Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Trois femmes, trois passions. Découverte des métiers à Brest

La manifestation « 100 femmes, 100 métiers » permet tous les ans aux jeunes et aux moins jeunes de découvrir des métiers où les femmes sont encore minoritaires. Les femmes qui les exercent le font avec passion. Rencontre avec trois d’entre elles, l'an dernier à Brest…

Lisa met la main à la pâte...

"Depuis que je sais parler, j’ai toujours dit que je voulais être pâtissière." Réaliser gâteaux et viennoiseries, c’est la passion de Lisa. Elle prépare un CAP Pâtissier en apprentissage à Brest. "Ce que j’aime particulièrement, c’est malaxer les pâtes. J’aime faire les croissants, les pains au chocolat... J'apprécie moins la pâte à pizza, c’est trop simple ! " Les filles ne sont pas nombreuses dans cette formation, quatre pour vingt-quatre garçons. Mais l’entente est très bonne. Dans l’entreprise, le personnel, masculin en majorité, la « chambre » parfois un peu, mais sans méchanceté. "Ca m’a appris à être moins timide, à répondre par de la plaisanterie." Elle réalise son alternance dans une pâtisserie où travaillent cinq employés et un autre apprenti. Elle s’y sent tout-à-fait à sa place. Seule contrainte : les horaires. Il faut commencer très tôt, même les dimanches et jours fériés. "Il faut savoir ce qu’on veut. C’est le prix à payer pour exercer la profession qui me plaît. Et puis, en contrepartie, on a tous nos après-midi." Elle envisage de poursuivre ensuite en CAP Boulanger pour peut-être créer sa propre entreprise.

 

Sandrine, une journée a changé sa vie...

Sandrine a découvert sa vocation par hasard, en troisième, lors d’une visite à des amis propriétaire d’un élevage. Elle est aujourd'hui salariée en production porcine. Avant, elle voulait devenir coiffeuse. Mais cette journée a littéralement changé sa vie. Elle décide de préparer un bac technologique agricole puis un BTSA Analyse et conduite de systèmes d'exploitation. "Je ne me vois pas faire autre chose. J’aime les animaux. J’apprécie la variété des tâches et le travail en équipe. L’odeur ? On s’habitue. Et personnellement, je préfère celle des porcs à celle du lait chaud des étables." Après son BTSA, elle a rapidement trouvé du travail, d’abord en CDD, puis en CDI depuis deux ans et demi. Les horaires sont corrects, trente neuf heures par semaine. Elle doit effectuer cinq heures de présence un samedi sur deux et deux heures un dimanche sur quatre, ce qu’elle trouve peu contraignant.

Sophie crée du virtuel...

Sophie évolue, elle, dans le virtuel. Elle a monté une société qui crée de la « réalité augmentée ». A partir de codes sur un document, une vidéo se déclenche sur votre mobile. Par exemple, sur un document du Conseil général du Finistère, de petits films sont liés à des pages en fonction des thèmes : la petite enfance, le patrimoine, la culture, le sport, les familles. "J’ai voulu valoriser le livre et les documents écrits en les enrichissant. Mon but est d’attirer les jeunes vers l’écrit grâce aux nouvelles technologies." C’est en observant ses enfants collégiens que cette mère de famille a eu l’idée d’enrichir les documents écrits par de l’audiovisuel. "Je travaille chez moi, mais je n’ai pas pour autant plus de temps pour ma vie privée ! Etre chef d’entreprise est très prenant." Ses journées sont bien remplies. Elle gère les relations avec les clients, communique avec son développeur qui réalise les applications et avec son technico-commercial, en mission actuellement au Japon.

 

 

100 femmes 100 métiers.
Des métiers pour les filles

100 femmes 100 métiers, c'est une quinzaine consacrée à la mixité des métiers et à l'égalité professionnelle.  Elle propose des démonstrations et des rencontres avec des femmes, en emploi ou en formation, dans des spécialités où elles sont minoritaires.
En 2011, elle s’ouvrira à Lannion le mercredi 16 novembre (salle des Ursulines) par un forum des métiers. La manifestation se poursuivra ensuite sur toute la Bretagne du 16 au 30 novembre 2011.



Infos sur www.bretagne.pref.gouv.fr