Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Campings, gîtes et cabanes dans les arbres...

A l'Est, le Domaine des Ormes, près de Dol-de-Bretagne, à 30mn de St-Malo : 200 hectares, une capacité d'accueil de 3500 personnes, 270 employés l'été... Au centre, le Val de Landrouët, à Merdrignac, au sud des Côtes d'Armor, au nord du Morbihan : 15 hectares, un peu plus de 200 personnes accueillies, 8 employés en pleine saison... Deux structures touristiques, deux modes de fonctionnement, pas si différents.


 
25 cabanes dans les arbres : de la familiale à 5m du sol à la plus sportive perchée à 14m...Des familles, des entreprises, des apprentis, pour fonctionner toute l'année

 

Les Ormes . "Notre clientèle est familiale, composée à 80% d'Anglais." Tugdual Kéromest est le manager du camping du Domaine des Ormes ; il gère aussi le recrutement. "Nous avons pas mal d'habitués. Ce qui séduit ici, c'est la diversité des hébergements proposés : camping, hôtel, gîtes, mobil-homes, chalets, appartements, et nos cabanes dans les arbres pour les plus sportifs... Ce qui attire aussi, ce sont les activités proposées : golf, équitation, tennis, parc aquatique, et aussi paintball, pédalo, parcours aventure... Les nombreux ados trouvent toujours à s'occuper, même sans quitter le domaine." Diversification toujours, vers les entreprises de la région. "Nous accueillons toute l'année des séminaires d'entreprises. Nous proposons des journées d'études avec la possibilité de se détendre l'après-midi dans un parcours aventure par exemple. Cette activité est en plein développement et génère une part de plus en plus importante de notre chiffre d'affaires."

Excursions, randonnées, à pieds ou en VTT, sont au programme. Mais pas seulement...Val de Landrouët.
"Notre clientèle est familiale, originaire du Nord de la France et du Grand Ouest surtout." Delphine Hervé est la jeune directrice du village vacances Le Val de Landrouët. "Au camping, nous accueillons des gens de passage, beaucoup. Merdrignac est bien placée sur la route du littoral breton. Les vacanciers qui restent, au camping, dans les mobil-homes ou les gîtes, recherchent le calme et souhaitent découvrir la Bretagne intérieure." Excursions, randonnées, à pieds ou en VTT, sont au programme. Mais pas seulement. Le village vacance propose un catalogue d'activités impressionnant par rapport à sa taille : planche à voile, kayak, catamaran, pêche, escrime, tir à l'arc, tennis, course d'orientation...
"Nous avons un partenariat avec Cap Armor, une structure d'animation du Conseil général. Le tarif des gîtes ou du camping comprend les activités ; c'est un plus certain pour attirer la clientèle."
Le village vacances propose, à la journée, une salle en location aux entreprises de la région. Originalité de la structure depuis sa création il y a une vingtaine d'années : l'accueil d'étudiants et d'apprentis.
"Nous avons un accord avec le lycée agricole de Merdrignac. Pendant l'année scolaire, une centaine d'étudiants et d'apprentis majeurs logent la semaine dans nos gîtes. En général, ça se passe plutôt bien." 

 

 

Val de Landrouët : l'accueilAccueil-réception : un poste très sensible...
Que ce soit au Domaine des Ormes ou au Val du Landrouët, l'avis est unanime : "l'accueil est très important, c'est le premier contact entre le client et nous" (Delphine Hervé), "la réception est un poste sensible aujourd'hui, si l'on veut faire la différence face à la concurrence et voir revenir le client" (Tugdual Kéromest). Peu importe la taille et le statut, privé ou associatif, de la structure, l'accueil est le pivot de l'organisation.
Unanimité aussi sur la qualification : "le BTS animation et gestion touristiques locales est indispensable" (Delphine Hervé), "le BTS tourisme est nécessaire" (Tugdual Kéromest). Nos interlocuteurs s'accordant encore sur la pratique de l'anglais et d'une autre langue vivante, et sur la maîtrise des logiciels informatiques utilisés pour les réservations. Le tout avec le sourire, tourisme oblige...

 

L'arbre dans la cabane..."L'été, l'effectif passe à 270 personnes. Nous recrutons beaucoup d'étudiants." Permanents et saisonniers

  

Les Ormes. Le domaine des Ormes est une entreprise familiale, créée il y a 30 ans par M. et Mme de la Chesnais, reprise et développée par leurs enfants. 60 emplacements de camping à l'origine, 800 aujourd'hui. "L'encadrement est organisé en pôles, avec chacun son manager : le golf plus l'hôtel et la restauration, le camping, le centre équestre, et les cabanes. Plus une directrice commerciale et un directeur technique. Une vingtaine de personnes s'occupent à l'année de l'administration et de la commercialisation ; une trentaine, des espaces verts et de la technique, "Une vingtaine de personnes s'occupent à l'année de l'administration et de la commercialisation ; une trentaine, des espaces verts et de la technique..."entretien, dépannage..." Le reste de la centaine de permanents s'active en cuisine, service et ménage.
"L'été, l'effectif passe à 270 personnes. La moitié des saisonniers revient l'année suivante. Nous recrutons beaucoup d'étudiants." Le site internet du domaine propose aux candidats de remplir un questionnaire en ligne et de postuler pour un ou plusieurs types d'emplois parmi les 43 proposés : de A comme animateur ou aide-comptable à T comme technicien piscine, en passant par barman, ou stagiaire vidéo. "Nous demandons de la polyvalence, du dynamisme et une autonomie certaine." 

"Si mes semaines dépassent allègrement les 45h en juillet et août, elles tournent autour de 28h l'hiver." Val de Landrouët.
"Le village vacances appartient à la commune de Merdrignac ; il est géré par une association type Loi de 1901 qui rémunère les 3 ½ postes permanents." Outre Delphine, sa directrice, Laurette s'occupe de l'accueil et des réservations. "Elle participe aussi aux excursions organisées l'été. Elle a débuté ici en préparant un BTS tourisme en contrat de qualification (devenu contrat de professionnalisation depuis). Elle a ensuite été embauchée à temps plein en CDI." Le 3ème poste est occupé par Linda, pour le ménage et l'entretien. L'effectif permanent est complété par un agent de maintenance à temps partiel. Le gros entretien, celui des bâtiments et des espaces verts, est assuré par la commune. "Par convention, nos horaires de travail sont annualisés ; nous travaillons davantage l'été que l'hiver pour suivre les fluctuations de notre activité. Si mes semaines dépassent allègrement les 45h en juillet et août, elles tournent aLes vacanciers, au camping, dans les mobil-homes ou les gîtes, recherchent le calme et souhaitent découvrir la Bretagne intérieure." utour de 28h l'hiver."
L'été, des saisonnniers viennent renforcer la petite équipe : 2 personnes à l'accueil, "bilingues et pratiquant l'informatique", un barman, un animateur (à temps partiel) pour le club enfants et une personne (à temps partiel aussi) pour l'entretien du camping.

 

 

 

 

Tugdual KéromestDe la philo au camping...
Tugdual Kéromest est titulaire d'une maîtrise de philosophie. "Je voulais passer les concours de l'enseignement, Capes, agrégation. Et puis j'ai fait une saison en été au Domaine des Ormes ; j'étais un peu partout, polyvalent surtout. On m'a proposé de rester, j'ai dit oui. En philo, les postes d'enseignant n'étaient pas nombreux... C'était il y a 7 ans. J'ai débuté comme responsable de la réception au camping l'été, et assistant au recrutement l'hiver."

 

Delphine HervéUn BTS pour gérer le quotidien d'un village vacances...
Delphine Hervé est titulaire d'un BTS tourisme. "Quand j'ai été recrutée pour prendre la direction du Val du Landrouët, en 2003, j'avais 27 ans, aucune expérience en gestion, et le village vacances ne se portait pas au mieux. Il a fallu repenser l'organisation, procéder à des licenciements et redéfinir des projets avec la commune. La 1ère année n'a pas été facile. J'ai beaucoup poussé à l'ouverture : participation à des salons, création d'un site internet... Dès le mois de novembre, je pars dans le Nord rencontrer des comités d'entreprise. La commune est partie prenante dans les projets proposés : location de mobile-homes, extension de l'aire de jeux, développement de l'accueil de camping-caristes... Et ça marche : le chiffre d'affaires est en hausse, les clients reviennent. Je me suis formée sur le terrain en fonction des besoins et de l'évolution des situations. Je fais les plannings du personnel, la comptabilité, je dois parfois faire face aux démissions de certains saisonniers en plein été... C'est moi qui gère le quotidien."

 

 "Des sites ? ...Où ça des sites ?"

 Deux sites pour en savoir un peu plus sur ces deux structures :

- www.valdelandrouet.com

- www.lesormes.com