Les formations et les métiers en Bretagne
Ignorer les liens de navigation Fiche Article
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Serge Le Tendre, scénariste de BD

Le scénariste de BD est un auteur à part. Créateur de l'histoire, il décrit avant tout du visuel. Comme dans une pièce de théâtre ou un scénario de cinéma, il crée par écrit les images et les dialogues du récit. Serge Le Tendre explique la naissance d'un ouvrage.

"L'écriture d'un scénario de BD n'a rien à voir avec celle d'un roman, constate Serge Le Tendre, scénariste BD. Moi, je décris des images et j'écris des dialogues. Je définis la psychologie des personnages." La structure est plus proche de celle d'une pièce de théâtre, d'un scénario de cinéma. "Dans tous les cas, il faut faire preuve d'imagination, poursuit Serge Le Tendre. Je suis le créateur de l'histoire."

 

Des contraintes très strictes

 

Au départ, il y a une idée. Elle naît souvent d'un concours de circonstances : l'actualité, un faits divers, une lecture... Après avoir écrit le synopsis, ou résumé de l'histoire à destination du dessinateur et de l'éditeur, Serge Le Tendre réalise le "séquencier" qui précise les différentes séquences. Il contient des indications sur la psychologie des personnages, la chronologie des évènements, les artifices de narration, la pagination. "Avec l'expérience, je suis capable de dire exactement le nombre de pages nécessaire par séquence, précise Serge Le Tendre. En plus, nous devons tenir compte des contraintes très strictes de l'éditeur. En général, pour une BD, c'est 46 pages."

 

Décrire chaque image

 

Tout au long de la réalisation, la collaboration avec le dessinateur va enrichir le projet. Serge Le Tendre décrit chaque détail, chaque image : le décor, l'arrivée des personnages, les dialogues... Pendant ce temps le dessinateur fait des recherches graphiques sur les héros, le décor. Puis il proposera une première esquisse, puis une seconde, plus poussée, avec les dialogues placés. Dernière étape : un dessin crayonné avec les dialogues et enfin la planche définitive en noir et blanc. Le coloriste mettra la touche finale. "C'est un travail à la fois créatif et technique, constate Serge Le Tendre. Il faut trouver le bon dosage entre inspiration et respect des règles."