Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Logistique. De l'ordre dans l'entreprise

A Redon, en Ille-et-Vilaine, une école forme à bac+5 des responsables en logistique industrielle. Des managers capables de mettre en place une organisation optimale de l'entreprise, de la fourniture des matières premières à la livraison au client.

 

"On peut être amené à travailler dans l'urgence pour gérer au mieux une situation, un transporteur qui arrive plus tôt que prévu par exemple : les produits ne sont pas prêts pour la livraison, que fait-on?" Mélanie est en 2e année de formation à l'Ecole supérieure de logistique industrielle à Redon (35). L'ESLI accueille des titulaires d'un diplôme de niveau bac+2 pour les préparer en trois ans au métier de "Manager supply chain" ou responsable en logistique industrielle.

 

Comme une enquête

 

Dans l'entreprise avec laquelle elle a signé un contrat de professionnalisation, Mélanie a pour mission de conduire un audit logistique. "J'ai mis en lumière un manque de place dans l'atelier et proposé la création d'une plateforme d'entreposage. En logistique, on peut toujours améliorer l'existant. C'est un peu comme une enquête. Avant de réorganiser, il faut tout observer, analyser, le fonctionnement, les gens, les circulations de marchandises... On pose beaucoup de questions. Ca tombe bien, j'ai toujours aimé ça, j'étais déjà une petite fille très curieuse de tout..."

Après quelques vélléités de devenir pompier ou chimiste, Mélanie découvre la logistique au lycée et, après avoir décroché un bac techno tertiaire, entre en IUT Gestion logistique et transport. DUT en poche, elle part enrichir sa formation et son anglais dans une université écossaise. Elle enchaîne ensuite sur une licence professionnelle Conception et pilotage de la chaîne logistique globale à St Malo. "Après la licence, j'avais le choix entre aller travailler et continuer." La licenciée coupe la poire en deux et signe un contrat de professionnalisation : travail dans une PME et formation à l'ESLI. "Je suis entrée directement en 2e année." 

 

 

Entrer à l'ESLI...
L'ESLI accueille en 1ère année les titulaires d'un BTS, d'un DUT, ou les sortants d'une 2e année de licence (L2) d'un domaine technique, scientifique, commercial ou gestion. Les titulaires d'un diplôme de niveau bac+3 en logistique ou gestion de production peuvent entrer directement en 2e année.
La sélection se déroule sur une demi-journée et comprend une étude de cas, un QCM et un entretien avec un jury composé d'un enseignant et d'un professionnel. Sur 130 candidats en moyenne, l'école en retient 45.
Plus d'infos sur www.esli.fr

 

 

Des diplômés très mobiles

A l'ESLI, les enseignements s'organisent en cinq pôles : Logistique bien sûr, et aussi Management et communication, Stratégie et outils de gestion de l'entreprise, Méthodologie de l'alternance, Langue et international. "Tous les intervenants sont issus du monde professionnel, souligne Pauline Pichon, la responsable de la formation. Les étudiants participent aussi à des recherches proposées à l'école par des entreprises et des collectivités : par exemple le Pays de Redon qui souhaite réorganiser la collecte des déchets..." Le cursus fait une large place à l'alternance (voir ci-dessous). "On mène de nombreux projets, témoigne Mélanie, et on travaille beaucoup en groupe. L'un des "plus" de l'école, c'est aussi de disposer de logiciels techniques très pointus. Et, dans l'entreprise, c'est super de voir les résultats grimper suite à nos propositions d'amélioration. Je suis heureuse de me lever chaque matin..."
Joie aussi du côté des diplômés de l'Esli. "90% d'entre eux trouvent un emploi dans les trois mois qui suivent leur sortie de l'école, observe la directrice des études, avec une rémunération moyenne de 30 000€ par an. Les "anciens" sont très mobiles, dans leur entreprise, entre différents employeurs et aussi géographiquement. Pas de routine en logistique..."

 


 

 

Logistique. Le transport, mais pas seulement...
La logistique veut se défaire de l'image "transport routier" qui lui colle aux basques. "La logistisque est partout, souligne Pauline Pichon, responsable de la formation à l'ESLI à Redon, dans tous les secteurs d'activité, les entreprises, les hôpitaux... Et dans tous les coins de l'entreprise." La logistique c'est l'organisation optimale des flux, qu'ils soient de produits, d'informations ou financiers. "Le manager en logistique intervient dans le choix des fournisseurs, dans l'implantation et l'organisation des sites de production, dans la stratégie de distribution. Il planifie les achats, la production ; il organise l'approvisionnement des ateliers, les magasins et les entrepôts. Il anticipe aussi le recyclage des produits en fin de vie. Cette activité nécessite une grande rigueur, beaucoup d'organisation et aussi la capacité à coordonner différents acteurs et différentes actions dans et hors de l'entreprise."

 

Femmes en logistique : une vidéo
Quatre étudiants de l'ESLI, dont Mélanie Geoffroy (voir ci-dessus), travaillent actuellement sur un projet promouvant la place de la femme dans les métiers de la logistique. En support, ils ont réalisé le portrait filmé de Mélanie évoluant au sein de l’entreprise Signa France Confection (44).
Cette vidéo de 6 minutes a été réalisé en partenariat avec la mission locale de Redon, un professionnel de l’audiovisuel (ATTOT Vidéo), et avec la participation financière de la Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité, de la Région Bretagne et du Fonds Social Européen (FSE).
Les étudiants ont pour objectif de diffuser largement ce court métrage. Pour obtenir des infos sur ce projet et acquérir la vidéo, contactez Mélanie à l’adresse suivante, mgeffroy@esli.fr .



 

Article publié le 9.03.2010


 

Alternance. Des parcours à la carte...
A Redon, l'ESLI propose une alternance progressive. "Chaque étudiant passe treize mois en entreprise sur les trois années de son cursus, détaille la responsable de la formation, un mois et demi en 1ère année jusqu'à six mois d'affilée en dernière année. Nous proposons en outre aux étudiants intéressés de suivre les 2e et 3e années dans le cadre d'un contrat de professionnalisation ; ce qui leur permet d'être rémunérés. Les autres sont stagiaires en entreprise, mais recoivent souvent une petite rétribution."

Voir les secteurs d'activité :

Voir les métiers :