Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Mer. Un nouveau CAP Maritime

L'enseignement maritime profite de la rénovation de la voie pro pour lancer un nouveau CAP. Polyvalent et ouvert sur les problématiques environnementales, il qualifie des marins pour la pêche, le commerce, la plaisance professionnelle, et aussi pour des emplois à terre.

Rentrée 2019, le CAP Maritime succède au CAP Matelot. Le CAP nouveau entre dans le cadre général défini au niveau national par la réforme de la voie professionnelle. Il en profite pour accroître la polyvalence des diplômés, en insistant aussi sur la sécurité, la préservation des ressources et de l'environnement.


Mécanique, navigation, pêche...

Dans le CAP nouvelle formule, la formation s'organise autour de blocs de compétences. Pour le CAP Maritime : Mécanique navale, Electricité, Navigation, Techniques de pont et de pêche, Exploitation du navire, Réglementation des activités maritimes et développement durable, Techniques de pêche renforcées, et aussi Maths, Sciences physiques et chimiques, Prévention-santé-environnement, Langue vivante, etc. Les profs d'enseignement professionnel disposent de plages horaires pour des interventions communes avec les profs d'enseignement général en français (1,5h hebdomadaires) et mathématiques (1,5h). Au programme aussi, comme dans tous les CAP, 3,5h hebdomadaires consacrées à la consolidation des acquis, à l'accompagnement personnalisé et à l'accompagnement au choix d'orientation.


... Et développement durable

Les deux ans de formation comprennent 12 semaines de stage en entreprise et, spécificité maritime, une semaine et demie de stages axés sur la sécurité. Le CAP Maritime met l'accent sur l'environnement et le développement durable. Les élèves vont s'initier aux écosystèmes, aux réglementations liées aux pollutions maritimes, aux causes et aux moyens de lutter contre celles-ci, aux économies d'énergie... La formation aborde aussi l'exploitation des ressources marines et ses conséquences, la transition écologique, les aires marines protégées, les énergies marines renouvelables.


Embarquer, continuer à se former

Les titulaires du CAP Maritime pourront embarquer sur des navires de pêche, de commerce ou de plaisance professionnelle. Ils et elles pourront participer à la conduite du navire et à la maintenance de premier niveau des machines et des différents équipements du bord. Selon leur embarquement, ils contribueront aux opérations de pêche et de traitement des captures, ou veilleront au bien-être et à la sécurité des passagers. Les diplômés pourront aussi trouver un emploi à terre dans un armement ou une entreprise du secteur maritime ou paramaritime qui apprécieront leurs multiples compétences : polyvalence, autonomie, aptitude à travailler en équipe, réactivité et capacité à prendre des responsabilités.
Les diplômés motivés pourront aussi, sans attendre, accroître leurs compétences dans un des bacs professionnels maritimes, Conduite et gestion des entreprises maritimes, Electromécanicien marine ou le petit dernier, Polyvalent navigant pont/machine.

 

Le référentiel du CAP Maritime est disponible sur
www.ucem-nantes.fr/referentiels/cer-capm-bac-pro

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Publié le 26/09/2019