Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Visiteur/euse médical-e

Visiteur médical - Visiteuse médicale

 
 
Synonymes : attaché médico-pharmaceutique ; délégué de laboratoire ; délégué hospitalier ; délégué médical.

Il sillonne en voiture tout un département. Pourtant, son lieu de travail est le cabinet médical ou dentaire, l'officine du pharmacien ou l'hôpital. Chargé d'une lourde serviette d'échantillons médicaux, d'une documentation illustrée, le visiteur médical fait du « porte-à-porte » auprès des prescripteurs. Médecins, sages-femmes, dentistes, vétérinaires ou pharmaciens selon le cas, il en rencontre en moyenne six par jour, rarement à heures fixes.

Attaché commercial, le visiteur représente un ou plusieurs laboratoires pharmaceutiques dont il dépend. Son rôle est de promouvoir les produits qu'ils ont élaborés et de les faire prescrire aux malades. Avoir une bonne connaissance des produits, de leur interaction avec d'autres et de leurs effets secondaires est impératif. Il faut aussi savoir communiquer.

Courroie de transmission entre les praticiens et les laboratoires, le visiteur est ainsi tenu, après chaque rendez-vous, de rédiger un compte rendu. Le soir, il transmet par courriel les informations de la journée à son directeur régional, relayant, par exemple, les remarques du corps médical sur d'éventuels effets secondaires.

La concurrence est vive entre les laboratoires pharmaceutiques : des millions d'euros sont en jeu. Au visiteur médical de convaincre que telle crème ou tel médicament est plus efficace, plus facile d'utilisation et moins nocif qu'un autre.

La carte professionnelle, obligatoire pour exercer, est délivrée par le Comité professionnel national de la visite médicale (CPNVM) à la demande de l'employeur lors de la première embauche, et renouvelée chaque année à l'initiative de l'entreprise.

Après le Bac

Deux voies de formation possibles : une quinzaine d'universités préparent à des DEUST en 2 ans d'études, à des DU ou à des licences professionnelles en 1 an. Une trentaine d'écoles privées, agréées par le CNPVM, proposent des formations de 9 à 12 mois après un bac + 2.