Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Directeur d'études dans l’industrie pharmaceutique

Vincent Hesry travaille dans une société de biotechnologies. Il définit des protocoles de recherche pour des laboratoires pharmaceutiques. Il organise et valide des expériences afin de vérifier l’efficacité ou la toxicité de molécules qui pourraient devenir de nouveaux médicaments.

 

Embauché avant même d’avoir soutenu sa thèse pour travailler sur un domaine qui le passionne et dans sa ville d’origine au bord de la mer, Vincent Hesry a beaucoup de chance. Une chance, cependant, qu’il a su provoquer. « En doctorat, précise-t-il, il ne faut pas attendre que l’on vienne nous chercher. C’est à nous de provoquer notre emploi surtout si, comme moi, on souhaite aller dans le privé et non pas dans la recherche publique ». Pendant les quatre années où il travaille sur sa thèse en biologie cellulaire au laboratoire de l’INSERM (institut national de la santé et de la recherche médicale) à Rennes, il milite dans une association rennaise de doctorants. Son objectif : favoriser l’insertion professionnelle en proposant, par exemple, des formations au management ou encore en suscitant des rencontres avec les entreprises. « J’ai eu mon premier contact avec mon patron actuel au carrefour des biotechnologies à Nantes. Puis je l’ai invité à venir à une rencontre que nous organisions entre entreprises et thésards. Nous nous sommes rendus compte qu’il y avait une adéquation entre les compétences que je développais avec ma thèse et les besoins de la société qu’il était en train de créer. Nous avons profité de l’opportunité offerte par le stage de fin d’étude pour vérifier ce que nous pouvions nous apporter. »

 

Une analyse sur mesure

 

L’ essai fut concluant. Après six mois de stage Vincent Hesry obtient le poste de directeur d’études à la société C.RIS Pharma, spécialisée dans le développement pré-clinique des médicaments. Ses clients sont essentiellement les services Recherche et Développement de laboratoires pharmaceutiques. Ils veulent vérifier l’efficacité et la toxicité d’une molécule qu’ils viennent de découvrir. Vincent Hesry définit alors le protocole de recherche, établit un devis. Puis il programme et suit les expérimentations dans l’entreprise. « C’est du « sur mesure ». Je dois proposer au client la solution adaptée à ses besoins avec le maximum de garantie. Il y a pour chaque molécule des contraintes particulières à prendre en compte et un protocole précis à mettre en place. Par exemple, je vais proposer la vérification de l’activité anti-tumorale d’une molécule sur un panel de modèles cellulaires correspondants à différents types de cancers de façon à pouvoir dire si elle est efficace, à quelle dose et sur quel modèle cellulaire. Ou encore je vais contrôler la toxicité d’une molécule in vitro, c’est-à-dire sur des modèles cellulaire et in vivo, c’est-à- dire sur un organisme vivant comme un rongeur».

 

Rigueur et expérience

 

Un travail qui nécessite beaucoup de rigueur dans l’analyse, des connaissances scientifiques bien sûr mais aussi l’expérience des expériences ! La notion de qualité est essentielle. Tout doit être écrit dans le protocole, les points de contrôle, les produits utilisés, la quantité, la date de péremption... Chaque étape doit être justifiée et pouvoir être contrôlée et répétée dans des conditions strictement identiques. Une étude peut durer de une à plusieurs semaines voire plusieurs mois. Toutes les semaines l’équipe se réunit pour examiner les plannings, discuter des choix techniques ou des problèmes rencontrés sur un projet. Un bon esprit de synthèse est fortement recommandé ! «Quand on a dix projets et six personnes, il faut communiquer de façon brève et précise pour donner les informations importantes qui permettent de prendre les décisions. Je suis au cœur de la société au carrefour entre le commercial, la direction et les techniciens. Je dois organiser le travail et donner des ordres mais aussi rendre des comptes et intégrer les contraintes de l’entreprise ».

 

Un épanouissement scientifique

 

Comme tout chercheur, Vincent Hesry effectue des recherches bibliographiques poussées afin d’être au courant de tout ce qui a déjà été testé et prouvé, avant d’élaborer de nouvelles expériences. Des réglementations précises encadrent la réalisation des expériences. Les tests sur la mutagénicité (la capacité d’une molécule à provoquer des mutations), par exemple, obéissent à des règles reconnues internationalement par les scientifiques .
«Je travaille sur de multiples projets et c’est un épanouissement scientifique au quotidien, j’ai énormément appris en deux ans, conclut Vincent Hesry, C’est excitant, quand nous montrons l’efficacité d’un nouveau produit qui va apporter un plus en terme de santé. Mais c’est aussi une grosse responsabilité, nous avons, en quelque sorte, droit de vie ou de mort sur les molécules ! Si nous trouvons qu’une molécule est très efficace mais aussi très toxique notre client peut abandonner les recherches. On n’a pas le droit à l’erreur. »

Vincent Hesry travaille dans une société de biotechnologies. Il définit des protocoles de recherche pour des laboratoires pharmaceutiques. Il organise et valide des expériences afin de vérifier l’efficacité ou la toxicité de molécules qui pourraient devenir de nouveaux médicaments.


Voir les métiers :