Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Musicien. La clef pour réussir

Pierre a choisi de devenir musicien professionnel. Une voie pas toujours facile qu’il suit pourtant avec passion et détermination.


 

"Même quand ça marche, c’est un métier où l’on doit toujours se remettre en question. On n’est jamais assuré du succès. » Pierre Patinec vient tout juste d’obtenir son DEM (Diplôme d’études musicales)* en « Musiques actuelles ». "Une grande détermination est nécessaire pour se faire connaître..."Bassiste professionnel, il doit compléter son activité en enseignant en école de musique. « Il est difficile de percer actuellement, explique-t-il. Il y a beaucoup de concurrence. Une grande détermination est nécessaire pour se faire connaître, se construire un réseau et démarcher sans cesse les gérants de café concert, les organisateurs de festival et les propriétaires de salles de spectacle.» 

 
Plusieurs cordes à son arc

 

Pour réussir, Pierre met plusieurs cordes à son arc (ou plutôt sa guitare…). Il joue dans des groupes de différents styles : groove rock, reggae, latino-américain. La formation pour le DEM lui a aussi permis d’échanger avec des musiciens d’horizons divers. Tout cela demande beaucoup de travail : deux ou trois répétitions par semaine et une pratique quotidienne. Les concerts ont lieu le soir, le week-end, l’été, durent plusieurs heures… Et en fin de soirée, tard souvent, il faut encore ranger le matériel avant de reprendre la route. « Mais la musique me passionne. La travailler a toujours été un plaisir pour moi, dès le collège, contrairement au reste ! »
 

« Etre sur scène, ça m’a plu dès le départ. Il y a une certaine griserie. Mais il faut savoir rester humble..."La musique sonne mieux quand on s'entend bien

 

Ce n’est pas un métier comme les autres. Il implique une façon de vivre différente.  « J’avais besoin d’une certaine liberté, avoue Pierre. Je n’aurais pas pu avoir des horaires de bureau. » Il apprécie aussi de travailler avec des gens qu’il aime bien. Le relationnel est très important. « La musique sonne mieux quand on s’entend bien. De mauvaises relations peuvent détruire le groupe. Il faut quelquefois être diplomate.» Pierre aime le côté festif de la profession, mais ne s’y laisse pourtant pas prendre. Il sait rester sérieux … Et ne pas se prendre au sérieux. « Etre sur scène, ça m’a plu dès le départ. Il y a une certaine griserie. Mais il faut savoir rester humble. Je ne demande pas à être en haut de l’affiche, juste à pouvoir vivre de ma musique. »

 

*Ce diplôme devient le DNOP (diplôme national d'orientation professionnelle).

 

 

 Bac L option basse...
« Il y avait toujours beaucoup de musique à la maison. C’est tout naturellement que j’ai commencé la guitare classique à 8 ans à l’école de musique à Brest. »
A 15 ans, Pierre Patinec choisit la basse électrique et commence à jouer dans un  groupe. Il passe un bac Littéraire spécialité musique, puis vient à Rennes préparer une licence de musicologie. Il participe à différentes formations musicales Humancrux, du groove rock, City Kay, du reggae, Macondo, du sud-américain. Il prend en parallèle des cours de basse au Conservatoire puis rentre en DEM (Diplôme d’études musicales) Musiques actuelles, qu’il obtient en juin 2008.




Article publié le 20.05.2009