Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Employée multiservice. Dépannage à domicile

Employée multiservice, Brigitte se déplace à domicile pour effectuer des travaux de jardinage et de bricolage. Polyvalente, la professionnelle manie aussi bien le pinceau que le taille-haie.

Brigitte est employée multiservice à l’ADMR de Saint-Aubin d’Aubigné, une association de services à la personne. Elle réalise à domicile des travaux de bricolage ou de jardinage. «Je me déplace chez des personnes âgées, des personnes handicapées, des gens qui sortent d’hospitalisation ou encore des personnes qui travaillent et n’ont pas le temps de faire ces travaux », explique-t-elle.
 


Touche-à-tout

Pendant sa semaine, Brigitte enchaîne ainsi des activités variées. Lorsqu’elle est appelée pour des travaux de bricolage, elle peut changer des ampoules, des fusibles, des poignées de porte. Elle peut aussi faire des retouches de peinture, remettre du mastic sur des carreaux de carrelage, déboucher des toilettes ou nettoyer des gouttières… Quand elle réalise des travaux jardinage, elle tond des pelouses ou taille de petites haies, par exemple. L’activité varie en fonction des saisons. « Du mois de mars jusqu’à mi-novembre, il y a plus de travail dans les jardins, les journées sont plus longues. En hiver, c’est plus calme : je commence mes journées à 9 h et je finis à 17 h 30 », précise-t-elle.
Touche-à-tout, Brigitte intègre d’autres tâches à son emploi du temps. « A côté du multiservice, je fais aussi du ménage, du repassage, j’accompagne des personnes âgées pour les aider à faire leurs courses. Pendant les vacances, je fais du portage de repas pour les crèches… »
.


Savoir s'adapter

A l’ADMR, Brigitte a un contrat de 60h au mois. Elle complète ce temps partiel avec des heures payées par des particuliers sous forme de chèques emploi-service. Ses déplacements se font sur le canton de Saint-Aubin d’Aubigné : Chevaigné, Mouazé, Saint-Médard-sur-Ille, Sens-de-Bretagne… «Je fais environ 600 km par mois. »
Polyvalence, autonomie et une bonne résistance physique sont nécessaires pour travailler dans le multiservice. Il faut également être capable de s’adapter : passer d’un lieu à l’autre, alterner les activités, rencontrer différentes personnes... D’une semaine à l’autre, l’emploi du temps de Brigitte peut changer. « Je fais mon planning à la semaine. Tous les mercredis, je le revois avec l’ADMR pour caler les urgences », indique-t-elle.
Son travail, Brigitte l’a appris « sur le tas ». « Quand j’étais plus jeune, je bricolais le week-end avec mon père, se souvient-t-elle. J’adore le jardinage, travailler dehors… Je n’aime pas être enfermée. Il faut toujours que je bouge. »

 

 

 

L’employé multiservice n’est pas un artisan du bâtiment. Ses interventions sont différentes de celles d’un carreleur, d’un peintre ou d’un électricien. Elles sont de courte durée, sur de petits travaux que la personne aidée ne peut, ou ne veut, plus faire elle-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié le 21/06/2015