Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Deux CAP Menuisier : pour choisir l’atelier ou le chantier

Deux CAP préparent au métier de menuisier : le CAP Menuisier installateur et le CAP Menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement. Avec le premier, direction le chantier pour poser des portes, des fenêtres, des placards, des parquets… Le second, quant à lui, permet d’acquérir les techniques de fabrication d’ouvrages.

 

Au CFA de BTP Formation d’Ille-et-Vilaine, on prépare des diplômes de la menuiserie. Première étape de la filière, les CAP apportent les techniques de base. Deux diplômes au choix : le CAP Menuisier installateur et le CAP Menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement. « En première année de formation, on propose un tronc commun aux deux CAP, explique un formateur du CFA. Tous les apprentis peuvent ainsi acquérir les techniques de fabrication et de pose.»
 

La fabrication de A à Z

 
Au programme des CAP, du dessin technique, de la lecture de plans, des cours de technologie. Les apprentis étudient, par exemple, les différents types de bois, les caractéristiques physiques et mécaniques des matériaux utilisés en menuiserie. Ils s’intéressent également au mode de construction des différents types d’ouvrages, à la sécurité au travail, au réglage et à la maintenance des machines…
Des cours d’atelier permettent de recréer les situations de chantier. Les apprentis posent, par exemple, des portes et des châssis. Ils se forment aux diverses étapes de la fabrication : le débit, le corroyage, l’usinage, l’assemblage et la finition. Ils travaillent le bois à l’aide d’un outillage à main mais aussi avec des machines industrielles et des machines électroportatives.
«Pour préparer ces diplômes, il vaut mieux faire preuve de dextérité, avoir un certain sens pratique et être assez matheux, note le formateur. Les calculs et le dessin sont importants. Il faut aussi avoir une bonne vision dans l’espace ».
 

Formation en entreprise

 
En deuxième année, les enseignements se diversifient. Les apprentis en CAP Menuisier fabricant réalisent alors à peu près 70 % de fabrication contre 30 % de pose. Et vice versa pour les apprentis installateurs. « En atelier, on fabrique des fenêtres, des portes, du petit mobilier comme des valets de chambre, indique Jérémy, apprenti en 2ème année de CAP Menuisier fabricant de menuiserie. Ce qui me plaît, c’est de construire des ouvrages qui serviront par la suite. Je fais mon apprentissage dans une entreprise de 6 salariés à Janzé. Je participe à la fabrication et à la pose de revêtements de sol, de volets, de fenêtres, d’escaliers, de hangars en bois, de terrasses ». Mathias, quant à lui, est en deuxième année de CAP Menuisier installateur. « J’ai choisi de me spécialiser en installation plutôt qu’en fabrication car je préfère bouger sur les chantiers plutôt que de rester à l’atelier. En entreprise, je me déplace beaucoup. Les chantiers durent en moyenne deux jours, précise-t-il. Après mon CAP, je compte poursuivre en BEP pour ensuite entrer en bac pro. »
 
 

Après le CAP

 
A l’issue de leur formation, les apprentis peuvent en effet se diriger vers la vie active ou poursuivre des études. Ils trouvent du travail comme ouvriers qualifiés chez les artisans ou dans les entreprises d’agencement. 10 à 20 % d’entre eux poursuivent leurs études. Ils peuvent compléter leur formation en préparant l’autre CAP en un an. Ils peuvent aussi  avec un très bon dossier poursuivre en Bac pro. Le Brevet professionnel Menuisier accueille également les titulaires d’un CAP, en priorité ceux du CAP Menuisier fabricant.
 
 
 
 

 

De plus en plus de pose

Le métier de menuisier évolue : aujourd’hui, les professionnels se font de plus en plus installateurs. « Dorénavant, on fabrique surtout dans les entreprises d’agencement. De plus en plus de menuisiers achètent les produits qu’ils installent chez les clients, explique Daniel Geffray. Il n’y a plus beaucoup de menuisiers qui fabriquent du mobilier. Même les titulaires d’un CAP Menuisier fabricant feront beaucoup de pose ».
 

Le travail du bois mais pas seulement…

Si le menuisier travaille toujours le bois massif, il est maintenant amené à utiliser d’autres matériaux comme l’aluminium, le PVC, les panneaux agglomérés ou stratifiés… « J’ai choisi de préparer un CAP Menuisier car j’aime le travail du bois, explique Antony, apprenti de 2ème année. Je fais mon apprentissage chez un plaquiste. Je pose des ouvrages en bois mais aussi beaucoup de placoplâtre. »  «En entreprise, ajoute Allan, je travaille plus sur des ouvrages en PVC que des ouvrages en bois ».
 
 
 
 

Publié le 16/11/2011