Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Docteurs. 3% seulement de chômeurs

L'Université européenne de Bretagne (UEB) a enquêté sur le devenir des titulaires d'un doctorat (bac+8) ayant soutenu une thèse en 2006 dans une université bretonne.

  

L'enseignement d'abord

93 % des docteurs interrogés ont un emploi trois ans après leur diplôme ; 3% seulement de ceux qui ont soutenu une thèse en 2006 sont au chômage (5% pour les sortants 2005). C'est moins qu'au niveau national.
Les 2/3 des docteurs accèdent à leur 1er emploi en moins de quatre mois. Presque 30% le trouvent immédiatement après leur doctorat.
71% des docteurs ont un emploi stable au moment de l'enquête ; 95% des diplômés travaillent à temps complet. 68% des docteurs travaillent dans le secteur public (37% dans l'enseignement) ; 31,5% dans le secteur privé. Mais les emplois sont plus stables dans le secteur privé (85%) que dans le secteur public (63,5%).


Des docteurs satisfaits de leur emploi

38 % des docteurs bretons travaillent en Bretagne, 12,5% en Ile-de-France et 23% à l'étranger.
Leur salaire mensuel net médian s'élève à 2090€. Il atteint 2275€ en Ile-de-France ; 2100€ en Bretagne. L'écart entre hommes et femmes est élevé : 171€. C'est plus que pour les sortants de 2005 : l'écart s'élevait à 86€.
Presque 80% des docteurs se déclarent "satisfaits", voire "très satisfaits" de la localisation de leur emploi ; 83% le sont des responsabilités qui leur sont confiées. 81% d'entre eux ont un emploi en adéquation avec leur niveau de formation. En revanche, seulement 61% des docteurs sont satisfaits de leur rémunération.

 
Hommes-femmes. Des différences marquées
Si 76% des docteurs hommes ont un emploi stable, elles ne sont que 61% dans ce cas. 4% des hommes et 4% des femmes travaillent à temps partiel. 94% des hommes titulaires d'un doctorat ont un emploi qui se situe dans la catégorie "Cadres ou professions intellectuelles supérieures", contre seulement 88% des femmes. Et l'écart est grand entre les salaires mensuels nets médians des hommes et des femmes : 171€.
 


Plus d'infos sur :
www.ueb.eu, rubrique "Observatoire des diplômés", puis "Etudes sur les diplômés".


 



   

 

Article publié le 27.04.2011

Publié le 15/04/2011