Les formations et les métiers en Bretagne
Ajouter la page à mon espace perso
Add This
Doc

BTS (Brevet de technicien supérieur)
BTSA (Brevet de technicien supérieur agricole)

 

Qui entre en BTS?


 

Le BTS et le BTSA sont des diplômes professionnels de niveau 3 (bac+2) qui permettent d'acquérir des connaissances dans un domaine pointu : le transport, l'électronique, les aménagements paysagers, l'assurance...
Le BTS est proposé dans plus d’une centaine de spécialités et le BTSA dans 19. Objectif insertion sur le marché du travail. Le technicien supérieur est le collaborateur d'un ingénieur ou d'un chef de service. Il est autonome, organise son travail et celui d'une petite équipe.

Admission

Contenu de la formation

Examen

Et après?

 

 

Admission et modes de préparation

Les bacheliers technologiques sont prioritaires pour entrer en BTS. L'admission est de droit (dans la même spécialité) pour les bacheliers professionnels ou technologiques ayant obtenu une mention TB ou B au bac.
En bretagne l
Le BTS se prépare en deux ans à temps plein, dans un lycée ou une école, par apprentissage ou en contrat de professionnalisation, et aussi en formation continue ou par correspondance. La durée de formation peut être réduite pour des candidats justifiant d'études supérieures ou d'une expérience professionnelle dans le domaine. Après un BTSA, on peut aussi préparer en un an un autre BTSA.
Pour entrer dans certaines spécialités (secteur artistique, hôtellerie…), une année de mise à niveau est nécessaire si le bac obtenu ne correspond pas à la filière choisie.

En Bretagne, l'entrée dans une section de technicien supérieur publique (temps plein) passe par une procédure informatisée. La demande s'effectue par Internet sur le site : admission post bac

L'entrée dans une préparation par apprentissage ou contrat de professionnalisation nécessite de trouver un employeur.

 


Contenu de la formation


Au programme de la formation, autour de 35 heures hebdomadaires : cours, travaux dirigés (TD) et travaux pratiques (TP). Les études sont très concrètes et très professionnelles avec l'introduction de l’informatique et de l’automatique dans les diplômes orientés vers la production, l'importance de la communication en français et en langues dans les diplômes tertiaires.
En première année, les enseignements généraux (français, langue vivante, mathématiques, etc.) représentent la moitié des heures de cours alors qu’en deuxième année les enseignements professionnels et les TP occupent les deux tiers de l’horaire. Les enseignements fondamentaux (maths, économie, français…) sont étudiés sous l'angle de leurs applications techniques ou technologiques dans la spécialité.
En BTSA, 200h d'activités pluridisciplinaires sont animées par un ou plusieurs enseignants, dans une ou plusieurs disciplines. Un module d'initiative locale (MIL) de 87 heures permet aux établissements agricoles de mettre en place des enseignements dans le cadre de leur projet local.
Les élèves de BTS conduisent en 2ème année un projet sur un thème de leur domaine d'étude.
BTS et BTSA comprennent un ou plusieurs stages d’une durée globale de huit à seize semaines. Des professionnels peuvent intervenir dans la formation.


Examen

L’examen peut être ponctuel ou sous forme de contrôle en cours de formation (CCF), ou encore combiner les deux formules, selon le type de candidats (scolaires, apprentis, en formation continue) ou d’établissement (public, privé sous contrat, CFA…).
Dans le cadre de l'architecture européenne des études supérieures, l'obtention du BTS donne 120 crédits européens.


Et après?

Les BTS et BTSA sont généralement appréciés des recruteurs. La formation dispensée en BTSA correspond bien aux besoins de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire. La situation à l’embauche est plus favorable pour certaines spécialités, notamment industrielles et commerciales.

49 % des diplômés de BTS/A poursuivent leurs études au-delà. Parmi ces derniers, près de la moitié opte pour une licence pro (bac + 3). Leur formation, moins axée sur les enseignements généraux, les prépare peu à entreprendre des cursus longs (bac + 5).

  •    À l’université, les licences pro accueillent des titulaires de BTS. L’accès se fait sur dossier: la spécialité visée doit être en lien avec la filière d’origine ou apporter une double compétence motivée par un projet professionnel. Et le niveau doit être bon.
  •   Les écoles de commerce et de gestion proposent des concours spécifiques. Le nombre de places offertes aux BTS varie d’une école à l’autre ; certaines spécialités sont plus adaptées.
  • Les écoles d’ingénieurs proposent des admissions à bac + 2. La sélection est sévère. Pour augmenter ses chances, il est recommandé de suivre une classe prépa en 1 an post-bac + 2 : prépa ATS pour les écoles d’ingénieurs, prépa post-BTS/BTSA/DUT pour les écoles d’agronomie ou vétérinaires.
  • Autres possibilités : suivre une formation complémentaire en 1an. On en trouve dans tous les domaines, surtout dans le tertiaire et l’industrie. Après un BTSA, des certificats de spécialisation (CS) permettent d’approfondir un domaine spécifique ou d’acquérir une double compétence.
     

Plus de vidéos