Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Gaëlle, garde du littoral

8 kms de plage sur la côte du Morbihan, 550 hectares de dunes, 8 kms de rivières... Gaëlle est garde du littoral. Elle affiche avec naturel sa conviction que son travail peut servir modestement à rendre la vie plus belle au bord de mer...

 

"Sur mon bout de littoral, explique Gaëlle, il y a treize espèces d'orchidées protégées. Il y a aussi des "raveurs" parfois, des gens du voyage, des jeunes qui apprécient le motocross ou des plongeurs qui veulent conduire leur voiture jusqu'au bord de l'eau." Gaëlle doit discuter, persuader, menacer parfois et souvent en référer à ses supérieurs. Elle est assermentée ; son statut de garde lui donne le droit de verbaliser. Elle avoue ne jamais avoir eu à le faire en trois ans.

 

Négociation et travail manuel...

 

Une journée pour Gaëlle, c’est avant tout la vie au grand air. Juchée sur son gros quad vert, elle sillonne plages et dunes, repère les travaux à effectuer. L'été, elle encadre 5 jeunes saisonniers et 2 adultes en chantier de réinsertion. Il faut remettre en place des clôtures, poser ou entretenir les panneaux indicateurs. Il y a aussi le ramassage des déchets, les conseils aux usagers pour garder un littoral propre et net...
L'hiver, la garde du littoral partage son temps entre travail de bureau et travail en extérieur. "C'est le bon moment pour faire le point sur la saison passée, dresser les bilans et négocier les projets. C'est aussi la saison où on remet en état le matériel. "
"En réalité, mon travail est assez solitaire, précise-t-elle. Je m’organise et je prends des initiatives avec une large autonomie. Bien sûr, je travaille beaucoup avec les élus de la commune qui sont mes patrons. Le conservatoire du littoral a aussi un droit de regard sur mon travail, mais je ne fais pas un travail d’équipe. Je fais plutôt un travail relationnel."
Gaëlle est employée par la commune de Plouhinec, elle a été embauchée dans le cadre des emplois jeunes et espère bien intégrer la fonction publique territoriale. "A Plouhinec, petite commune, je suis la seule garde du littoral. Je fais surtout du travail de protection et très peu d’animation. Je travaille une dizaine de jours par an avec les élèves des écoles pour les opérations "plages propres". C’est ma seule activité d’animation et d’éducation proprement dite. Plus tard, si mon poste évolue, j’aimerais que ce soit dans ce sens."

 

 

Chemin faisant... Gaëlle Jaffré

 

Un bac S, profil biologie et un BTSA Gestion et protection de la nature étaient des diplômes évidents pour une passionnée de la nature. Gaëlle a toujours voulu travailler pour l'environnement. «Le BTSA n'est pas spécialement axé sur le littoral. Par contre il nous donne de bonnes notions de législation qui sont ensuite très utiles dans notre métier. Avec un BTSA GPN, l'emploi n'est pas forcément évident. Il faut chercher et éventuellement créer soi-même son poste, montrer aux élus la nécessité pour la commune d'avoir un garde du littoral..."

 


 

Voir les métiers :