Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Expert-e comptable. Un/une bon-ne communicant-e

Olivier Rousseau exerce un métier relationnel. Il travaille en équipe et conseille les chefs d’entreprise. Son travail, chargé de communication ? Non, il est expert-comptable…

"L'image de l’expert-comptable seul au bureau avec sa calculatrice est fausse, explique Olivier Rousseau expert-comptable dans un cabinet important de Rennes. J’analyse les comptes des entreprises, mais avant tout je leur apporte des conseils de gestion. »
Olivier Rousseau intervient notamment auprès de sociétés regroupées au sein d’un groupe. Il réalise un compte global à partir des bilans de chaque société. Il le présente à la direction générale ou la direction financière. « Je donne des conseils pour gérer la trésorerie au niveau du groupe. » Il travaille aussi avec des PME (petites et moyennes entreprises).

 

Proposer des solutions pour s’en sortir

Dans tous les cas, il propose des solutions pour s’en sortir : relancer l’activité de l’entreprise, demander des délais de paiement, renégocier l’emprunt, décaler les remboursements… « J’alerte par exemple sur un endettement trop important. Je mets en garde sur des difficultés de remboursement ».
Il y a beaucoup de créations d’entreprises, mais la moitié de celles-ci ferme dans les trois ans pour des questions de gestion essentiellement. Pourtant elles sont très compétentes techniquement et commercialement. Beaucoup de chefs d’entreprises ne consacrent pas assez de temps à évaluer la rentabilité de leur activité.
 

Accompagner le développement

Dans le cas contraire, si les affaires marchent bien et que les taux d’intérêt sont bas, il conseillera un emprunt pour financer des investissements, il préconisera des embauches, etc. « Je suis le médecin de l’entreprise, je soigne ce qui va mal. Mais en même temps, je suis un partenaire-clé qui l’accompagne dans son développement. »
Plus généralement, il donne des conseils sur la fiscalité, la gestion sociale, le patrimoine, pour lequel il suggère des placements. « J’apporte également des outils techniques pour faciliter la gestion, comme, par exemple, l’utilisation d’un tableau de bord mensuel. »
Son rôle peut être très large, en fonction de la demande du dirigeant. C’est le cas dans les TPE (très petites entreprises) en particulier quand il n’y a pas de comptable. En plus des comptes, Olivier peut établir les bulletins de salaires, conseiller sur les modalités de rémunération des salariés, calculer la TVA, effectuer la déclaration d’impôts…

 

Une grande culture générale

« J’ai un rôle d’écoute très important. Avec le dirigeant, on parle de tout, du quotidien, des questions qu’il se pose, de ses doutes. »
Il faut une grande culture générale pour être capable de discuter avec toutes sortes de personnes et acquérir leur confiance. « C’est très varié, on travaille dans tous les secteurs professionnels, pour tout type d’entreprises. On doit être capable de parler de l’évolution du secteur concerné, être au courant des cours des marchés, des monnaies, des évolutions économiques mondiales mais aussi de l’actualité en général. Par exemple, j’ai un client qui commerce beaucoup avec la Lybie… »

 


Un travail en équipe

 Les qualités humaines sont primordiales dans le relationnel avec les dirigeants. Mais Olivier travaille aussi constamment en équipe. Il se déplace avec des collaborateurs, souvent pour plusieurs jours dans une même entreprise.
« A certains moments de l’année, il y a beaucoup de déplacements et les heures de travail peuvent être importantes, on travaille souvent tard le soir. Il faut savoir gérer la pression de certaines périodes chargées, le stress. » Cela demande une grande motivation. Certains préfèrent se reconvertir vers des postes de gestionnaire en entreprise. « Pour moi, cette implication ne pose pas de problème, car le travail me passionne. Il est très riche humainement. On rencontre des gens très différents. »
 

 A consulter : le site de l'ordre des experts/es comptables

 

Ollivier Rousseau a toujours aimé les chiffres. Après un bac scientifique, il suit des études de sciences économiques, puis une MSTCF (Maîtrise de sciences et techniques comptables et financières) l’équivalent aujourd’hui du Master CCA (Comptabilité, contrôle, audit). Mais il a choisi cette profession par goût du contact humain. « J’aime rencontrer beaucoup de gens très différents. »

La formation d'expert-comptable : Expertise comptable. Docteurs ès chiffres...

et Formations. Bac+5 conseillé

 

Publié le 08/06/1905