Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Techniverrier/ère

Techniverrier - Techniverrière

 
 
Synonymes : miroitier ; monteur-poseur techniverrier ; vitrier.

Un regard porté sur le quartier de La Défense ou sur la Bibliothèque nationale de France suffit pour comprendre que le techniverrier est un monsieur très occupé. Certains immeubles semblent être intégralement construits en verre. Le métier fait appel à la fois aux techniques de la miroiterie et à celles du bâtiment.

Le techniverrier prépare les produits verriers à l'atelier. Sur le chantier, il réalise le châssis de la vitre. Il coupe, soude, scelle les éléments en bois, métal ou plastique. Le vitrier doit s'adapter en permanence à l'évolution foisonnante des nouveaux produits d'isolation. Selon la taille de l'entreprise, les opérations successives sont réalisées par un ou plusieurs ouvriers : le coupeur, le façonnier sur glace et le monteur-poseur.

Parfois, c'est le techniverrier qui évalue les quantités nécessaires, réalise les plans et conduit le chantier. Les débouchés sont assurés et des diversifications existent dans le montage des serres et des vérandas, ainsi que dans la restauration de patrimoine.

Le techniverrier doit savoir s'organiser et se concentrer, car il manipule un matériau fragile. Station debout prolongée, poses en extérieur, parfois juché sur des échafaudages... il doit être en bonne condition physique, et surtout ne pas être sujet au vertige.

Après la 3ème

Deux ans d'études pour préparer le CAP constructeur d'ouvrages du bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse. Le CAP peut, après deux années d'expérience au minimum, être complété par le BP construction d'ouvrages du bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse (2 ans). Trois ans d'études pour préparer le bac pro ouvrages du bâtiment : aluminium, verre et matériaux de synthèse.