Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Policier municipal : priorité à la prévention

Encadrer une course cycliste, assurer des patrouilles dans le centre-ville, intervenir en cas d’affichage sauvage ou d’abandon de déchets… En contact constant avec la population, la police municipale fait respecter les règles de la vie en collectivité.

 

Maurice Lesénéchal est le chef de service de la police municipale de Rennes. Il encadre 50 policiers municipaux et 20 agents de surveillance de la voie publique. Leur rôle : assurer le bon ordre et la sécurité dans la ville.
Police de proximité, la police municipale travaille au contact de la population. Elle assure une présence dans la ville et effectue, au quotidien, un travail de veille et de prévention. « Les élèves qui viennent visiter le service sont parfois surpris par l’absence d’intervention, précise M. Lesénéchal. Mais l’objectif de la police municipale, c’est justement que rien ne se passe ».
 

Sous l’autorité du maire

 
Placée sous l’autorité du maire, le fonctionnement de la police municipale varie suivant les municipalités. Ses missions sont clairement définies, cadrées par une convention de coordination signée par la Ville et l’Etat. A Rennes, les policiers ne possèdent pas d’armes à feu mais sont équipés d’une bombe lacrymogène et d’une paire de menottes. Ils sont chargés de veiller au respect des règles de stationnement et d’enlever les véhicules en stationnement gênant. Ils facilitent la circulation dans les carrefours et verbalisent certaines infractions au Code de la route. Ils encadrent les manifestations sportives, culturelles ou festives dans la ville, veillent à la bonne organisation des marchés, assurent la sécurité aux abords de certaines écoles… Ils font aussi respecter les arrêtés municipaux, « c’est l’obligation de tenir les chiens en laisse, par exemple, ou l’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique »…
 

Sur le terrain

 
Le travail comporte une part de bureau avec, par exemple, la rédaction de procédures en cas d’occupations illégales de terrains ou de bâtisses, ou bien suite à des interventions ayant conduit à une interpellation. Mais il implique surtout de nombreux déplacements : les patrouilles d’îlotage dans le grand centre-ville, ou encore la surveillance de bâtisses municipales pour éviter les squats. Pour les professionnels, la connaissance du tissu urbain est essentielle. « Nous avons des tableaux de bord de toutes nos activités. Ils nous permettent d’avoir une cartographie des incidents ».
Proximité oblige, les policiers municipaux se déplacent le plus souvent à pied ou à vélo, pour faciliter le contact avec la population. « Les gens viennent à nous pour parler, demander un renseignement, ou encore signaler un véhicule abandonné… »
 

Calme et diplomatie

 
Le service fonctionne du lundi au samedi, de 7 h à 19 h 15. Les policiers municipaux sont également présents en soirée pour encadrer certains événements comme la fête de la musique ou les matchs au stade rennais.
Qualité importante pour exercer le métier : une certaine disponibilité. Mais pas seulement. L’assurance, la courtoisie, la discrétion et le calme sont également essentiels pour travailler au contact de la population. « Il faut toujours savoir prendre du recul par rapport à une situation, être capable de l’analyser pour prendre la bonne décision. Nous sommes représentants de l’autorité. On se doit d’être exemplaires en toute circonstance ».
 

 

 

Police municipale et police nationale : des missions complémentaires

 
Policiers municipaux et policiers nationaux n’ont pas les mêmes prérogatives. Les premiers sont des fonctionnaires territoriaux, placés sous l’autorité des maires, les seconds sont des fonctionnaires d’Etat.
Les policiers nationaux sont chargés :
- d’assurer la sécurité des personnes, des biens et des institutions;
- de maîtriser les flux migratoires et lutter contre l'immigration illégale;
- de lutter contre la criminalité organisée, la grande délinquance et la drogue;
- de protéger le pays contre la menace extérieure et le terrorisme;
- de maintenir l'ordre public.
« Nous avons des réunions régulières avec la police nationale, indique Maurice Lesénéchal. Nous pouvons collaborer ensemble sur certains événements. Lors de l’incendie d’un immeuble du centre-ville de Rennes, par exemple, les policiers municipaux sont intervenus en complément de la police nationale pour la soulager sur certains points. Ils ont tenu des périmètres de sécurité et des points de circulation ».