Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

La Licence

 

Où s'inscrivent les bacheliers?

 

 

Premier jalon des études longues à l’université, la licence générale valide trois ans d’études après le Bac.  Elle couvre une trentaine de filières universitaires Celles-ci se déclinent en multiples mentions et parcours avec des intitulés qui varient d’une université à une autre. La richesse de cette offre de formations et l’organisation en semestres permettent à l’étudiant de construire son parcours et de se spécialiser progressivement

Admission

organisation des études

validation des études

 et après

 

 

 Admission

La seule exigence pour s’inscrire en licence est d’avoir le bac (ou diplôme équivalent).
Entrée libre. Suivre des études dans la filière de son choix est un droit : il n’y a, en principe, pas de sélection à l’entrée en licence. Toutes les séries sont admises, mais il est recommandé de choisir une filière cohérente avec son profil de bac. Se renseigner au préalable sur les contenus de la filière envisagée, ses exigences, les profils adaptés... est conseillé. l'insciption se fait sur le portail admission post bac
Tests rares. Toutefois, certaines filières très demandées, ou aux capacités d’accueil limitées, organisent des tests de niveau lors des inscriptions : en langues, en arts plastiques, en musique, par exemple.


L’organisation des études

La licence générale, d’une durée de 3 ans, est divisée en 6 semestres donnant lieu chacun à 60 crédits. Chaque semestre est composé d’UE (unités d’enseignement) qui correspondent elles-mêmes à un nombre de crédits donné. Cette organisation permet une spécialisation progressive et facilite les changements d’orientation à la fin du 1er semestre ou de la 1re année (L1) (changement de discipline, réorientation vers un BTS – brevet de technicien supérieur, ou un DUT – diplôme universitaire de technologie), ou bien à l’issue de la 2e année vers une licence pro...
La L1(1re année). Pluridisciplinaire, la L1 permet à l’étudiant d’approfondir ses connaissances de base dans les matières fondamentales (sciences, économie...), de s’initier à d’autres disciplines dans le cadre d’enseignements optionnels, et d’acquérir des compétences transversales (informatique, langues étrangères, méthodologie de travail, découverte professionnelle...).
La L2 (2e année) est dite "de consolidation" : l’étudiant renforce la spécialisation et s’informe sur les débouchés professionnels et sur les métiers.
En 3e année (L3), l’étudiant se spécialise selon son projet professionnel, en accord avec l’équipe pédagogique.
Le rythme de travail
20 à 30 heures en moyenne de cours par semaine et beaucoup de travail personnel. Dans une semaine, les CM(cours magistraux) en amphithéâtre alternent avec des TP(travaux pratiques) et/ou TD (travaux dirigés) qui s’effectuent en effectif plus restreint.
Il faut réviser régulièrement, faire des fiches, compléter les cours avec des lectures chez soi et en BU (bibliothèque universitaire). Comptez au moins 20 heures de travail personnel par semaine.
Être autonome, savoir organiser son temps, avoir un certain goût pour la théorie et les recherches personnelles sont des qualités essentielles pour réussir.


La validation des études

Elle s’effectue en contrôle continu la 1re année ; puis en contrôle continu et/ou via un examen final les autres années. Diplôme national, la licence a la même valeur quels que soient l’université et le domaine enseigné.
Première étape du LMD (licence-master-doctorat), la licence est validée par 180 crédits ECTS (European Credits Transfer System), des crédits capitalisables, c’est-à-dire définitivement acquis, quelle que soit la durée du parcours, ce qui autorise une interruption puis une reprise des études.
Ces crédits sont transférables dans les pays de l’UE. Cela facilite également les passerelles entre filières et les poursuites d’études.


Que faire après la licence?

Organisées en parcours modulables, les licences autorisent des orientations variées.

  • Passer un concours. la licence générale n’est pas un diplôme d’insertion. Elle vise principalement une poursuite d’études en master (bac + 5) : c’est à ce niveau-là que les compétences des diplômés sont appréciées par les recruteurs.Néanmoins, la licence permet de se présenter aux concours de la fonction publique (sauf les concours de l’enseignement qui requièrent un master).
  • S’inscrire en master. L’accès en 1re année de master est de droit avec une licence compatible ; l’accès à la 2e année est sélectif. Il existe des masters professionnels destinés à l’insertion sur le marché du travail, et des masters recherche pour les étudiants qui souhaiteraient se lancer ensuite dans la rédaction d’une thèse pour valider un doctorat (bac + 8).
  • Préparer une licence pro. Formation complémentaire de 1 an, accessible sur dossier et entretien, avec une L2 validée.
  • Rejoindre une école. Il est possible, après une L2 ou une L3 validée, d’intégrer une école de commerce, d’ingénieurs, ou une école spécialisée… Accès sur titres et épreuves.

 

Plus de vidéos