Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

BTS Maritime Maintenance des systèmes électro-navals

En bref

Ce technicien supérieur est chargé, à bord, de l'exploitation, du fonctionnement des systèmes électroniques embarqués (électronique de puissance, électronique appliquée aux systèmes de communication, de radiocommunication et de détection radar). Il participe à la surveillance et à la maintenance des systèmes informatiques industriels et domestiques. Il exploite et dépanne des réseaux numériques de transmission de données (avec ou sans fil) et les systèmes de supervision. Il participe au contrôle du bon fonctionnement et à la remise en état des systèmes de contrôle et de commande (capteurs, actionneurs, régulateurs, automates programmables). Après quelques années d'expérience, ce professionnel est capable d'exercer les fonctions d'officier spécialisé en systèmes électro-navals. Il est l'expert et le conseil auprès du commandant et du chef mécanicien du navire dans tous les domaines technologiques de pointe. Il est capable d'assurer l'encadrement du personnel d'exécution de la machine.

Objectifs

Le technicien supérieur maritime peut tenir à bord, immédiatement à l'issue de la formation, un poste de technicien chargé de la surveillance et de la maintenance des installations électroniques, informatiques, de contrôle et de commande. Après un temps d'adaptation nécessaire à la maitrise des grandes activités, le diplomé peut exercer les fonctions d'officier spécialisé conseil et expertise auprès du commandement du navire ou spécialisé encadrement du personnel d'exécution des spécialités de la machine.

Dans la marine marchande, le diplomé trouve un emploi dans des entreprises de transport de marchandises (pétrole, gaz, conteneurs,...) ; de passagers (car-ferrie, croisières,...) ; d'activités maritimes spécialisées (recherche océanographique,...) ; d'activités portuaires (pilotage, remaorquage,...). Dans la pêche maritime, le métier de marin pêcheur varie en fonction de la taille du navire, de la technique de pêche utilisée, de la durée d'absence du port, des zones de pêche fréquentées, des espèces capturées et de la production visée.

Formation

34h hebdomadaires dont 12h à 14h consacrées aux matières générales : français, anglais, culture marine, mathématique, informatique. S'ajoutent des enseignements professionnels (18h en 1ère année et 20h en 2ème année) :

Maintenance des systèmes électrotechniques navals (3h hebdomadaires) : les installations électriques, les machines électriques tournantes (maintenance corrective, préventive, prédictive...), la commande des moteurs de propulsion électrique, la pollution électromagnétique...

Maintenance des systèmes de contrôle-commande et de régulation (6h hebdomadaires) : régulation et automatisme appliqués, instrumentation et maintenance des chaînes de mesure (mesures des pressions, des niveaux, des températures, des débits...), les chaînes de régulation (organes de réglage et réglages) ; les systèmes numériques de contrôle-commande (SNCC) ; les systèmes navals automatisés.

Maintenance des systèmes électroniques navals (6h hebdomadaires) : acquisition des bases fondamentales d'électronique (circuits électroniques, électronique de puissance) ; le traitement du signal, les ondes (ondes mécaniques, ondes électromagnétiques, fibre optiques...) ; transmissions analogiques et numériques ; les systèmes électroniques liés à la navigation et à l'exploitation du navire (Radar, sondeurs et Sonar, lochs...) ; les systèmes de radio-transmission des navires ; les réseaux et systèmes de transmission interne de données (Voix, datas, images).

Maintenance des systèmes informatiques navals (3,5h hebdomadaires en 1ère année et 5h hebdomadaires en 2ème année) : maintenance des systèmes permettant l'accès aux réseaux (système d'exploitation et logiciels, sécurité, sauvetage et stockage des données...) ; administration et maintenance des réseaux informatiques ; développement logiciel Java...

Sous statut scolaire, l'élève est en stage pendant 8 semaines réparties sur les 2 années. Ce stage se concrétise par la rédaction d'un rapport et une soutenance de projet technique.

En Bretagne : diplômes retenus en priorité

Poursuite

Le BTSM a pour objectif l'insertion professionnelle, mais cette formation permet également l'accès à l'Ecole nationale supérieur maritime et aux formations en vue de la délivrance des brevets de Chef de Quart Machine, second et chef mécanicien illimités.

En Bretagne : principales poursuites d'études

Fiche générale du diplôme

Qu’est-ce qu’un CAP ? un Bac pro ? un BTS ?... Pour tout savoir sur votre diplôme, consultez sa fiche générale

Publications ONISEP Nationales

DiplômesDu CAP au BTS/DUT - Décembre 2009
DossiersAprès le bac - Janvier 2013
DossiersEcoles d'ingénieurs - Novembre 2012
DossiersLe dico des métiers - Avril 2013
DossiersQuels métiers pour demain ? - Juillet 2011
ParcoursLes métiers de l'énergie - Mars 2013

Pour vous procurer les publications nationales de l'ONISEP

Référentiel du diplôme

Consultez le site du CNDP, rubrique « Brochures administratives ».

Lieux d'information

Pour connaître l'adresse des Centres d'Information et d'Orientation (CIO) de la région Bretagne et les autres structures d'information des jeunes (Mission Locale, PAIO...).

Fiches métiers

Explorez les métiers du secteur d'activité.

Liens utiles du secteur Mer,Electricité, Electronique, Electrotechnique

Une sélection de sites web intéressants en fonction du secteur d'activité de cette formation.

Les établissements

Publics Privés* Apprentissage et Contrat pro** Tous établissements
Bretagne 1
1
Côtes d'Armor
Finistère
Ille et Vilaine 1
1
Morbihan
* Etablissements privés sous contrat, consulaires et privés reconnus
** Sont recensés uniquement les contrats de professionnalisation des Licences professionnelles

Vous pouvez rechercher également tous les établissements, France Entière, préparant cette formation sur notre site rubrique Atlas des formations.

Voir les secteurs d'activité :