Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Responsable de rayon, sur tous les fronts

Conseiller un client, choisir les gammes de produits, mettre en place des promotions ou gérer les stocks… Responsable de rayon dans un grand magasin, David cultive la polyvalence.

 

« Ce qui me plaît, c’est le contact avec les gens. Dans le commerce, on a la chance de rencontrer d’un jour sur l’autre de nouvelles personnes ». David est responsable du rayon salons - séjours dans un grand magasin de meubles à Saint-Malo. Un travail relationnel, au contact du client, mais pas seulement. Le rôle du professionnel, c’est également d’assurer le bon fonctionnement de son rayon.

 

Faire vivre un rayon


De fait, dans un magasin, le responsable de rayon doit être sur tous les fronts. Quotidiennement, David participe ainsi à la vente des meubles. « On effectue de la vente assistée, c’est-à-dire donner des renseignements sur un produit que le client a déjà choisi, ou de la vente-conseil. Dans ce cas, on essaie de trouver le produit qui répond le mieux à ses besoins ».

Les clients du magasin sont français mais aussi étrangers. La maîtrise de l’anglais est essentielle pour pouvoir renseigner ces derniers. « A Saint-Malo, on a beaucoup de clients britanniques qui ont des résidences secondaires dans la région. On réalise aussi des ventes à l’export, on envoie des marchandises sur Jersey, Guernesey, ou dans le sud de l’Angleterre. »
Pour le responsable de rayon, une bonne partie du travail s’effectue également en coulisses. A chaque nouvelle collection par exemple, il faut choisir les modèles de meubles à acquérir pour le rayon. « Je fais du référencement, explique-t-il. Tous les ans, je me rends sur le salon de notre marque en Alsace où sont présentées toutes les nouveautés. On y choisit les gammes qui seront exposées dans notre magasin. On prépare ainsi la sortie du nouveau catalogue et de la prochaine collection ».

David travaille ensuite à la mise en valeur de ses produits, en collaboration avec une décoratrice. Il réalise un plan d’implantation du magasin et positionne dans l’espace du rayon des boxes avec différentes ambiances. A la livraison des meubles, il met la main à la pâte et procède au montage des meubles et à la mise en ambiance du magasin.

 

La gestion des stocks est également primordiale. Il faut surveiller les quantités afin d’éviter les pénuries ou les surplus. David passe des commandes pour approvisionner les stocks, contacte les fournisseurs pour connaître l’état des commandes en cours, rappelle les clients suite à d’éventuels problèmes d’arrivage, met en place certaines promotions pour écouler les excédents. « On est également responsable de la qualité du stock pour tout ce qui est service–après–vente, indique-t-il. Je me rends au dépôt lors de retours de marchandises défectueuses pour constater les problèmes de qualité et contacter ensuite les usines de production. »

 

Disponibilité et polyvalence

 

Le magasin compte au total une quinzaine de personnes. David travaille en relation avec les personnels de caisse, les autres vendeurs responsables de rayon, les personnes du dépôt, le personnel administratif… Il dialogue également constamment avec le directeur du magasin pour lui rendre compte de la conduite de son rayon. « Le directeur a une mission de contrôle sur l’état général du magasin, indique-t-il. Il nous accompagne et nous donne les objectifs qualitatifs et quantitatifs pour l’année. »

Le métier demande une certaine disponibilité : les journées de travail se terminent tard, après 19 h, lorsque le magasin a fermé ses portes et que les derniers rangements sont effectués. Les professionnels du commerce travaillent aussi le samedi et pendant les vacances scolaires, périodes de forte fréquentation.

Le responsable de rayon doit également faire preuve de polyvalence, de dynamisme et de bonnes aptitudes à la gestion. Il doit enfin posséder une bonne résistance physique pour rester debout toute la journée ou déplacer les marchandises. « Pour moi, ces compromis se sont fait assez vite, souligne David. J’ai toujours aimé bouger, je ne voulais pas d’un travail statique. Dans un magasin, il y a toujours du mouvement, quelque chose à mettre en place ou des changements à effectuer… »

 
 

 

 


Voir les métiers :