Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Bruno, conducteur de travaux

 

«Je suis totalement responsable du portefeuille du chantier. Je reçois un dossier technique à partir duquel il faut déterminer le prix de l’offre que fera EGC, choisir les fournisseurs dans les limites de l’appel d’offres. C’est un métier où on vit à 100 à l’heure et où on ne voit pas le temps passer. Le bébé, on l’a dans les mains jusqu’au bout et il y a énormément de paperasse. Il faut toujours trouver des astuces techniques : choisir la bonne grue qui pourra soulever les poutres, trouver les fournisseurs qui peuvent nous apporter quelque chose au niveau des techniques, négocier avec eux, Il faut penser à tout et si l’on oublie des choses, on est rappelé à l’ordre. Je passe énormément de temps sur mes chantiers

«Il faut aimer la construction, voir se réaliser un projet et rencontrer un tas de gens différents en sachant s’adapter en permanence. C’est un domaine riche en techniques et matériaux, où il faut savoir se débrouiller par soi-même."  Bruno Hay s’occupe actuellement de trois chantiers dont un très gros avec 8 sous-chantiers. 


C’est le conducteur de travaux qui implante l’ouvrage. S’il se trompe et le construit chez le voisin, il faut tout casser et recommencer. Une erreur peut coûter très, très cher.«J’ai une grande responsabilité aussi en matière de sécurité : il faut mettre à disposition tous les moyens de sécurité. Les règles sont très strictes : l’épée de Damoclès est suspendue au-dessus de ma tête en permanence.» dit-il avec… un sourire !

 

DUT Génie civil Travaux publics en 1992. En 1994, il commence après son service militaire au bureau d’études d’une entreprise de construction de routes et arrive à EGC en 1998 toujours au bureau d’études. En 2003, il devient conducteur de travaux.