Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Cybersécurité. Des ingénieurs formés dans le Morbihan

L'ENSIBS forme à Vannes des ingénieur-e-s experts en cybersécurité, capables de déjouer les attaques informatiques lancées contre les infrastructures vitales d'un Etat ou contre le réseau d'une entreprise.

 
De futurs ingénieurs en cybersécurité sont formés, par apprentissage, dans le Morbihan.
 

L'ENSIBS (Ecole nationale supérieure d’ingénieurs de Bretagne sud) propose une spécialité Sécurité des systèmes d'information (cybersécurité) depuis la rentrée 2013.
La formation est proposée dans le cadre d’un contrat d’apprentissage. Elle fait appel à de nombreux experts, industriels (Thalès, Orange, Airbus...) et étatiques (Ministères de la Défense et de l'Intérieur). La 1e année comprend un tronc commun de 600h en sciences de l'ingénieur ; la 2e année met l'accent sur l'ingénierie des technologies et des solutions de sécurité (600h), et la 3e année sur le management et l'ingénierie de sécurité des systèmes (défense dynamique - 600h).
 

 

Surveillance, protection, réparation

Aujourd’hui, l’informatique est partout, des smartphones aux systèmes d’armes des avions de chasse en passant par la maintenance des centrales nucléaires. Moins onéreuses et moins risquées que les attaques traditionnelles, les attaques informatiques se multiplient. Les infrastructures vitales d’un Etat, de l’aiguillage des trains aux transferts d’argent des banques, font partie des cibles potentielles car elles dépendent de systèmes informatiques et de réseaux. Un virus implanté dans le système d’information d’une centrale électrique peut avoir un impact énorme sur le quotidien de civils ; un autre inséré dans l’ordinateur d’un commandant d’unité pourrait mettre en péril une mission essentielle.
La cyberdéfense est l’ensemble des mesures permettant à un Etat de défendre les systèmes d’information jugés essentiels : elle concerne la surveillance, la protection, et la réparation des dommages des ordinateurs et réseaux.
 

 

Des emplois chez les opérateurs d'infrastructures vitales

Les secteurs d’activité visés par la nouvelle spécialité de l’ENSIBS sont principalement ceux des « opérateurs d’infrastructures vitales » français : l’Etat et la Défense, les banques et la finance, les opérateurs internet et télécoms, l’énergie, l’espace, la santé, le transport... Et, plus largement, toutes les entreprises industrielles ou de services dont le système d’information est ouvert sur internet.
Les futurs ingénieur-e-s pourront exercer les fonctions d’ingénieur expert en cybersécurité-cyberdéfense, ingénieur « cyber-architecte », manageur d’un centre opérationnel de cybersécurité, chef de projet en management de la sécurité.

 

Admission

 

L'admission en 1e année de formation s'effectue sur dossier et entretien pour les candidats issus de CPGE PT, TSI, ATS ; d'un DUT (Informatique, Réseaux et télécommunications, Statistique et informatique décisionnelle, Génie électrique et informatique industrielle...) ; pour les titulaires d’une licence ; et pour les sortants d'un BTS (Services informatiques aux organisations, Systèmes numériques...).
50 places sont proposées. Il faut en outre signer un contrat d’apprentissage de trois ans avec un employeur. L’ENSIBS possède un réseau de partenaires industriels qui peut aider dans cette recherche.
Les salariés et demandeurs d’emploi intéressés peuvent accéder à la formation directement au niveau de la 2e année, en signant un contrat de professionnalisation ou d'apprentissage avec un employeur ; les titulaires d’un diplôme de niveau
bac + 4 aussi.
Infos : www.ensibs.fr

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié le 11/03/2013