Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Sous-officier/ère de l'armée de terre

Sous-officier de l'armée de terre - Sous-officière de l'armée de terre

 
 

Parce qu'il sert dans le même régiment de six à dix ans, le sous-officier représente la continuité et une certaine stabilité au sein de l'armée de terre. Appelé à mettre en oeuvre, au combat, des moyens performants et complexes, ce militaire doit être très qualifié dans son domaine : électronique, mécanique auto, navigation aérienne, télécommunications, gestion, logistique, travaux publics, alimentation, santé...

Chargé de la maintenance des matériels militaires, le sous-officier est spécialiste des technologies de pointe : système de transmission, télémétrie laser, optronique...

En tant que chef d'équipe réparation, il encadre les mécaniciens qui réparent et entretiennent les véhicules de l'armée. Grâce au chef d'escouade de ravitaillement, la nourriture ou les munitions arriveront à coup sûr au bon endroit, dans les temps.

Le sous-officier est aussi un combattant. Chef de char, chef de pièces d'artillerie, chef de groupe de tir missile ou pilote d'hélicoptère, il commande un groupe d'hommes et les instruit. Il doit se montrer pédagogue, afin d'intéresser les jeunes recrues, les former, leur donner l'esprit d'équipe et le sens de la discipline.

Le sous-officier exerce au sein d'une unité de combat (infanterie, artillerie, génie...) ou d'un service (service de la solde, service financier, comptabilité, gestion du personnel...) ou d'un état-major. Véritable courroie de transmission entre les officiers et les militaires du rang, il est soumis à un rythme de vie qui requiert une grande capacité d'adaptation.

Recruté, en fonction d'aptitudes médicales et psychotechniques, le sous-officier choisit le domaine qui correspond à ses aptitudes et à ses affinités.

Après le Bac

Accès sur épreuves de 18 à 25 ans avec un bac ou équivalent. Formation militaire de 8 mois à l'École nationale des sous-officiers d'active de Saint-Maixent, puis formation technique de 4 à 36 mois dans une école d'armes ou de spécialisation. Engagement de 2 à 10 ans.