Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

La licence professionnelle


 La licence pro est un diplôme national reconnu à un niveau bac plus 3. Objectif de cette formation, permettre à des diplômés bac + 2 de se spécialiser ou d’acquérir une double compétence. La mise en place d’une licence pro résulte d’un partenariat fort entre l’université et les acteurs économiques régionaux. Le cursus d’une année combine en effet des enseignements universitaires de haut niveau , des cours dispensés par des professionnels, 4 mois de stage en entreprise et un projet tuteuré conduit en liaison étroite avec la profession. De quoi trouver du travail, sur des postes de cadre intermédiaire.

admission

organisation des études

validation

et après


Admission

  • Diplôme requis : les licences professionnelles s’adressent à des titulaires d’un DUT (diplôme universitaire de technologie), d’un BTS (brevet de technicien supérieur), d’un DEUST (diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques) ou d’une L2 (2e année de licence) qui souhaitent acquérir un niveau de qualification supérieur ou une spécialisation plus fine dans un domaine proche du leur.

L’admission est sélective : examen du dossier, entretien de motivation devant un jury.


L’organisation des études

  • Lieux de formation : les licences pro se préparent souvent au sein des IUT (instituts universitaires de technologie), en CFA (centres de formation d’apprentis) ou au sein même des universités.
  • Durée des études : 1 an. 2 formules possibles : étudier à plein temps (régime scolaire habituel) ou en alternance. Pour les étudiants en formation à plein temps, il y a environ 500 heures d’enseignements auxquelles viennent s’ajouter 150 heures de projet sous tutorat. 12 à 16 semaines de stage complètent le tout. Pour ceux qui étudient en apprentissage, le rythme de l’alternance est très variable : 1 mois en cours, 1 mois en entreprise, 1 semaine en cours, 3 semaines en entreprise…

 

  • La formation : les heures d’enseignements théoriques et pratiques dépendent de la licence pro choisie. Cependant, toutes les licences pro comportent une part de formation générale : expression écrite et parlée, langue(s) vivante(s) étrangère(s), informatique, connaissance de l’entreprise. Un projet sous tutorat doit généralement être réalisé en équipe, en lien avec la formation : conception et réalisation d’un projet de communication, création fictive d’entreprise.

La validation des études

  • Évaluation. Le contrôle des connaissances et la validation des unités d’enseignement semestriels prennent la forme d’un contrôle continu, ou d’examen final… ou bien mêle les deux. Le projet sous tutorat et les stages en entreprise font l’objet d’un rapport et d’une soutenance à l’oral.
  • Diplôme national. La licence professionnelle a la même valeur quel que soit l’établissement universitaire qui la délivre. Le grade de licence est conféré à ses titulaires.
  • Première étape du LMD (licence-master-doctorat), la licence pro permet d’atteindre 180 crédits ECTS (European Credits Transfer System), des crédits capitalisables, c’est-à-dire définitivement acquis, quelle que soit la durée du parcours, ce qui autorise une interruption puis une reprise des études.
  •  

Et après?

  • Se lancer sur le marché du travail. L’objectif des licences pro est l’insertion professionnelle à des postes de cadre intermédiaire (entre le niveau technicien supérieur et le cadre supérieur).
  • Poursuivre ses études. La licence pro n’empêche pas la poursuite d’études : en master, en choisissant une autre licence pro, voire une licence générale…