Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Ingénieur chimiste. Le creuset de la formation

L'Ecole de chimie de Rennes forme des ingénieurs et des chercheurs capables de s'insérer dans différents secteurs. Parcours individualisé pour les étudiants, plongés dans un environnement très professionnel...

"En tant qu'ingénieurs, nous devrons conduire un projet de A à Z...""La troisième année m'a fait grandir ; je me sens prête à travailler dans une entreprise ou un labo." Charline est en dernière année de formation à l'Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes (ENSCR). L'école d'ingénieurs propose deux spécialités, ou "majeures" : Chimie et technologies pour le vivant (CTV), tournée vers la chimie, les biotechnologies, les industries cosmétiques ou agroalimentaires, et Environnement, procédés et analyse (EPA), branchée plutôt sur le management environnemental, le traitement des pollutions... C'est celle-ci que Charline a choisie. Originalité, elle fait partie de la douzaine d'élèves-ingénieurs (sur une promo de 70) qui préparent en parallèle un master, "Chimie et microbiologie de l'eau" dans son cas.


Ouvrir les étudiants à l'international

 

"En terminale S (scientifique), j'étais intéressée par la chimie ; j'aimais bien les travaux pratiques, les manipulations..." La bachelière décide d'entrer dans le cycle préparatoire intégré (voir encadré) de l'ENSCR. "J'ai postulé pour le cycle international. L'effectif y était réduit, une vingtaine d'élèves, français et étrangers mêlés. Ce furent deux années très enrichissantes."
A Rennes, on est très soucieux d'ouvrir les étudiants à l'international. La pratique de deux langues étrangères est d'ailleurs obligatoire. Et, tout au long des deux années de la prépa internationale, les étudiants fonctionnent en "Je souhaite exercer dans le service R&D d'une entreprise..."binôme, un étranger et un français. Charline était associée à Mihail, qui vient de Roumanie. "Au lycée, je voulais faire de la chimie. La France a une bonne réputation dans le domaine des sciences. Et l'école de Rennes a un partenariat avec une université roumaine..." Mihail a choisi l'autre majeure du cursus ingénieur : Chimie et technologies pour le vivant. Lui-aussi prépare en parallèle un master, en chimie moléculaire. "Je souhaite exercer dans le service recherche et développement d'une entreprise, dans le domaine pharmaceutique par exemple, pour concevoir de nouveaux médicaments..." 

 

Favoriser les contacts avec les professionnels

"Nos projets d'avenir évoluent tout au long de la scolarité, observe Charline. Les stages et les interventions de professionnels enrichissent notre formation et nous permettent de mieux choisir." Il faut dire que l'ENSCR favorise les contacts avec le monde professionnel à tous les niveaux de la formation. Thierry Benvegnu est le responsable"Les étudiants passent 4 à 6 mois sur un projet en entreprise..." du cursus ingénieur. "Nous proposons dès la 1ère année des conférences dans lesquelles des intervenants dépeignent les métiers du secteur. Les étudiants passent de six à huit semaines en entreprise la première année, puis trois à quatre mois en deuxième année, très souvent à l'étranger, et quatre à six mois en fin d'études, sur un projet. Ils ont en outre la possibilité de positionner une année complète de césure dans une entreprise entre la deuxième et la troisième année." Cette année permet d'acquérir davantage d'expérience et aussi de mûrir son projet professionnel.
"Je ne me doutais pas que la chimie était si ouverte et recouvrait une telle diversité de secteurs et d'emplois, souligne Charline. Les enseignements du tronc commun de première année m'avaient confirmée dans mon envie de travailler dans l'environnement. Les huits semaines passées dans un labo de surveillance biologique à Brest ont renforcé mon projet. Elles ont orienté mon choix de majeure et de modules de formation en deuxième année."

 

 

 Construire son propre parcours

L'école de chimie de Rennes propose un parcours à la carte à ses étudiants. "A la carte, mais cohérent, explique Thierry Benvegnu. Chaque étudiant a un tuteur, un enseignant-chercheur chargé, entre autres, de s'assurer de la pertinence de son projet et de ses choix de modules de formation. Les deux majeures correspondent aux deux principaux domaines d'insertion de nos diplômés. Mais, à l'intérieur, chaque élève-ingénieur peut se construire son propre parcours." Charline et Mihai témoignent de concert de la richesse du "Je ne me doutais pas que la chimie était si ouverte..."menu ainsi composé. "En plus des connaissances techniques, on apprend aussi à communiquer, en français et en anglais, à gérer un budget, à manager une équipe, on a des cours de géopolitique... En tant qu'ingénieurs, nous devrons conduire un projet de A à Z. Pour réussir, il faut être curieux, se poser tout le temps des questions, mais aussi être assez ambitieux."
Même si elle s'y sent bien préparée, Charline ne pense pas chercher un emploi dès l'an prochain. "Je vais peut-être préparer un doctorat au sein du labo de recherche de l'école, ou compléter ma formation à l'Ecole des hautes études en santé publique à Rennes. J'aime bien les études..."

 

Des prépas intégrées...

L'entrée à l'Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes s'effectue principalement après une classe prépa scientifique.
Mais l'ENSCR accueille aussi une cinquantaine de bacheliers S dans son cycle préparatoire intégré, plus une petite trentaine de lycéens étrangers et de bacheliers S dans un cycle préparatoire intégré international. La sélection s'effectue sur dossier puis entretien. Il est préférable d'avoir eu une mention au bac S. Au programme des deux années de formation : maths et informatique (33% des enseignements), chimie (37%) et physique (30%), répartis en cours, TD et TP.
Plus de 90% des étudiants de 2ème année de CPI intègrent, au vu de leurs résultats, une des 18 écoles de chimie de la Fédération Gay-Lussac.
Infos :
www.ensc-rennes.fr


 

Voir les secteurs d'activité :

Voir les métiers :

Voir les rubriques :