Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

Bac Sciences et technologies de laboratoire STL

 

Où vont les bac STL?

 

 

Avec un bon bagage scientifique et technologique, les titulaires du bac STL peuvent envisager des poursuites d’études variées : BTS et DUT, mais aussi classes préparatoires, écoles d’ingénieurs, cursus universitaire... À choisir en fonction de ses aptitudes et de ses objectifs.

 

BTS

Plus d'un tiers des titulaires du bac STL préparent un BTS ou un BTSA (BTS agricole), en lycée ou en école. Certains BTS peuvent privilégier les profils issus de l'une ou l'autre spécialité de ce bac.

Certaines professions paramédicales requièrent des connaissances en biologie, en chimie, en physique, de niveau bac + 2 : diététicien, technicien en analyses biomédicales, opticien-lunetier et manipulateur radio.

DUT

14 % des titulaires du bac STL s’inscrivent en IUT. A part le DUT Hygiène, sécurité, environnement, accessible à tous, le choix du diplôme dépend de la spécialité suivie en terminale

 

Ecoles spécialisées

Quelques écoles spécialisées proposent des formations en biologie, biochimie, chimie, génie des procédés… ouvertes aux titulaires du bac STL. Recrutement sur dossier ou sur concours.

Certaines professions paramédicales requièrent des connaissances en biologie, en chimie, en physique, de niveau bac + 2 : diététicien, technicien en analyses biomédicales, opticien-lunetier et manipulateur radio.

 Université

Les titulaires du bac motivés par des études universitaires plus générales peuvent s'inscrire en licence pour y préparer une licence (3 ans), puis un master (2 ans) dans le domaine des sciences et technologies.

 

Classes préparatoires

3 % de titulaires du bac STL s'inscrivent en prépas. Pourtant, certaines voies parmi les prépas scientifiques leur sont destinées et lors des concours d'entrée en écoles d'ingénieurs, ils ne sont pas en concurrence avec les titulaires du bac S.

Les prépas TB (technologie et biologie) intéressent les titulaires du bac STL. Elles mènent, en 2 ans, aux écoles orientées sciences du vivant, génie biologique ou aux écoles vétérinaires. Neuf lycées proposent ces prépas. L'origine scolaire des élèves étant variée, leurs connaissances peuvent être mises à niveau en début de formation.

Les prépas TPC (technologie, physique et chimie) concernent les STL spécialité sciences physiques et chimiques de laboratoire. Ces classes mènent aux écoles de chimie ou physique. Seuls trois lycées proposent ces prépas ( Montpellier, Mulhouse et Saint-Maur).

Les prépas TSI (technologie et sciences industrielles) recrutent des STL spécialité sciences physiques et chimiques de laboratoire, même si les titulaires du bac STI2D y sont majoritaires. Elles préparent aux mêmes écoles que les prépas destinées aux titulaires du bac S.

L'admission en prépa s'effectue sur dossier. Quelle que soit la voie choisie, il faut de très bons résultats en sciences (mathématiques, physique-chimie...), mais aussi en français et en langues étrangères, matières présentes aux concours. De grandes capacités d'organisation et de travail sont nécessaires pour suivre le rythme.

Ingénieurs

Une centaine d’écoles d’ingénieurs recrutent des titulaires du bac, sur concours ou sur dossier, pour 5 ans. Les enseignements y sont plus concrets qu’en classes prépa, avec notamment un stage dès la 1re année d’études. Les titulaires du bac S y sont majoritaires, mais les STL avec un bon dossier ont leurs chances.

Plus de vidéos

Après le bac. Le guide régional

 

Téléchargez le guide régional "Entrer dans le SUP après le bac - 2016/2017" mis à jour le 30.01.2017
L'enseignement supérieur breton présenté par domaines, le carnet d'adresses, les index des formations...