Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Art, culture
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc
Art, culture

Art, culture

Spectacle - Arts appliqués - Métiers d'art

Flash doit être installé pour pouvoir visualiser les photos.Obtenir Flash Macromedia.
Artistes, artisans d’art, auteurs littéraires, techniciens du spectacle, stylistes, designers... Les professions artistiques et culturelles forment un ensemble très hétérogène d’activités et de situations.

Dans le domaine du spectacle vivant (théâtre, musique, cirque et danse), artistes et techniciens enchaînent les contrats. Les durées de travail sont courtes, l’emploi y est très instable, les rémunérations sont très inégalement réparties.

Dans les métiers d’art, des passionnés mettent en oeuvre des savoir-faire complexes pour transformer la matière. Les entreprises sont de petite taille et produisent des objets uniques ou en petite série pour des particuliers, des décorateurs, des designers ; ils travaillent aussi pour la conservation et la restauration du patrimoine.
Dans ce secteur, la passion est nécessaire mais non suffisante. Elle doit s’accompagner d’une solide formation, d’une grande persévérance, d’un esprit très ouvert et de beaucoup de travail.

 

 

Théâtre, musique et danse...
Pour découvrir le spectacle vivant en Bretagne, cliquez ici

Flash doit être installé pour pouvoir visualiser les photos.Obtenir Flash Macromedia.

Avec plus de 200 compagnies professionnelles de théâtre, 70 compagnies des arts de la rue, une trentaine de compagnies de danse contemporaine, la Bretagne est une région dynamique en matière de spectacle vivant. La musiqye n'est pas en reste. Chaque année, une grande diversité de festivals sont organisés, certains de renommée nationale comme les Vieilles Charrues à Carhaix, le Festival interceltique de Lorient ou les Transmusicales à Rennes.
Autour des artistes, différents professionnels s'agitent en coulisses, dans l'administration, la technique ou la communication...
"Le Spectacle vivant en Bretagne" - Une animation du site http://lebonplan.nadoz.org

 

 

 

Est-ce vrai ?


Les artistes, ça sert à rien ?

Vaste question... Les artistes ont déjà le mérite de stimuler l’intelligence, de distraire et d’enrichir le quotidien. Certes, mis à part dans le domaine des arts appliqués, ils ne produisent pas de ces objets si nécessaires dans la vie de tous les jours, comme un téléphone ou une télévision. En revanche, le secteur culturel joue un rôle important dans la vie et l’attractivité d’un territoire ; et il a un poids économique non négligeable. En Bretagne, les festivals attirent un public nombreux et varié, des touristes bretons et français ; des visiteurs qu’il faut héberger, nourrir et occuper en-dehors des spectacles. Ils créent des emplois, même provisoires, dans l’organisation. Ils alimentent l’économie locale.


La création, c'est personnel ?

Certes, mais... On ne crée pas tout seul dans sa bulle. Il faut lire, se documenter, visiter des expositions, des musées, voir des films, des spectacles... Il faut s’imprégner des créations d’artistes différents, observer la société, ses évolutions, ses demandes. Créer exige un esprit très ouvert, une certaine humilité, une grande culture et beaucoup de travail.


Les arts appliqués, ce n'est pas de la création ?

Si, mais « encadrée »... Les designers, graphistes, architectes d’intérieur et autres professionnels des arts appliqués créent « utile ». Les agencements, les objets, emballages, logos, mises en page, sites internet et autres jeux vidéos qu’ils concoctent répondent à un cahier des charges. En plus de l’originalité de la création, ils doivent aussi prendre en compte le confort d’utilisation, la durée de vie, les contraintes techniques de fabrication, les budgets, les délais de réalisation... Un travail riche et passionnant qui exige de savoir bien écouter et communiquer pour expliquer, justifier et convaincre.


Intermittent, un statut confortable ?

Non, pas vraiment... Le statut d’intermittent permet d’être payé entre deux contrats. Les artistes, les techniciens et les cadres du spectacle enchaînent le plus souvent des contrats à durée déterminée (15,5 par an en moyenne en 2007) ; ils sont dans une recherche d’emploi permanente. Entre ces CDD, ils perçoivent une allocation de chômage. Pour obtenir le statut d’intermittent, il faut avoir travaillé 507 heures sur une période de 10 mois et demi (10 mois pour les techniciens).
En 2008, les salariés du spectacle vivant percevaient en moyenne un salaire annuel d’un peu plus de 11 000 € nets (pour une moyenne de 14 000 € nets pour l’ensemble des salariés français). Les indemnités chômage représentaient plus de 20 % de leur rémunération annuelle (17 % pour l’ensemble des salariés). Et près de 20 % des salariés du spectacle ont perçu moins de 2000 euros annuels nets.


Pas besoin de formation pour les artistes ?

Au contraire... L’apprentissage est continu tout au long de la vie d’artiste. Musicien, danseur, artiste de cirque ou comédien, une solide formation de base est nécessaire, dispensée dans une école reconnue par la profession. S’y ajoutent les répétitions quotidiennes, des stages avec des professionnels, le perfectionnement des techniques, l’acquisition de nouvelles... Talent et passion ne suffisent pas. Il faut aussi beaucoup de persévérance, une certaine polyvalence, multiplier les expériences, les rencontres, les auditions, et se créer un réseau pour décrocher des contrats et espérer durer.


Il faut plein de monde pour faire un spectacle ?

Vrai... Le spectacle proprement dit n’est que la partie émergée d’une organisation parfois très lourde. Artistes, metteur en scène ou chef d’orchestre ont répété pendant des mois. Dans l’administration, on assure les tâches qui vont permettre le bon déroulement du spectacle : programmation, financements, comptabilité, gestion du personnel, des contrats... La communication crée affiches et plaquettes, alimente un site internet, envoie des communiqués de presse, met en place des rencontres avec les artistes, peut organiser leur accueil... Et, sous la conduite d’un régisseur général, les techniciens s’occupent des lumières, du son, des décors, des habillages...

 

 

 

Artistes, artisans d’art, auteurs littéraires, techniciens du spectacle, stylistes, designers... Les professions artistiques et culturelles forment un ensemble très hétérogène d’activités et de situations. Les différents métiers ne sont pas toujours faciles à repérer, encore moins à dénombrer. Un musicien peut ainsi être salarié momentanément dans un orchestre, toucher un cachet pour un spectacle, être rémunéré pour des cours donnés dans une école municipale, et travailler en même temps sur la musique d’une publicité, le tout en alternant périodes de chômage et périodes d’activité. Autre exemple, le métier d’ébéniste se retrouve quant à lui dans plusieurs activités économiques : la fabrication de meubles, la fabrication de sièges d’ameublement, la fabrication d’objets divers en bois, la restauration et la réparation de meubles, etc. Les chiffres, quand ils existent, sont donc à prendre avec prudence...


Un emploi instable


Dans le domaine de l’audiovisuel et du spectacle vivant (théâtre, musique, cirque et danse), on recensait en 2007 autour de 72 500 artistes (salariés pour les ¾ d’entre eux, des hommes pour les 2/3) et plus de 100 000 cadres, techniciens et ouvriers des spectacles (salariés à 84 %, des hommes à 68 %). Le développement de ce secteur dépend fortement de financements publics. Les durées de travail y sont faibles, l’emploi très instable. Seulement un peu plus d’un salarié sur cinq est en CDI (contrat à durée indéterminée) ; et seuls 40 % des salariés sont à temps complet. 86 % des artistes et techniciens du spectacle vivant ont le statut d’intermittent, qui permet d’être payé entre deux contrats.
En Bretagne, on recensait 3755 intermittents en 2007. Au niveau national, les 137 307 intermittents se répartissaient ainsi : 27 408 musiciens, 22 098 comédiens, 5976 danseurs, 5218 artistes de variétés, 3076 artistes lyriques, 3269 artistes de complément ; sans oublier les 23 508 cadres (réalisateurs, ingénieurs du son, chefs monteurs, régisseurs généraux, etc.), les 36 218 techniciens (assistants de production, éclairagistes, régisseurs, techniciens vidéo, maquilleurs, etc.) et 4969 ouvriers, travailleurs du plateau et du décor.

 


Une répartition très inégale du travail et des revenus


Le nombre de spectacles augmente d’année en année, mais ils tournent de moins en moins longtemps. En conséquence, les intermittents enchaînent davantage de contrats (15,5 par an en moyenne en 2007 contre 10 en 2000) mais dont les durées sont plus courtes (4,3 jours en moyenne en 2007 contre 6,1 jours en 2000).
Volumes de travail et rémunérations sont très inégalement répartis : dans le spectacle vivant, 5 % des salariés réalisent 22 % du temps de travail total et se partagent 32 % des rémunérations. En 2008, près de 20 % des salariés ont perçu moins de 2000 euros annuels nets ; et plus de 12 % ont touché plus de 30 000 euros nets.
Les employeurs du spectacle vivant représentent autour de 21 000 établissements, des associations pour près de 80 % d’entre eux, implantés en région et de très petite taille : la moitié d’entre eux ont un seul salarié, seulement 10 % en ont plus de huit.
La majorité des salariés du spectacle a plusieurs employeurs ; 15 % en ont cinq ou plus. Ils exercent très souvent plusieurs métiers différents, dans le spectacle (comédien et musicien, ou assistant et ouvrier), ou dans un autre secteur. Il s’agit alors d’emplois dans une agence d’intérim, une association, une administration territoriale, dans l’enseignement, l’animation culturelle, touristique ou commerciale...


 

Plus de 200 métiers d'art


Au niveau national, 38 000 entreprises environ relèvent des métiers d’art, des PME de moins de 250 salariés pour la quasi-totalité (99,8 %). 20 % d’entre elles créent et fabriquent dans le domaine du bois, 17 % dans le bijou, 11 % dans le textile, à peu près autant dans la mode, un peu moins de 10 % dans la pierre, presque 6 % dans les arts graphiques. Elles emploient autour de 59 000 salariés, un effectif en baisse de plus de 14 % entre 2003 et 2008. Un salarié sur cinq travaille dans le bois ; la même proportion environ (un peu moins) dans le bijou et la pierre. Les entreprises du bijou réalisent le plus gros chiffre d’affaires du secteur (plus de 1,8 milliards d’euros HT en 2007), devant le bois et la pierre (autour de 1,3 milliards).
Les métiers d’art offrent une palette de plus de 200 métiers répartis en 19 secteurs. Ces métiers mettent en oeuvre des savoir-faire complexes pour transformer la matière. Ils produisent des objets uniques ou des petites séries qui présentent un caractère artistique. Les professionnel-le-s du secteur, tous et toutes des passionné-e-s, créent pour des particuliers, des décorateurs, des designers ; ils et elles peuvent aussi appliquer leur savoir-faire pour la conservation et la restauration du patrimoine. Avec 2000 entreprises environ, la Bretagne se caractérise par une forte présence de petits ateliers d’art répartis sur l’ensemble du territoire. Les savoir-faire bretons sont remarqués dans le textile (tissage et toile de lin), la peinture décorative sur faïence, la broderie et la dentelle, et aussi la charpenterie de marine. Les nombreux départs à la retraite d’artisans d’art créent des opportunités pour des reprises d’entreprises.
 

 

 

Sources : Miistère de la Culture et de la communication / Institut national des métiers d'art  / Ministère de l'Economie, de l'industrie et de l'emploi


 

Les métiers

Facteur/trice d'instruments de musique
La facture instrumentale fait coexister artisanat et industrie, techniques de pointe et tradition. La fabrication des instruments à cordes (violon, guitare...) est du ressort du luthier. Celle de l'orgue,... >> Lire la suite
Professeur-e de danse
Entrechats, pirouettes ou grand écart, ce n'est pas parce qu'on aime bouger que l'on peut s'improviser danseur. Pour y arriver, mieux vaut s'en remettre à un professeur de danse. Hip-hop, danse classique, salsa ou danse... >> Lire la suite

Métiers du secteur

L’apprentissage est continu tout au long de la vie d’artiste. Musicien, danseur, artiste de cirque ou comédien, une solide formation de base est nécessaire, dispensée dans une école reconnue par la profession. S’y ajoutent les répétitions quotidiennes, des stages avec des professionnels, le perfectionnement des techniques, l’acquisition de nouvelles... Les métiers d’art offrent une palette de plus de 200 métiers qui mettent en oeuvre des savoir-faire complexes pour transformer la matière.

Après la 3ème BACPRO Artisanat et métiers d'art option communication visuelle plurimédia
Durée : 2 ans - 3 ans
temps plein

BACPRO Artisanat et métiers d'art option marchandisage visuel
Durée : 3 ans
temps plein

BACPRO Artisanat et métiers d'art option métiers de l'enseigne et de la signalétique
Durée : 3 ans
temps plein

BACTEC STD2A sciences et technologies du design et des arts appliqués
Durée : 2 ans
temps plein

BACTEC Techniques de la musique et de la danse option danse  Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
temps plein

BACTEC Techniques de la musique et de la danse option instrument  Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
temps plein

2SPE Seconde spécifique option bac techno musique et danse
Durée : 1 an
temps plein

2SPE Seconde spécifique option BT métiers de la musique
Durée : 1 an
temps plein

DIVSPEC Certificat d'études chorégraphiques
Durée : 3 ans
temps plein

DIVSPEC Certificat d'études musicales
Durée : 3 ans
temps plein

DIVSPEC Certificat d'études théâtrales
Durée : 2 ans
temps plein

DIVSPEC Diplôme national d'orientation professionnelle d'art dramatique
Durée : 2 ans
temps plein

DIVSPEC Diplôme national d'orientation professionnelle de danse
Durée : 3 ans
temps plein

Haut de page Après le CAP CAP Arts du bois option marqueteur
Durée : 1 an
temps plein

CAP Arts du bois option sculpteur ornemaniste
Durée : 1 an
temps plein

BMA Graphisme et décor option décorateur de surfaces et volumes
Durée : 2 ans
temps plein

BMA Graphisme et décor option graphiste en lettres et décors
Durée : 2 ans
temps plein

BMA Volumes : staff et matériaux associés
Durée : 2 ans
apprentissage

BT Métiers de la musique
Durée : 3 ans
temps plein

Haut de page Après le Bac MC Maquettes et prototypes   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 1 an
temps plein

DT Métiers du spectacle option techniques de l'habillage
Durée : 2 ans
temps plein

MNTS Classe de mise à niveau pour BTS arts appliqués des établissements publics ou sous contrat (Manaa)
Durée : 1 an
temps plein

FCIL Son et éclairage en spectacle vivant
Durée : 1 an
temps plein

BTS Design de produits   Une vidéo est associée à cette formation
Durée : 2 ans
temps plein

BTS Design graphique option communication et médias imprimés
Durée : 2 ans
temps plein

BTS Design graphique option communication et médias numériques
Durée : 2 ans
temps plein

BTS Etude et réalisation d'agencement
Durée : 2 ans
temps plein

CPGE Classe préparatoire de lettres (1re année) avec préparation à l'option cinéma et audiovisuel
Durée : 1 an
temps plein

LICENCELMD Arts, lettres, langues mention arts du spectacle
Durée : 3 ans
temps plein

LICENCELMD Arts, lettres, langues mention arts plastiques
Durée : 3 ans
temps plein

LICENCELMD Arts, lettres, langues mention histoire de l'art et archéologie
Durée : 3 ans
temps plein

LICENCELMD Arts, lettres, langues mention musicologie
Durée : 3 ans
temps plein

LICENCELMD Arts, lettres, langues mention arts
Durée : 3 ans
temps plein

LICENCELMD Sciences humaines et sociales mention histoire de l'art et archéologie
Durée : 3 ans
temps plein

DIVSPEC Diplôme d'Etat de professeur de musique
Durée : 4 ans
temps plein

DIVSPEC Diplôme national d'orientation professionnelle de musique
Durée : 3 ans
temps plein

DIVSPEC Diplôme national supérieur professionnel de comédien
Durée : 3 ans
temps plein

DIVSPECDiplôme national supérieur professionnel de musicien
dominante spécialité direction (ensemble instrumental et vocal)
Durée : 3 ans
temps plein

dominante spécialité interprétation (instrumental, vocal, musique ancienne, jazz)
Durée : 3 ans
temps plein

DNA Diplôme national d'art option art
Durée : 3 ans
temps plein

DNA Diplôme national d'art option communication
Durée : 3 ans
temps plein

DNA Diplôme national d'art option design
Durée : 3 ans
temps plein

Haut de page Après un Bac +2 LICENCEPRO Arts, lettres, langues mention métiers du design
Durée : 1 an
temps plein

LICENCEPRO Droit, économie, gestion mention gestion de projets et structures artistiques et culturels
Durée : 1 an
temps plein

LICENCEPRO Sciences humaines et sociales mention protection et valorisation du patrimoine historique et culturel
Durée : 1 an
contrat de professionnalisation, temps plein

DSAA Design mention produit
Durée : 2 ans
temps plein

DU Musicien intervenant
Durée : 1 an - 2 ans
temps plein

Haut de page Après un Bac +3 PREPACONC Préparation à l'agrégation d'arts option A arts plastiques
Durée : 1 an
temps plein

DIVSPEC Master of Science management de projets créatifs : culture et design
Durée : 16 mois
temps plein

MASTER R ET P Arts, lettres, langues mention arts de la scène et du spectacle vivant
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Arts, lettres, langues mention arts plastiques
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Arts, lettres, langues mention design
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Arts, lettres, langues mention direction de projets ou établissements culturels
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Arts, lettres, langues mention musicologie
Durée : 2 ans
temps plein

DNSEP Diplôme national supérieur d'expression plastique option art
Durée : 2 ans
temps plein

dominante sans mention particulière
Durée : 2 ans
temps plein

DNSEPDiplôme national supérieur d'expression plastique option design
dominante sans mention particulière
Durée : 2 ans
temps plein

DNSEPDiplôme national supérieur d'expression plastique option communication
dominante mention design graphique et multimédia
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Sciences humaines et sociales mention archéologie, sciences pour l'archéologie
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Sciences humaines et sociales mention civilisations, cultures et sociétés
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Sciences humaines et sociales mention épistémologie, histoire des sciences et des techniques
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Sciences humaines et sociales mention humanités numériques
Durée : 2 ans
temps plein

MASTER R ET P Sciences humaines et sociales mention patrimoine et musées
Durée : 2 ans
temps plein



    Animation LeBonPlan Le Spectacle vivant

    Une animation pour découvrir les métiers et les formations de celles et ceux qui font le spectacle. LeBonPlan est une production de l'Onisep Bretagne

    Les métiers d'art

    L'Institut national des métiers d'art (INMA) présente une palette de plus de 200 métiers répartis en 19 secteurs. Ces professionnels sont des hommes et des femmes de passion.

    Onisep.fr

    Une présentation générale de 31 secteurs d'activité, les métiers rattachés avec leur fiche de présentation et quelques idées de formations.
Plus de vidéos

Voir les secteurs d'activité :

Voir les rubriques :

Formations, emploi et métiers

techniques de l'audivisuel et du
spectacle

 

Perspectives : les métiers techniques de l'audiovisuel et du spectacleLes fiches "Perspectives" présentent le secteur en Bretagne. Points de repères, formations, descriptifs du secteur.

A télécharger : les métiers techniques de l'audiovisuel et du spectacle