Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Généalogiste

On fait appel à lui pour retrouver les descendants d'une personne décédée, des héritiers qui s'ignorent en raison de leurs liens de parenté très éloignés avec les défunts.

Les généalogistes successoraux, comme on les appelle, travaillent notamment pour les notaires. Afin d'atteindre leur but, ils consultent les certificats de décès, extraits de naissance, les listes électorales, les annuaires des professions, les sites web... Une démarche qu'entreprennent aussi les généalogistes familiaux pour retrouver la trace des ancêtres - et non celle des descendants - pour le compte de particuliers curieux de connaître leurs origines.

Le nez dans les archives la majorité du temps, le généalogiste est amené à se déplacer sur l'ensemble du territoire français, à l'étranger parfois, afin de recouper des informations. Une véritable course d'obstacles. Perspicacité, patience, rigueur et discrétion indispensables. Exerçant en libéral , le généalogiste doit se constituer une clientèle.

Après le Bac

Cette profession n'étant pas réglementée, aucun diplôme n'est exigé pour exercer. Trois ans d'études à l'université en histoire ou en droit (licence) sont toutefois recommandés.