Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Master 2 Droit de l'entreprise et des affaires-DJCE

Ce master forme les étudiants aux savoir-faire du conseil juridique aux entreprises.

Ce master 2 en droit, préparé à l'université de Rennes 1, est en même temps "diplôme de juriste-conseil en entreprise" (DJCE). Il débouche sur des professions d’avocat d’affaires, de juriste-fiscaliste d’entreprise ou de banque, et avec une formation complémentaire, de notaire ou de commissaire aux comptes. Les étudiants arrivent avec une spécialité dans le droit des affaires (droit fiscal, droit social, droit des sociétés, droit communautaire des affaires, droit de la propriété industrielle, droit de la concurrence, droit des contrats d'affaires).

Se spécialiser

Conseiller utilement les entreprises demande des compétences précises. Il faut se spécialiser dans un des domaines du droit des affaires ou dans un secteur d’activités, comme la fiscalité, l'immobilier, le sport… « Le juriste devra par exemple étudier la question de la publicité dans les stades, des contrats de travail avec les joueurs, » précise Danièle Briand, enseignante-chercheuse à l’université de Rennes 1. Le master 2 apporte surtout une méthodologie du conseil. Les diplômés acquièrent des savoir-faire pour accompagner juridiquement les décisions économiques des responsables d’entreprise (voir article Avocat d’affaires). 

 

Un jeu de légos…

«C’est d’abord la mise en place d’une stratégie pour organiser au mieux l’activité économique de l’entreprise, explique Danièle Briand. Par exemple, un chef d’une entreprise agroalimentaire projette de créer une filière lait en Algérie. On analyse ce qu’il souhaite : une implantation avec qui ? Quel type juridique de société veut-il ? Les salariés seront-ils recrutés sur place ? Avec quelle sorte de contrats de travail ? etc. Ce n’est jamais un « copier-coller » d’une autre situation, chaque cas est particulier. C’est un peu comme un jeu de légos ! Il faut trouver les bonnes combinaisons à partir des connaissances juridiques qu’on a. »C’est pourquoi l’enseignement se fonde essentiellement sur la mise en situation et les études de cas. Le travail de groupe est très important.

 

Des débouchés importants...

Les possibilités d'emploi sont importantes, en Bretagne comme dans le reste de la France, principalement en tant que juriste d'entreprise ou avocat-e dans un cabinet d'affaires.


Anglais indispensable

L’anglais est indispensable car beaucoup d’entreprises ont des rapports avec l’étranger : commerce, créations de société, etc. Le juriste peut être amené à rédiger des contrats de vente, de fabrication, de prestations de services pour son client en direction de sociétés étrangères. Même s’il travaille à l’international, le juriste reste cependant toujours un spécialiste de droit français.

Les étudiants peuvent compléter la formation par le Centre régional de formation professionnelle des avocats pour acquérir le titre d’avocat. Ce titre est accessible également après 7 ans d’exercice de la profession de juriste.

 

 

Accès au DJCE (Diplôme de juriste conseil en entreprise)

Il se fait en deux temps :
- une sélection locale dans une des onze universités qui délivrent le DJCE (Bordeaux, Caen, Cergy-Pontoise, Lyon, Nancy, Montpellier, Paris II, Poitiers, Rennes, Strasbourg, Toulouse). A Rennes, peuvent postuler les étudiants de master 1 (1ère année de master) de Rennes, Nantes, Vannes, Brest et Le Mans. Si l’étudiant est sélectionné, il ne peut plus être candidat à la sélection nationale.
- une sélection nationale, le DJCE étant un diplôme national. Les étudiants indiquent les centres de préparation dans l’ordre de préférence. Si un étudiant souhaite accéder prioritairement à un autre centre de préparation que son université d’origine, il doit postuler uniquement à la sélection nationale.
Les éléments de sélection principaux, en plus du niveau d’études, sont des caractéristiques personnelles : capacité d’écoute, compréhension de la vie économique, intérêt pour le domaine.

 

   Plus d'infos :

http://www.djce.fr/

Publié le 08/06/1905