Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Travail des matériaux
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc
Travail des matériaux

Travail des matériaux

Industries de process - Laboratoire - Chimie

Flash doit être installé pour pouvoir visualiser les photos.Obtenir Flash Macromedia.
Le secteur du travail des matériaux recouvre les activités des entreprises de la chimie, du caoutchouc et des plastiques, ainsi que celles de l’industrie pharmaceutique, de la parfumerie et de la fabrication des produits d’entretien.
En Bretagne, les premières sont très liées à la construction-réparation automobile ; l’emploi dans le secteur parfumerie-entretien étant, lui, très concentré dans un seul groupe.

C’est un secteur caractérisé par l’importance des activités de recherche et développement. Qu’il s’agisse des produits ou des procédés de fabrication, l’innovation est constante, stimulée par une concurrence internationale forte et aussi par les préoccupations liées à l’énergie et à l’environnement. Les matériaux évoluent, on en trouve de nouveaux ; les produits cosmétiques aussi.

 

 

Est-ce vrai ?

 

Le travail des matériaux est un secteur qui innove ?

Oui, beaucoup. L’épuisement des réserves de pétrole, et son coût, les préoccupations vis à vis de l’environnement, la recherche de nouvelles fonctionnalités... C’est la course à l’innovation dans le secteur des matériaux ! On allège les automobiles et les avions pour consommer moins de carburant. On développe de nouveaux matériaux propres à doper les performances des sources d’énergie nouvelles, ou possédant de nouvelles capacités, anticorrosives, antibactériennes... On intègre leur recyclage dès la conception de produits plus respectueux de l’environnement. Et les entreprises du secteur s’efforcent de limiter l’empreinte environnementale de leurs procédés de fabrication. Le travail des matériaux est caractérisé par l’importance de la fonction recherche et développement.


La chimie est une industrie polluante ?

Parfois, en cas d'accident, mais elle permet aussi de lutter contre la pollution... Si son utilité est reconnue, la chimie est souvent vue comme dangeureuse et polluante. C’est méconnaître les apports et les investissements des chercheurs et des industriels du secteur dans le recyclage, la qualité de l’air ou le développement des énergies nouvelles. La chimie permet de transformer et fabriquer des matières qui facilitent la réutilisation et le recyclage des plastiques. Elle développe des molécules et des matériaux à partir de végétaux. Les industries chimiques ont réduit leurs émissions de gaz à effet de serre ; elles aident aussi les autres secteurs à faire de même. Et les produits et procédés mis au point par elles permettent d’améliorer les performances de nombreuses sources d’énergies nouvelles, panneaux photovoltaïques, éoliennes, batteries, piles à combustibles, pompes à chaleur...


Le plastique, ce sont des produits fabriqués en grandes séries ?

Pas que... Les industriels du plastique fabriquent le plus souvent des produits en grande voire très grande série, histoire de rentabiliser les moules très coûteux dans lesquels on injecte le plastique. Mais le secteur des matériaux recouvre aussi la mise en oeuvre d’alliages, de composites, le travail du carbone... Les techniques très pointues sont aussi manuelles ; on fabrique, à l’unité ou en petite série, des produits très divers. Ainsi, en Bretagne, une entreprise comme Multiplast, à l’origine spécialisée dans la construction de coques de navires et de mâts en carbone pour la course au large, a su diversifier sa production vers l’aéronautique ou l’énergie. Bureau d’études et atelier apportent leur expertise à la construction de simulateurs de vol, de radiotélescopes, de la carrosserie d’un prototype pour les 24h du Mans ou des panneaux acoustiques d’un auditorium...


Le plastique, c'est surtout du travail à la chaîne ?

Non, les machines sont là pour ça... Injection, extrusion, thermoformage, etc., les nombreuses techniques de mise en forme des matières plastiques font appel à des ensemble de machines automatisées à commande numérique. Les opérateurs-régleurs qui s’occupent des installations sont des ouvriers très qualifiés. Le bac professionnel est aujourd’hui demandé. Les bacheliers savent prévoir la matière d'oeuvre, les étapes de production et conduire la fabrication. Ils contrôlent le fonctionnement des machines, vérifient la qualité des produits et leur conformité par rapport aux exigences du cahier des charges ; ils peuvent aussi intervenir en cas de problème. 


En cosmétique-parfumerie, les femmes sont nombreuses ?

Oui, à tous les étages... La proportion de femmes est plus forte à tous les niveaux dans les entreprises du secteur parfumerie-entretien. Elles représentent presque 70 % des ouvriers non qualifiés (contre à peine 50 % pour l’ensemble de l’industrie bretonne), la moitié des ouvriers qualifiés (un peu plus de 20 % pour l’ensemble de l’industrie), la moitié des professions intermédiaires (autour de 25 % seulement pour l’ensemble de l’industrie) et plus de 40 % des cadres du secteur (à peine 20 % pour l’ensemble de l’industrie).

 

 

 

Le secteur du travail des matériaux comprend les industries de la chimie, du caoutchouc et des plastiques, ainsi que l’industrie pharmaceutique, la parfumerie et la fabrication des produits d’entretien. C’est dire la diversité des activités.


Un secteur très lié à l'automobile


Les industries chimiques ou parachimiques fabriquent des engrais, des pesticides, des peintures, des colles, des vernis, des fibres artificielles ou synthétiques... En Bretagne, les entreprises du caoutchouc et du plastique sont très liées à la construction-réparation automobile et navale, mais pas seulement. Elles fabriquent des pneumatiques, des joints, différents composants des véhicules, pare-chocs, tableaux de bord, etc. et aussi des planches de surf, des coques de bateaux, des emballages ou des flacons de produits de beauté.
Le secteur chimie-caoutchouc-plastiques compte autour de 15 000 salariés. C’est le 3e employeur industriel breton. Mais plus de la moitié des effectifs travaille dans une dizaine d’entreprises de plus de 250 salariés, avec une forte concentration à l’est de la région, autour de l’usine PSA de Rennes. Le secteur est très dépendant des fluctuations de l’activité de la construction automobile. Restructurations, investissements... De nombreux établissements cherchent à accroître leur compétitivité. C’est un secteur qui innove sans cesse.

 


Concentration de l'emploi en parfumerie-cosmétique


En Bretagne, le secteur de la pharmacie, parfumerie, entretien représente environ 5 000 salariés. L’industrie pharmaceutique est relativement peu présente. Dans la parfumerie et l’entretien, l’emploi est très concentré : la moitié des effectifs est localisée sur les zones d’emploi de Redon (35) et Ploërmel (56), dans les établissements du groupe Yves Rocher, première marque de cosmétique, hygiène et beauté en France. D’autres entreprises du secteur sont implantées en Bretagne sur le créneau produits de la mer.
Si la production et le conditionnement en grande série peuvent expliquer la proportion relativement faible d’ouvriers qualifiés (moins de 30 %, alors qu’elle est supérieure à 40 % dans l’ensemble de l’industrie bretonne), l’encadrement est important dans le secteur : 12 % de cadres, 23 % de professions intermédiaires (contre 9 % et 18 % dans l’ensemble de l’industrie). Recherche et développement, études et méthodes font la compétitivité des entreprises cosmétiques et pharmaceutiques.

 

 

Sources : Insee / Pôle emploi / Union des industries de la chimie

Les métiers

Nez
Musc, vanille, ambre, cannelle, jasmin, rose ou muguet Au royaume des odeurs, il est le roi. Connaissant des milliers de senteurs, le parfumeur est capable danalyser la fragrance (sensation olfactive) dun produit et den attester la qualité. Le nez rêve de créer le Chanel... >> Lire la suite
Qualiticien-ne
Qualiticien(ne) Pour que votre nouvelle voiture soit vraiment ­fiable ou que votre yaourt aux fruits soit parfaitement bon, les entreprises font de plus en plus appel à un qualiticien. Ce  Monsieur Qualité  suit à la loupe toute la chaîne de production. Son contrôle s’étend aux divers services... >> Lire la suite
Technicien-ne chimiste
Synonyme : chimiste. Réaliser des dosages et des réactions chimiques, effectuer des mesures, monter des appareils sophistiqués (chromatographes qui séparent les molécules, spectrophotomètres...). En laboratoire de recherche... >> Lire la suite
Les nombreuses techniques de mise en forme des matières plastiques font appel à des ensemble de machines automatisées à commande numérique. Les opérateurs-régleurs qui s’occupent des installations sont des ouvriers très qualifiés. Le bac professionnel est aujourd’hui le minimum requis. Dans les bureaux d'études, les bureaux des méthodes, le contrôle, les niveaux de formation vont de bac + 2 à bac + 8. Les activités de recherche et développement sont importantes dans le secteur.

Après la 3ème CAP Plasturgie
Durée : 2 ans
apprentissage

BACPRO Plastiques et composites   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 3 ans
apprentissage, temps plein

BACPRO Traitements des matériaux
Durée : 3 ans
apprentissage

BACTEC STL sciences et technologies de laboratoire spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire
Durée : 2 ans
temps plein

Haut de page Après le Bac BTS Analyses de biologie médicale
Durée : 2 ans
temps plein

BTS Europlastics et composites option conception outillage
Durée : 2 ans
temps plein

BTS Europlastics et composites option pilotage et optimisation de la production
Durée : 2 ans
temps plein

BTS Traitement des matériaux option B traitements de surfaces
Durée : 2 ans
apprentissage

BTS Traitement des matériaux option A traitements thermiques
Durée : 2 ans
apprentissage

BTSA Analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques
Durée : 2 ans
temps plein

DUT Chimie option chimie analytique et de synthèse
Durée : 2 ans
temps plein

DUT Chimie option chimie industrielle
Durée : 2 ans
temps plein

DUT Génie biologique option analyses biologiques et biochimiques
Durée : 2 ans
temps plein

DUT Génie chimique, génie des procédés option bio-procédés  Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
temps plein

DUT Mesures physiques
Durée : 2 ans
temps plein

DUT Science et génie des matériaux   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
temps plein

ING diplôme d'ingénieur de l'Institut national des sciences appliquées de Rennes spécialité science et génie des matériaux
Durée : 5 ans
temps plein

Haut de page Après un Bac +2 LICENCEPRO Sciences, technologies, santé mention métiers de l'industrie : conception et processus de mise en forme des matériaux
Durée : 1 an
contrat de professionnalisation, temps plein

LICENCEPRO Sciences, technologies, santé mention métiers de l'industrie : métallurgie, mise en forme des matériaux et soudage
Durée : 1 an
apprentissage, contrat de professionnalisation, temps plein

LICENCEPRO Sciences, technologies, santé mention chimie et physique des matériaux
Durée : 1 an
temps plein

LICENCEPRO Sciences, technologies, santé mention exploration et exploitation pétrolières
Durée : 1 an
contrat de professionnalisation, temps plein

LICENCEPRO Sciences, technologies, santé mention matériaux et structures : gestion, conception et industrialisation
Durée : 1 an
contrat de professionnalisation, temps plein

DU Etudes technologiques internationales
Durée : 1 an
temps plein

ING diplôme d'ingénieur de l'École supérieure d'ingénieurs de Rennes de l'université Rennes 1 spécialité matériaux
Durée : 3 ans
temps plein

Haut de page Après un Bac +3 MASTER R ET P Sciences, technologies, santé mention ingénierie de conception
Durée : 2 ans
temps plein



    Les entreprises du médicament (LEEM)

    Le répertoire des métiers des entreprises du médicament décrit l'ensemble des métiers des entreprises de la branche Il a pour vocation de faire connaître ces métiers à un public très large (jeunes, salariés, demandeurs d'emploi…).

    Les métiers de la chimie

    Créé par l'union des industries chimiques, ce site permet de découvrir la chimie et l'ensemble des métiers auxquels les formations de chimie ouvrent. Chaque internaute peut créer son "profil métier" et son "itinéraire

    Les métiers de la miroiterie

    La branche professionnelle de la « miroiterie, transformation et négoce du verre » propose des informations sur le secteur. 26 métiers sont présentés en 4 familles professionnelles : la transformation du verre et miroiterie, l'activité chantier et pose, le commercial et la logistique. Les formations aux métiers du verre se décomposent en deux grandes filières : les métiers techniques du verre dans le bâtiment et les métiers artistiques

    Mon industrie

    Ce site de l'Onisep aide à la découverte des secteurs industriels dans toute leur variété : l'industrie c'est l'avenir, l'industrie c'est la vie, l'industrie c'est pour moi...présentation des innovations, étude du développement des produits industriels, un panorama des différents cadres de travail, agrémenté de vidéos et de témoignages le site propose un kit pédagogique pour les enseignants de collège et de lycée avec des activités de classe.

    Onisep.fr

    Une présentation générale de 31 secteurs d'activité, les métiers rattachés avec leur fiche de présentation et quelques idées de formations.

    Union des industries chimiques (UIC)

    Dans la rubrique "Emploi - Formation" : des informations sur les formations initiales et tout au long de la vie, les diplômes et les métiers.
Plus de vidéos

Voir les secteurs d'activité :

Voir les articles :

Formations, emploi et métiers

de la fabrication industrielle
en Bretagne

 

Perspectives : les métiers de la fabrication industrielle en BretagneLes fiches "Perspectives" présentent le secteur en Bretagne. Points de repères, formations, descriptifs du secteur.

 

A télécharger : les métiers de la fabrication industrielle en Bretagne