Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Directeur de site : comme un chef d’entreprise

Gérer le budget et le personnel, organiser les activités, mettre en application la stratégie du groupe, proposer des améliorations… Philippe le Gall dispose d’une grande autonomie dans son travail. Un métier qui demande un esprit méthodique et rigoureux et le sens des relations humaines.

 

Philippe Le Gal est responsable du bon fonctionnement du site de système U à Plaintel. Site qui compte deux entrepôts qui réceptionnent, stockent, préparent et expédient les marchandises vers la centaine de magasins Système U du grand ouest. « J’ai beaucoup d’autonomie dans mon travail. J'optimise les coûts et la qualité du service ».
Il travaille en étroite collaboration avec l’équipe d’encadrement et se réunit régulièrement avec les responsables des deux entrepôts du site, le responsable des ressources humaines, le responsable du transport ou les responsables d’équipes logistiques. « Tous les lundis matins, par exemple, j’examine les volumes que nous allons avoir à traiter dans la semaine pour vérifier si nos prévisions étaient bonnes et voir les problèmes que nous risquons de rencontrer. » En général les prévisions de volumes à stocker et redistribuer sont faites trois mois à l’avance. « Je supervise toutes les prévisions. Dès février nous devons anticiper la saison touristique et savoir combien il nous faudra de personnel et de camions. C’est très important d’être le plus prêt possible de la réalité pour que l’organisation tourne bien. Il faut être méthodique et rigoureux».

 

Améliorer la compétitivité

 

S’il doit mettre en application la stratégie du groupe, il participe aussi à sa définition. Il échange avec les autres directeurs de sites sur leur pratique et participe à de nombreux groupe de travail et séminaires de formation. «Cette année, par exemple, j’ai proposé d’améliorer la compétitivité en augmentant le nombre de colis par palette de façon à mieux remplir les camions.»
C’est un métier où le relationnel est très important à l’interne pour créer le meilleur climat possible dans l’entreprise. «Je suis responsable des relations sociales de la qualité du management. Je rencontre les délégués du personnel, participe au CE (comité d’entreprise) au CHSCT (Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de travail). C’est très important que les personnels comprennent les objectifs de l’entreprise
Le directeur doit aussi communiquer à l’externe avec des partenaires très variés : mairie, inspection du travail, chambre de commerce… et également connaître les 84 responsables des magasins qu’il livre pour trouver plus facilement des solutions avec eux, en cas de problème.
« Ce que je trouve passionnant, conclut Philippe Le Gal, c’est que l’on touche à beaucoup de domaines : droit du travail, politique de l’entreprise, budget, transport... »

 

 

 

Après avoir obtenu un bac technologique en comptabilité, Philippe Le Gal passe deux ans à l’université en AES (Administration Economique et Sociale). Il démarre sa carrière professionnelle dans une agence de messagerie où il gère les conducteurs, les congés et s’occupe du service après vente sur le département des Côtes d’Armor. Ensuite, il est promu à Angers comme adjoint au responsable d’exploitation puis comme responsable. Au bout de trois ans, il cherche à évoluer vers un emploi en plate forme logistique car la partie gestion d’entrepôt l’intéresse. « A ce moment là, système U recherchait un responsable d’entrepôt pour Plaintel gare. J’ai été embauché en 1987 et en 1989 on m’a confié l’ouverture d’un nouvel entrepôt pour les produits frais à Plaintel Raussan». Enfin en 1997, il est nommé à la direction du site.