Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Droit, Fonction publique, Sciences Politiques
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc
Droit, Fonction publique, Sciences Politiques

Droit, Fonction publique, Sciences Politiques

 

Flash doit être installé pour pouvoir visualiser les photos.Obtenir Flash Macromedia.
Les lois réglementent tous les aspects de la vie quotidienne, privée ou publique. Les juges, les avocats les font respecter dans les tribunaux mais aussi les greffiers, huissiers, notaires, les personnels des prisons ou les juristes en entreprise. Dans tous les cas, le droit demande de très bonnes qualités relationnelles et un sens de l’humain. Pour accéder à ces métiers, il faut le plus souvent une formation longue en université.

Les études de sciences politiques débouchent, elles aussi, sur des professions du droit, par exemple celles de la magistrature. Si elles permettent de devenir également journaliste, diplomate ou de travailler dans l’humanitaire, elles ouvrent le plus souvent des perspectives en entreprise. Les étudiants occupent des fonctions dans le secteur des ressources humaines, du marketing, de l’information et de la communication. Mais ils peuvent devenir aussi collaborateur politique, travailler dans le secteur associatif ou passer des concours administratifs. 

Les étudiants en droit et en sciences politiques, mais aussi d’autres secteurs, peuvent ainsi accéder à différents postes de la fonction publique. Un vaste choix de métiers de l’administration et de la gestion existe dans les mairies, les préfectures, les établissements scolaires et universitaires, les hôpitaux, les ministères… Ils peuvent aussi intégrer la police, la gendarmerie et l’armée.

 

 

 

Pour découvrir les métiers de la justice en Bretagne, cliquez ici

Flash doit être installé pour pouvoir visualiser les photos.Obtenir Flash Macromedia.

Travailler dans la justice nécessite beaucoup d'humanité. A travers la société, ce sont des individus que l'on protège ou que l'on juge. On vote et on fait évoluer des lois avec l'objectif de permettre aux citoyens de vivre ensemble au quotidien, dans le respect de chacun. "La liberté des uns..." La justice sanctionne les comportements interdits ; elle arbitre les conflits. Elle punit le coupable mais se penche aussi sur sa réinsertion. "La sanction oblige à réfléchir et fait évoluer les gens", souligne le juge de l'application des peines.
Les professionnels rencontrés dans ce dossier écoutent, observent, appliquent la loi, accompagnent, sans compassion mais avec respect... Ils participent, chacun à sa façon, à rendre la justice humaine.

"La justice en Bretagne" - Une animation du site http://lebonplan.nadoz.org

 

 

 

 

Est-ce vrai ?


Le droit mène à la profession d’avocat ?

Vrai, mais pas seulement. Beaucoup d’autres métiers sont possibles : magistrats/es, juges, procureurs, substituts, mais aussi conseillers/ères d’insertion et de probation, éducateur/trice de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) ou notaire, policier/ère. Des juristes travaillent aussi en entreprise ainsi que des avocats d’affaires. Les études de droit débouchent également sur de nombreux concours administratifs. Plus généralement, elles apportent des méthodes de travail, une capacité à raisonner, un outil pour analyser la société, qui peut servir dans tous les domaines.


Pour faire du droit, il faut beaucoup de mémoire et apprendre par cœur ?

Faux. L’important est de savoir où trouver l’information. Par contre, esprit d’analyse et de synthèse sont nécessaires. Il est également indispensable d’avoir beaucoup de rigueur et de méthode, ainsi qu’une bonne culture générale. La lecture de toutes sortes de livres et journaux, le cinéma, le suivi des actualités, permettent de développer cette culture. Il faut s’intéresser à ce qui se passe dans la société, faire preuve de curiosité. Enfin, des qualités littéraires facilitent l’expression orale et écrite.


Les études de sciences politiques mènent au métier de diplomate ?

Vrai, mais... pour très peu d’étudiants/es. Les bacheliers/ères qui entament ce type d’études rêvent en général de journalisme, diplomatie, ou de travailler dans l’humanitaire. Dans les faits, la majorité des débouchés se situe en entreprise. Les diplômés/es travailleront principalement dans les secteurs des ressources humaines, le marketing, la communication. Des postes existent aussi dans les associations et la magistrature.


Quand on est dans la Fonction publique, on travaille dans un bureau ?

Faux, pas forcément. La Fonction publique comprend des fonctions administratives, mais aussi beaucoup d’autres professions : des enseignants/es, des policiers/ères, des médecins, des infirmiers/ères, des magistrats/es, des cuisiniers/ères, des jardiniers/ères, des architectes, des ingénieurs/es, etc. Ils et elles travaillent dans les écoles, les hôpitaux, les mairies, les tribunaux, etc..

 

 

 

 

Le droit

JugeLe droit touche à tous les domaines de la société. Il ne permet pas seulement de défendre la veuve et l’orphelin. Les débouchés sont très variés : métiers de la justice mais aussi juriste ou avocat/e d’affaires en entreprise, notaire ou clerc de notaire.
Ces professions demandent des qualités relationnelles et le sens de l’humain. Le procureur comme le juriste en entreprise s’occupent d’abord des hommes. A travers les lois, ce sont des individus que l’on protège ou que l’on juge. La justice arbitre les conflits, elle sanctionne les comportements interdits. Mais la sanction a Notaireaussi un rôle éducatif. La société punit le coupable mais se penche aussi sur sa réinsertion. C’est le rôle par exemple du/de la conseiller/ère d’insertion et de probation ou de l’éducateur/trice de la PJJ(protection judiciaire de la jeunesse)
En entreprise, les conseils des avocats d’affaire aux entreprises ont des conséquences sur la vie des employés. Ils interviennent, par ailleurs, aussi, lors de contentieux, mais doivent surtout anticiper et éviter les différends. L’important, à chaque fois, est de faire preuve de pédagogie auprès des interlocuteurs.
Cependant, ces professions nécessitent des connaissances précises et, en tout cas, de savoir où chercher l’information. Beaucoup de rigueur, un esprit d’analyse et de synthèse sont indispensables ainsi que… beaucoup d’heures de travail !
 

 

Les sciences politiques

Il n’est pas obligé d’avoir étudié la science politique pour se faire élire maire ou député/e. Mais les hommes et femmes politiques s’entourent d’assistants pour les conseiller. Cependant les études de sciences politiques débouchent sur bien d’autres professions du secteur public comme privé : journaliste, diplomate, métiers de l’humanitaire, mais aussi beaucoup de postes en entreprise, dans les ressources humaines, la communication et le marketing. A noter : le métier de journaliste peut comporter une spécialisation en politique.
Les concours européens offrent peu de postes dans les institutions. Des spécialistes des questions communautaires sont, par contre, recherchés par de nombreux cabinets de conseil à Bruxelles.
 

A signaler : les institutions de la fonction publique européenne, ne se trouvent pas, bien sûr, en Bretagne. Mais il existe parfois des chargés de mission Europe dans les préfectures ou les collectivités territoriales.
.

La Fonction Publique

Inspectrice du travail contrôlant un chantierToutes les professions, ou presque, sont présentes dans la fonction publique. Depuis les fonctions administratives (adjoint/e administratif, attaché/e d'administration) ou spécifiques (sapeur-pompier, officier de police, inspecteur/trice des impôts, militaire, enseignant…), jusqu’aux métiers de cuisinier/ère, jardinier/ère, architecte, ingénieur/e, médecin…
En Bretagne le pourcentage d’agents de la fonction publique dans la population est supérieur au taux moyen en France. (Source INSEE 2008)
Les fonctionnaires bénéficient de la sécurité de l’emploi. Ils ou elles sont contrôleur de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudesrecrutés/es sur concours. Ceux-ci comportent 3 catégories (A, B et C) qui correspondent à 3 niveaux de postes. Trois ans après le bac pour les concours de la catégorie A, bac ou équivalent pour la catégorie B, aucune condition de diplôme ou un CAP (certificat d’aptitude professionnelle) pour la catégorie C. Dans la réalité, les candidats/es ont généralement des diplômes supérieurs. Un recrutement sans concours est possible dans certains cas. En particulier pour certaines personnes handicapées, ou par la voie du parcours d'accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et d'État (PACTE), ou pour les emplois dits « réservés » (pensionnés de guerre et militaires en activité)
La Fonction Publique s’apprête à connaître des départs à la retraite nombreux. Des recrutements auront donc lieu, même si une partie de ces fonctionnaires ne sera pas remplacée.

 

Il existe 3 fonctions publiques en France :

 

  • la fonction publique d’État

qui concerne les différentes administrations, les préfectures, les établissements scolaires, l’armée, la police, etc.

 

  •  la fonction publique territoriale

qui comprend les régions, les départements et les communes. En Bretagne, 77% des employés des collectivités territoriales sont titulaires ou en voie de titularisation. (Source INSEE-2008)
 Ces dernières années en Bretagne, ces collectivités ont recruté régulièrement, surtout celles de taille moyenne ou grande. Les recrutements envisagés à l’avenir se situent dans le domaine périscolaire, social, la voirie et les infrastructures, les espaces verts. Il manque particulièrement des ouvriers/ères d'entretien des bâtiments, des techniciens/nes de la voirie, des aides à domicile, des chefs/fes d’équipe et des techniciens/nes du bâtiment.
A noter : dans la fonction publique territoriale, les candidats/es reçus/es ne sont pas affectés directement sur un poste après le concours, ce sont eux qui démarchent les collectivités territoriales pour trouver un emploi.

 

  •  la fonction publique hospitalière


Une proportion importante des établissements de soin est publique en Bretagne.
Les hôpitaux sont les premiers employeurs des infirmiers/ères, maïeuticiens et sage-femmes, puériculteurs/trices, cadres de santé et aides-soignants/es.
Outre les médecins de différentes spécialités et les professions paramédicales, ils recrutent aussi des pharmaciens/nes, des diététiciens/nes, des techniciens/nes de laboratoire, mais aussi des administratifs et des professionnels de la blanchisserie, de la cuisine, de l’entretien des locaux (électricité, plomberie, peinture, jardins), de l’informatique…
Des recrutements importants devraient avoir lieu. On va avoir besoin en particulier de médecins et d’infirmiers/ères. Des secteurs comme la gériatrie ou la psychiatrie seront particulièrement en recherche de personnel.

Handicap : Lorsque l'on est handicapé, il existe deux voies d'accès à la fonction publique, le recrutement par concours et le recrutement par voie directe. La personne handicapée peut bénéficier d'aménagements des épreuves du concours selon la nature de son handicap.Le FIPHFP (fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) finance des aides techniques et humaines pour l'insertion et le maintien dans l'emploi : aménagement des postes de travail, formations professionnelles spécifiques, mise à disposition d'auxiliaires de vie, actions de sensibilisation et d'information des collègues en contact avec le salarié handicapé.


Sources : Insee 2008
 

Les métiers

Juriste d'entreprise
Synonyme : conseiller juridique. Spécialiste du droit, le juriste d'entreprise a pour mission de défendre et de protéger les intérêts de son entreprise. Son rôle varie en fonction de la taille de la société qui l'emploie. Dans... >> Lire la suite
Secrétaire de mairie
Téléphoner à la préfecture pour un problème de subvention, régler la facture d'électricité d'une association, s'occuper d'un dossier d'aide sociale, préparer la réunion du conseil municipal, émettre les bulletins de salaire des employés de la mairie, accueillir... >> Lire la suite
Substitut-e du procureur
Qu'il officie au sein d'un tribunal d'instance, d'une cour d'appel ou à la Cour de cassation, le substitut du procureur assiste le procureur de la République pour défendre l'intérêt public. C'est lui qui décide de poursuivre ou non les suspects afin qu'ils... >> Lire la suite
L’université est la principale formation en droit. Les études sont exigeantes, elles demandent beaucoup de travail et de réflexion. Une grande variété de matières et d’options est possible. La spécialisation est progressive. Le DUT Carrières juridiques forme, lui, des assistants juridiques polyvalents. L’Institut d’études judiciaires de Rennes permet de préparer des concours et examens professionnels après un Master 1 (avocats, magistrats, autres concours administratifs). Le BTS Notariat forme principalement des clercs de notaire. L’institut d’études politiques, comme son nom ne l’indique pas, débouche surtout sur des carrières en entreprise. Il permet cependant aussi de travailler dans la diplomatie, où les postes sont rares, et dans le journalisme. Il débouche aussi sur beaucoup de concours administratifs. L’université de Rennes 1 comprend une faculté de droit et de science politique et propose des licences et masters. Les études de droit en général peuvent déboucher sur des carrières politiques Les études de droit sont une bonne préparation aux concours administratifs, ainsi que celles de l’Institut d’Etudes Politiques. Mais d’autres formations peuvent aussi donner accès aux concours au niveau CAP, Bac ou Bac +3. Les candidats/es aux concours de la Fonction Publique suivent souvent une année de préparation à l’université, dans une école ou par correspondance.

Après le Bac DUT Carrières juridiques
Durée : 2 ans
temps plein

CPGE Classe préparatoire Economie et gestion option économie, droit et gestion (ENS Rennes D1), 1re année
Durée : 1 an
temps plein

CPGE Classe préparatoire Economie et gestion option économie, droit et gestion (ENS Rennes D1), 2e année
Durée : 1 an
temps plein

PREPACONC Préparation aux concours de catégorie B de la fonction publique
Durée : 1 an
temps plein

LICENCELMD Droit, économie, gestion mention administration économique et sociale
Durée : 1 an - 3 ans
temps plein

LICENCELMD Droit, économie, gestion mention droit
Durée : 3 ans
temps plein

LICENCELMD Droit, économie, gestion mention science politique
Durée : 3 ans
temps plein

LICENCELMD Sciences humaines et sociales mention administration économique et sociale
Durée : 3 ans
temps plein

LICENCELMD Sciences, technologies, santé mention sciences sanitaires et sociales
Durée : 3 ans
temps plein

DIVSPEC Capacité en droit
Durée : 2 ans
cours du soir

DIVSPEC Diplôme de l'Institut d'études politiques de Rennes
Durée : 5 ans
temps plein

DU Carrières juridiques
Durée : 2 ans
temps plein

Haut de page Après un Bac +2 PREPACONC Préparation au concours de greffier des services judiciaires
Durée : 1 an
temps plein

LICENCELMD Droit, économie, gestion mention administration publique
Durée : 1 an
temps plein

LICENCEPRO Droit, économie, gestion mention métiers du notariat
Durée : 1 an
temps plein

LICENCEPRO Sciences humaines et sociales mention métiers des administrations et collectivités territoriales
Durée : 1 an
contrat de professionnalisation, temps plein

MAGISTERE Droit et gestion
Durée : 3 ans
temps plein

MAGISTERE Juriste d'affaires
Durée : 3 ans
temps plein

Haut de page Après un Bac +3 PREPACONC Préparation au concours d'entrée à l'école nationale de la magistrature
Durée : 1 an
temps plein

PREPACONC Préparation aux concours de catégorie A de la fonction publique
Durée : 1 an - 8 mois
temps plein

PREPACONC Préparation aux concours de l'ENA   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 1 an
temps plein

PREPACONC Préparation aux concours d'entrée aux IRA
Durée : 1 an
temps plein

DIVSPEC Certificat d'aptitude à la profession d'avocat
Durée : 18 mois
temps plein

DIVSPEC Diplôme de juriste conseil d'entreprise
Durée : 1 an
temps plein

DIVSPEC Diplôme de l'institut des métiers du notariat
Durée : 1 an
contrat de professionnalisation

DIVSPEC Diplôme de notaire
Durée : 31 mois
alternance sous statut scolaire

DIVSPEC Diplôme supérieur du notariat
Durée : 2 ans
temps plein

DIVSPEC Préparation à l'entrée dans les centres de formation professionnelle de notaires
Durée : 1 an
temps plein

DIVSPEC Préparation à l'examen d'entrée dans les centres régionaux de formation professionnelle d'avocats
Durée : 1 an
temps plein

MASTER PRO Droit, économie, gestion mention science politique spécialité expertise de l'action publique territoriale
Durée : 1 an
temps plein

MASTER PRO Droit, économie, gestion mention science politique spécialité ingénierie des services urbains en réseaux dans les pays en développement  Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 1 an
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention droit de la santé
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention droit des affaires
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention droit européen
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention droit
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention droit notarial
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention droit privé
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention droit public
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention droit social
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention gestion des territoires et développement local
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention histoire du droit et des institutions
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention justice, procès et procédures
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention politiques publiques
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Droit, économie, gestion mention science politique
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Sciences de la mer et du littoral mention droit des activités maritimes
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Sciences, technologies, santé mention urbanisme et aménagement
Durée : 2 ans
temps plein



    Animation LeBonPlan La Justice en Bretagne

    Une animation interactive pour découvrir celles et ceux qui rendent la justice humaine : juges, avocats, conseillers d'insertion et de probation, surveillants de l'administration pénitentiaire... LeBonPlan est une production de l'Onisep Bretagne.

    Le Répertoire interministériel des métiers de l’Etat

    Le Rime est un outil d’information et de communication. Le répertoire décrit 261 métiers dits « emplois-référence » répartis au sein de 26 domaines. Certains sont bien connus du grand public, préfet, enseignant, infirmière, sapeur-sauveteur. D’autres le sont moins, conseiller-export pour les entreprises, technicien d’art, cadre paramédical, gestionnaire des aides au développement.

    Ministère de l'éducation nationale

    Le site www.education.gouv.fr propose des informations sur le fonctionnement du système éducatif, tous les niveaux d'enseignement, de la maternelle à la terminale, les programmes, les diplômes, les formations, les filières, etc. On y trouve également des informations pratiques et des services (bourses, aides, modalités d'inscription, concours) et des renseignements sur les carrières de l'éducation, des ressources et des outils pédagogiques.

    Onisep.fr

    Une présentation générale de 31 secteurs d'activité, les métiers rattachés avec leur fiche de présentation et quelques idées de formations.
Plus de vidéos

Voir les secteurs d'activité :