Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

L'agriculture en Bretagne

Agroéquipements, recherche agronomique, augmentation du salariat… l’agriculture bretonne s’est transformée. Elle occupe toujours aujourd’hui la première place en France pour de nombreuses productions.

 

 

 

 

 

Avec 6% des actifs travaillant dans l’agriculture (deux fois plus qu’au niveau national), la Bretagne est la première région française en production laitière, porcine et avicole ainsi qu’en productions légumièr

En Bretagne, près de la moitié des exploitations ont une activité d’élevage bovin et 80 % du cheptel bovin est destiné à la production laitière. Le reste se répartit entre les élevages de porcs et de volailles (19%) les grandes cultures (12%), le maraîchage/horticulture (3%) et autres (18%).

 

 

 

 Des profils d’exploitation variés


Différents profils de fermes coexistent. De grandes exploitations produisent des volumes importants et sont présentes sur tous les marchés, du local à l’international. Elles s’efforcent d’optimiser leur fonctionnement au niveau des techniques agricoles mais aussi au niveau économique, en organisation du travail, environnement…

Des fermes plus petites essayent de valoriser leur produit grâce à la transformation sur place, à la vente en circuit court, au biologique ou diversifient leurs activités en proposant de l’hébergement ou de la restauration… D’autres cherchent à répondre à des besoins de la collectivité en participant, par exemple, à l’aménagement du territoire.

 

 

L’agriculture bretonne s’est modernisée.

 

Aujourd’hui, des tâches comme l’alimentation des animaux sont de plus en plus automatisées; les engins agricoles sont conçus avec de l’électronique embarquée; la recherche agronomique permet d’améliorer les rendements et de réduire les traitements phytosanitaires.

Les exploitants s’organisent pour disposer de davantage de temps. Ils peuvent, par exemple, recruter un salarié à plusieurs ou se faire remplacer quand ils sont malades ou souhaitent partir en vacances.
C’est un secteur qui doit s’adapter à un contexte concurrentiel et qui traverse parfois des périodes difficiles.

Il a besoin d’exploitant-e-s aux multiples compétences qui soient à la fois producteurs, gestionnaires et commerçants et qui sachent prendre en compte les enjeux du développement durable.

 

 

 

Quelques chiffres

  • Le secteur de la production agricole occupe 72 600 personnes en Bretagne en 2008, dont :
    43 500 chefs d’exploitation
    4 300 conjoint-e-s collaborateurs
    300 aides familiaux
    24 600 salarié-e-s en ETP (Equivalent Temps Plein)

  • Près de 800 installations de jeunes agriculteurs/trices chaque année en Bretagne
    Les jeunes agriculteurs/trices s’installent en moyenne à 30 ans avec un niveau de formation de plus en plus élevé (36% ont un BTSA ou plus)
  • En Bretagne, 10 000 exploitations ont une ou plusieurs productions sous signe de qualité : bio, AOC, label…(source : Agreste – RA 2007). Plus de 1000 exploitations sont en agriculture biologique.

 

 

Des sites Internet pour aller plus loin :


www.savoirvert.nadoz.org 
 www.agrimetier.com

 www.synagri.com