Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Automaticien-ne

Automaticien - Automaticienne

 
Un ingénieur en automatisme teste des branchements
 
Synonymes : mécatronicien ; roboticien.

Robots, automates programmables, machines-outils à commande numérique ont envahi tous les secteurs industriels. Ils pèsent, mesurent, contrôlent une vitesse ou une pression, comparent deux grandeurs, envoient des ordres... Et cela, sans intervention humaine ou presque : l'action de l'homme se limite à une simple surveillance et à des tâches de maintenance.

C'est l'ingénieur en automatismes qui fait dialoguer les machines et les automates, par exemple, pour robotiser un atelier de peinture automobile ou installer une ligne automatisée de fabrication de yaourts... Après une analyse très précise des opérations à effectuer (approvisionnement, fabrication, stockage...), il propose ses solutions et définit l'architecture générale de la machine ou de la ligne de production automatisée...

Les techniciens en automatismes qui travaillent avec l'ingénieur déterminent très précisément les caractéristiques de chaque constituant de l'automatisme : diamètre des vérins, puissance des moteurs électriques ou des circuits hydrauliques... Ils passent les commandes de matériels aux fournisseurs, réalisent les plans de l'installation (plan d'ensemble, plan de câblage...), établissent le programme informatique qui pilotera les équipements. Ils supervisent le montage du système automatisé, assurent sa mise en service chez le client (essais, réglages, consignes d'exploitation aux opérateurs...). Les techniciens peuvent travailler dans un service de maintenance industrielle. La demande d'automaticiens est forte chez les constructeurs comme dans les grandes entreprises.

Après la 3ème

De deux à trois ans d'études pour les techniciens (BTS ou DUT en automatismes, génie mécanique, génie électrique, complété par une licence professionnelle) à cinq ans en école ou à l'université (master) pour les ingénieurs.