Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Un musicien qui joue l'ouverture

Cédrick Alexandre est un enseignant du Conservatoire un peu atypique. Il est ouvert à toutes les formes de musique, qu’elles soient classiques ou « jazzy » .

 

Cédrick AlexandreCédrick Alexandre milite en faveur des échanges entre les musiques « classiques » et les styles plus « modernes ». « En tant qu’enseignant, explique-t-il, mon objectif est de réconcilier les différentes formes d’enseignement : basées sur l’oral ou sur des formes plus classiques. Je veux ouvrir les horizons culturels et élargir les possibilités d’expression artistique. » Depuis 2002, il enseigne les « Musiques actuelles amplifiées » au CRR (conservatoire à rayonnement régional) de Rennes. Il intervient aussi au CEFEDEM (Centre de formation à l'enseignement de la danse et de la musique) des Pays de la Loire et de Normandie, dans les organismes « Musique et Danse en Bretagne », « Arts Vivants », à l’ INSA (Institut national des sciences appliquées) de Rennes, et lors des stages du festival annuel international de Capbreton dans les Landes.

 


Jazz et contrebasse

Né en 1969 dans le nord de la France, Cédrick Alexandre débute la trompette très jeune. Il suit des études de trompette et de contrebasse au Conservatoire de Douai. Il prépare aussi un baccalauréat F11, l’équivalent de l’actuel bac Technique de la musique et de la danse, option instrument. En 1991, il entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris en contrebasse, le "must" en enseignement musical professionnel. Il poursuit parallèlement des études de jazz à Paris et Lyon. 
Titulaire du Diplôme d’Etat (DE) de contrebasse et de jazz et du Certificat d’aptitude (CA) des Musiques actuelles amplifiées, il devient en 1996 professeur au Conservatoire de Bayonne et contrebasse solo à l’Orchestre régional de la côte basque.

 

Musiques de chambre ou improvisées

Bassiste et contrebassiste, il joue avec différents compositeurs pianistes ou guitaristes. Il accompagne des solistes en Espagne, Belgique, Allemagne dans des styles variés : musique de chambre, jazz ou musiques improvisées. Il est régulièrement invité comme Contrebassiste de chambre à l’orchestre national de Lille, l'orchestre de Bretagne, l’opéra de Rennes, dans l’ensemble « Entre sable et ciel » de Brest, l’ensemble "Musica Gallica"

 

Plus d’infos sur Cedrick Alexandre :

 

Article publié le 28.05.2009

Les organismes 

Conservatoire à rayonnement régional. On y étudie la musique principalement, mais aussi le théâtre et la danse. On y passe le Diplôme national d’orientation professionnelle (DNOP) premier diplôme de musicien professionnel.
Conservatoire national supérieur de musique et de danse (CNSMD) à Paris et à Lyon. C’est le sommet de la pyramide, le « must » en matière d’enseignement de la musique en France. On,y prépare le DNSPM (diplôme national supérieur professionnel de musicien).

CEFEDEM CEntre de Formation à l'Enseignement de la Danse Et de la Musique) décerne le DE (diplôme d’État) soit après une formation initiale de 2 ans, soit après une formation continue de 3 ans.

CEFEDEM - 32 rue Emile Péhant - 44000 NANTES (formation initiale)
Service formation continue : 4 boulevard Charner - 22000 SAINT BRIEUC


Les diplômes 

Diplôme d’état (DE)
C'est un diplôme pour enseigner la musique ou la danse, préparé en CEFEDEM. Il donne accès aux concours de recrutement des Assistant territoriaux spécialisés d’enseignement artistique pour enseigner dans des structures dépendant des collectivités territoriales (écoles municipales de musique, conservatoires).
Certificat d'aptitude (CA)
C'est le plus haut diplôme d'enseignement de la musique et de la danse en France dans les collectivités territoriales (écoles de musique, conservatoires). Il se prépare dans les CNSMD de Lyon et Paris. Il donne accèsaux concours de "professeur territorial d'enseignement artistique" ou de "directeur territorial d'établissement d'enseignement artistique"(catégorie A de la Fonction publique territoriale).
Il va être remplacé par le DNSPM (diplôme national supérieur professionnel de musicien)