filières où ils ont le plus de chances de réussite sont les sciences sanitaires et sociales. Les sciences humaines sont (psychologie, sociologie, histoire...) sont possibles également mais nécessitent une très bonne culture générale. La filière scientifique biologie est aussi une éventualité mais il faut souvent passer par une mise à niveau scientifique pour y réussir. A ne pas ignorer : les DEUST du domaine social et développement local.

 

Autonomie, sens de l’organisation, goût pour la théorie…

Pendant les trois années de formation, les cours magistraux en amphi alternent avec des travaux pratiques (TP) ou dirigés (TD). Si le volume horaire n'est pas très important (20 à 30 heures hebdomadaires), réussir en licence demande un travail personnel important.
Il faut savoir prendre des notes rapidement, approfondir et revoir régulièrement ses cours, rédiger des fiches, lire des ouvrages spécialisés, chez soi et à la bibliothèque universitaire... Être autonome, savoir organiser son temps, avoir un certain goût pour la théorie et les recherches personnelles sont des qualités indispensables pour réussir.

Pas de panique cependant, les universités se préoccupent de leurs étudiants.
A leur arrivée à la fac, les nouveaux inscrits ont un stage de rentrée. C’est l’occasion de s’initier à la vie universitaire. Certains le font de manière ludique à travers une course d’orientation dans le campus, qui permet de découvrir les locaux, les différents services, et de rencontrer les anciens... On en profite pour présenter l’environnement numérique de travail (ENT), le programme du semestre, les parcours de spécialisation, les examens ; on s’initie à la méthodologie, recherche documentaire, prise de notes, organisation du travail... Pendant le premier semestre, chaque étudiant a des entretiens avec un enseignant référent. Pareil au cours du second semestre. Des modules de soutien peuvent être mis en place.

 


Pour prévenir les erreurs d’aiguillage, les élèves de terminale peuvent demander, sur le site d’inscription admission-postbac , à bénéficier d'un conseil d’orientation universitaire dans le cadre de "l'orientation active".
Le principe du dispositif est le suivant. Chaque lycéen candidat à une entrée en L1 peut demander en ligne un conseil. Il explique par écrit son projet et ses motivations, en indiquant les mentions de licence envisagées. Il joint aussi ses moyennes trimestrielles. L'université examine le dossier du candidat. Puis elle lui donne un avis sur ses voeux. Ce peut être un encouragement à s'inscrire dans la filière souhaitée. Ce peut être une recommandation à modifier ses voeux, en choisissant une autre mention de licence, plus adaptée à son parcours scolaire et à son projet. L'université peut aussi conseiller une autre voie de formation qui lui offre de meilleures chances de réussite. Dans tous les cas, il ne s'agit que d'un conseil. Le jeune reste libre de le suivre, ou non. 

 

 

 

Une culture générale solide et des compétences dans un domaine précis

 

Domaines, mentions, spécialités… Les appellations de licence varient souvent d’une université à l’autre.  On distingue globalement une trentaine de mentions (mathématiques, droit, langues étrangères appliquées...) organisées en parcours, définis par chaque université. Ce qui permet  d’acquérir une culture générale solide et des compétences dans un domaine précis.

La licence est découpée en six semestres – avec un tronc commun sur les 1er et 2e semestres. Chaque semestre est composé d’unités d’enseignement (UE), obligatoires et optionnelles, qui correspondent elles-mêmes à un nombre de crédits donné. Au total, l’étudiant doit valider 30 crédits par semestre d’études, soit 60 par année universitaire, 180 au total pour la licence. Ces crédits sont capitalisables et transférables, en France et dans les pays de l'Espace européen ; ce qui favorise la mobilité. Au 3e semestre, l’étudiant choisit des UE obligatoires et optionnelles en fonction de ses motivations, de ses aptitudes et de ses objectifs (poursuite d’études ou projet professionnel). Il construit ainsi un parcours personnalisé, en accord avec l’équipe pédagogique.

 


Licences après un Bac ST2S (principales filières où vont les Bac ST2S)

 

 

Plus de vidéos

Voir les secteurs d'activité :

Après le bac. Le guide régional

 

Téléchargez le guide régional "Entrer dans le SUP après le bac - rentrée 2019"
mis à jour
L'enseignement supérieur breton présenté par domaines, le carnet d'adresses, les index des formations...