Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Du sport dans les collectivités territoriales...

"Je souhaite travailler dans le service des sports d'une collectivité territoriale, nous confiait Julie Bresset, sportive de haut niveau en VTT, en évoquant ses projets d'avenir ; j'aimerais contribuer au développement de la pratique sportive dans ma région, aider les clubs et les associations, organiser des événements sportifs, accompagner des structures de loisirs sportifs..."

  

"Ici, le Conseil général investit très fortement
dans le sport..."

Pierre-Yves Mouy dirige le service des sports du Conseil général des Côtes d'Armor. Même en baisse, le budget consacré au sport s'y élève encore à 6.4 millions d'euros. "Nous privilégions le sport amateur, les sports "nature" et l'aide aux communes et aux associations. Nous avons la volonté de développer la pratique sportive scolaire..."
Conseils régionaux, conseils généraux et communes (ou communautés de communes) investissent près de 10 milliards d'euros dans le sport chaque année.
Les associations, clubs et autres centres nautiques du secteur sportif dépendent en grande partie de financements des collectivités territoriales. "On nous prend parfois pour une banque", ironisait Pierre-Yves Mouy.



Les collectivités territoriales offrent des emplois...

A celles et ceux que le sport attire. Certes, pas en grand nombre ; comme dans la fonction publique d'Etat, les recrutements sont en baisse.
Environ 20 000 agents travaillent dans la filière sportive. Ils sont conseillers, éducateurs et opérateurs territoriaux des activités physiques et sportives. Dans une commune, un département ou une région, les conseillers des APS mettent en oeuvre des politiques relatives à la pratique du sport et encadrent les équipes. Les éducateurs assurent les animations sportives et surveillent le déroulement des activités. Les opérateurs apportent une assistance aux éducateurs et veillent à la maintenance des équipements.
D’ici 10 ans, un agent sur quatre de la filière sportive partira à la retraite.


Trois concours...

A chaque emploi, son concours : Opérateur territorial des activités physiques et sportives (APS), catégorie C, niveau CAP-BEP ; Educateur territorial des APS, catégorie B, niveau bac ; Conseiller territorial des APS, catégorie A, niveau bac+3.
L'éducateur conduit et coordonne sur les plans administratif, social, technique, pédagogique et éducatif les activités physiques et sportives de la collectivité ; il assure l'encadrement des personnels, veille à la sécurité du public et surveille les installations. L'éducateur est chargé de l'encadrement des groupes d'enfants et d'adolescents qui pratiquent les activités.


Des infos sur les métiers et les concours de la fonction publique territoriale sur : www.cnfpt.fr

 

 

 

Le sport sans les baskets...
Avec une mère prof de français et un père prof de maths, Pierre-Yves Mouy a commencé par suivre l'orientation familiale. Il aime et pratique le sport et entre à l'université en STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives), avec l'objectif de devenir enseignant. Nanti d'une maîtrise (aujourd'hui master1) en gestion et économie du sport, il dévie alors du parco
urs hérité. "J'ai trouvé un poste de contractuel dans le service des sports d'une commune ; ça m'a plu, j'ai passé le concours et je n'ai plus quitté les collectivités territoriales. Je n'ai même jamais passé le concours d'enseignant..."
Il travaille au conseil général des Côtes d'Armor depuis sept ans. "Je me déplace beaucou
p. Je suis à la fois gestionnaire, organisateur d'événements, manager... Je rencontre des profs d'EPS, des élus, des principaux de collège... Mais je n'ai jamais mis les baskets au travail !"

 

 

Evénéments en Côtes d'Armor...
Le Conseil général contribue à l'organisation de nombreux événements sportifs dans le département. Un trail a ainsi réuni, en février dernier, 2000 coureurs à pieds venus de toute la France à Plourhan, une commune de 2000 habitants. A Erquy,  "Landes et bruyères" est aussi une course à pieds dont la renommée dépasse largement les frontières du département...
Julie Bresset, la championne de VTT, en stage au service des sports pendant sa licence professionnelle, a étudié les retombées du trail de Guerlédan sur l'économie locale. Le conseil général a ainsi pu se rendre compte qu'une subvention d'un million d'euros rapportait environ 7,5 millions localement.
Le conseil général des Côtes d'Armor sur internet : www.cg22.fr/


 

 

 

 

Article publié le 12.04.2010